Jacques Castex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Castex
Potrait de Castex.jpg
Naissance
Décès
(à 85 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Formation
Œuvres principales
  • Mascarets
  • Les Chutes d'Icares
  • Les Dilacérations
  • Les Réseaux
  • Les Autométriques

Jacques Castex est un artiste peintre et graveur français né le à Paris (France) et mort en , à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Castex apprend d'abord l'art du vitrail à l'École des métiers d'art (1945) : il rentre à l'École nationale supérieure des beaux-arts en 1947 à l'atelier de fresques[1].

Recherche[modifier | modifier le code]

L'une des recherches de Castex est axée surtout vers l'étude de la réfraction et de la décomposition de la lumière dans les couleurs primaires. Les "Analyses Lumière" à dominantes bleue et rouge analysent ce dernier phénomène en l'organisant sur des axes horizontaux-verticaux. Il ne s'agit donc pas d'œuvres abstraites, mais de créations basées sur un phénomène physique (décomposition de la lumière), directement observable dans "le Prisme souple". Elles sont réalisées en sérigraphie (impression à l'écran de soie) car ce procédé permet de tirer plusieurs couleurs à la fois. Leur mélange sur l'écran produit des dégradés particulièrement riches. En effet, les encres ne sont pas, comme en typo ou en lithographie, reportées sur le papier par une surface imprimante (cliché, zinc ou pierre) mais déposées directement sur le papier à travers l'écran de soie.

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • Galerie André Béguin, Paris
  • Galerie Arcus, Paris
  • Galerie des Arts, Paris
  • Galerie Claude Givaudan, Paris
  • Galerie Françoise Palluel, Paris
  • Galerie Jernander, Bruxelles
  • Galerie Iris Clert, Paris
  • Galerie La Hune, Paris
  • Galerie La Roue, Paris
  • Galerie l’Œil 2000, Paris
  • Galerie Quadrum, Lisbonne
  • Galerie Marcon IV, Rome
  • Galerie de l’Université, Paris
  • Galerie Weiller, Paris

Principales manifestations[modifier | modifier le code]

  • FIAC, Paris
  • 1955 : Exposition internationale de céramique de cannes
  • La Jeune Gravure Contemporaine, Paris
  • Salon de Mai, Paris
  • Salon des Réalités Nouvelles, Paris
  • Bibliothèque Nationale - Grande exposition de l’estampe contemporaine
  • XIXe Mostra Nazionale, Termoli, Italie
  • XXe Mostra Nazionale, Termoli, Italie
  • Musée des Beaux-Arts de Nantes
  • Quatorzième Triennale de Milan, 1967
  • Musée d’Art Contemporain, Sao-Paulo, 1970
  • Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, 1971
  • Musée de l’abbaye de Sainte-Croix, 1978
  • Prix International « Biella per l’incisione », Biella, Italie, 1981
  • Musée du Québec, Canada, 1987
  • « De l’Art d’Afrique à l’Art Moderne - Aux Sources de la Création », Sisteron, 1995
  • « Les Gravures de Jacques Castex », Hôtel de Villaines, La Châtre, 1997

Œuvres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Michel Garachon, extraits, novembre 2012
  1. André Béguin, « Hommage à Jacques Castex », Nouvelles de l'estampe, no 242, hiver 2012-2013, p. 80-82
  2. Fiche du centre Beaubourg

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]