Jacques Lazure (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Lazure
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Jacques LazureVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web

Jacques Lazure est un écrivain québécois né en 1956 à Saint-Isidore (près de La Prairie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Lazure naît en 1956 au Québec. Il détient un baccalauréat en communication de l'Université du Québec à Montréal. Il fonde une compagnie de communication, Le papier bavard[1]. Il est coauteur des émissions pour enfants Macaroni tout garni et Flanelle et Majuscule à Télé-Québec et de séries télévisées au Canal Famille[1]. D'abord connu comme auteur de romans de science-fiction et de genre fantastique pour adolescents, il écrit aussi des romans pour un public adulte, dont Les oiseaux déguisés[2]. Au cours de sa carrière, il reçoit plusieurs récompenses en littérature jeunesse[3].

Il commence à écrire vers l'âge de quinze ans, mais il tente de faire publier ses textes à la mi-vingtaine. Bien qu'il s'intéresse tôt à la créativité littéraire, il ne poursuit pas des études en lettres par crainte de ne pas réussir à vivre de son écriture. Après avoir travaillé dans le domaine de la communication, il le quitte pour se consacrer à son travail d'écrivain. Il partage son temps entre l'écriture et un emploi à temps partiel dans le domaine hospitalier. Il privilégie la science-fiction dans ses romans pour adolescents, car elle lui permet de créer des mondes qui mettent en scène un lieu, des personnages, des rites et des religions[3]. Son expérience comme coauteur de séries télévisées l'amène d'abord à rédiger des scénarios, mais, face à l'échec de ce projet, il les transforme en romans pour la jeunesse. Il est influencé par Boris Vian, Albert Camus, Henri Vernes, Jules Verne et Yves Thériault, particulièrement Ashini. Le titre du roman Le rêve couleur d'orange, qui aborde les répercussions d'une guerre religieuse sur un peuple pacifique et la remise en question d'un homme formé pour tuer, s'inspire d'un poème de Marie Uguay et trouve sa genèse dans la fuite de gaz toxique à la compagnie Union Carbide à Bhopal en Inde en 1984[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Littérature pour enfants[modifier | modifier le code]

  • Jacques Lazure (d'après la comptine There Was an Old Lady Who Swallowed a Fly), La vieille dame qui avala une mouche, Saint-Lambert, Héritage jeunesse, , 14 p. (ISBN 2-7625-1689-7)
  • Jacques Lazure (d'après la comptine Old Macdonald Had a Farm), Sur la ferme à Maturin, Saint-Lambert, Héritage jeunesse, , 14 p. (ISBN 2-7625-1690-0)
  • Jacques Lazure (d'après la comptine This Old Man), Frappe, frappe dans tes mains, Montréal, Héritage jeunesse, , 16 p. (ISBN 2-76255-069-6)
  • Susan Saunders (trad. Jacques Lazure), Le cochon nageur, Saint-Lambert, Héritage jeunesse, , 62 p. (ISBN 2762551897)

Littérature pour adolescents[modifier | modifier le code]

  • Jacques Lazure, Le domaine des Sans Yeux, Montréal, Québec/Amérique, , 111 p. (ISBN 2-89037-474-2)
  • Jacques Lazure, Pellicules-cités, Montréal, Québec/Amérique, , 154 p. (ISBN 2-89037-590-0)
  • Jacques Lazure, Monsieur n'importe qui : nouvelles fantastiques et de science-fiction, Boucherville, Québec/Amérique, , 243 p. (ISBN 2-89037-660-5)
  • Jacques Lazure, Le Rêve couleur d'orange, Montréal, Québec/Amérique, , 149 p. (ISBN 2-89037-805-5)
  • Jacques Lazure, Llddz, Montréal, Soulières, , 337 p. (ISBN 2-92222-550-X)
  • Jacques Lazure, Les chasseurs d'éternité, Saint-Lambert, Souières, , 246 p. (ISBN 2-922225-88-7)
  • Jacques Lazure, La mandragore, Saint-Lambert, Soulières, , 473 p. (ISBN 978-2-89607-064-0)
  • Jacques Lazure, R.I.P., Saint-Lambert, Soulières, , 63 p. (ISBN 978-2-89607-106-7)
  • Jacques Lazure, Le pisteur de vinyles, Saint-Lambert, Soulières, , 379 p. (ISBN 978-2-89607-140-1)
  • Jacques Lazure, Chroniques de l'après-terre, Saint-Lambert, Soulières, , 380 p. (ISBN 978-2-89607-412-9)

Littérature générale[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Le domaine des Sans Yeux

Pellicules-cités

Monsieur n'importe qui

Le rêve couleur orange

Llddz

Les chasseurs d'éternité

La mandragore

  • 2008 - Lauréat du Prix du Jury, catégorie littérature jeunesse - Grands Prix livre de la Montérégie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Sophie Marsolais, « Jacques Lazure : culture et magie », Lurelu : la seule revue québécoise exclusivement consacrée à la littérature pour la jeunesse, vol. 31, no 1,‎ , p. 18–19 (ISSN 0705-6567 et 1923-2330, lire en ligne, consulté le 8 avril 2020)
  2. Zone Aucun thème sélectionné- ICI.Radio-Canada.ca, « Requiem pour une utopie », sur Radio-Canada.ca (consulté le 20 avril 2020)
  3. a b et c Isabelle Crépeau, « Couleur Lazure », Lurelu : la seule revue québécoise exclusivement consacrée à la littérature pour la jeunesse, vol. 21, no 1,‎ , p. 39–41 (ISSN 0705-6567 et 1923-2330, lire en ligne, consulté le 20 avril 2020)
  4. Christian Desmeules, « Roman québécois - Mémoire des sixties », sur Le Devoir, (consulté le 20 avril 2020)
  5. Camélia Handfield, « Objets de guérison », Nuit blanche,‎ (lire en ligne)
  6. Mathieu Perreault, « Des loups-garous en Outaouais », sur La Presse, (consulté le 20 avril 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]