Jacques Castex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Castex
Potrait de Castex.jpg
Naissance
Décès
(à 85 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Formation
Œuvres réputées
  • Mascarets
  • Les Chutes d'Icares
  • Les Dilacérations
  • Les Réseaux
  • Les Autométriques

Jacques Castex est un artiste peintre et graveur français né le à Paris (France) et mort en , à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Castex apprend d'abord l'art du vitrail à l'École des métiers d'art (1945) : il rentre à l'École nationale supérieure des beaux-arts en 1947 à l'atelier de fresques[1].

Recherche[modifier | modifier le code]

L'une des recherches de Castex est axée surtout vers l'étude de la réfraction et de la décomposition de la lumière dans les couleurs primaires. Les "Analyses Lumière" à dominantes bleue et rouge analysent ce dernier phénomène en l'organisant sur des axes horizontaux-verticaux. Il ne s'agit donc pas d'œuvres abstraites, mais de créations basées sur un phénomène physique ( décomposition de la lumière), directement observable dans "le Prisme souple". Elles sont réalisées en sérigraphie (impression à l'écran de soie) car ce procédé permet de tirer plusieurs couleurs à la fois. Leur mélange sur l'écran produit des dégradés particulièrement riches. En effet, les encres ne sont pas, comme en typo ou en lithographie, reportées sur le papier par une surface imprimante ( cliché, zinc ou pierre) mais déposées directement sur le papier à travers l'écran de soie.

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • Galerie André Béguin, Paris
  • Galerie Arcus, Paris
  • Galerie des Arts, Paris
  • Galerie Claude Givaudan, Paris
  • Galerie Françoise Palluel, Paris
  • Galerie Jernander, Bruxelles
  • Galerie Iris Clert, Paris
  • Galerie La Hune, Paris
  • Galerie La Roue, Paris
  • Galerie l’Œil 2000, Paris
  • Galerie Quadrum, Lisbonne
  • Galerie Marcon IV, Rome
  • Galerie de l’Université, Paris
  • Galerie Weiller, Paris

Principales manifestations[modifier | modifier le code]

  • FIAC, Paris
  • La Jeune Gravure Contemporaine, Paris
  • Salon de Mai, Paris
  • Salon des Réalités Nouvelles, Paris
  • Bibliothèque Nationale - Grande exposition de l’estampe contemporaine
  • XIXe Mostra Nazionale, Termoli, Italie
  • XXe Mostra Nazionale, Termoli, Italie
  • Musée des Beaux-Arts de Nantes
  • Quatorzième Triennale de Milan, 1967
  • Musée d’Art Contemporain, Sao-Paulo, 1970
  • Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, 1971
  • Musée de l’abbaye de Sainte-Croix, 1978
  • Prix International « Biella per l’incisione », Biella, Italie, 1981
  • Musée du Québec, Canada, 1987
  • « De l’Art d’Afrique à l’Art Moderne - Aux Sources de la Création », Sisteron, 1995
  • « Les Gravures de Jacques Castex », Hôtel de Villaines, La Châtre, 1997

Œuvres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Michel Garachon, extraits, novembre 2012
  1. André Béguin, « Hommage à Jacques Castex », Nouvelles de l'estampe, no 242, hiver 2012-2013, p. 80-82
  2. Fiche du centre Beaubourg

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]