André Béguin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Béguin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (91 ans)
BloisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

André Béguin, né en 1927 à Blois, est un historien, éditeur, imprimeur, dessinateur et graveur. Il est principalement connu pour ses dictionnaires et en particulier le Dictionnaire Technique de l'Estampe qui fait référence dans le domaine de l'estampe, et dernièrement aussi pour sa relation de la bataille de Sedan, parue en 2017 et accompagnée d'autres ouvrages sur la guerre de 1870.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille d'André Béguin s'installe à Montpellier alors qu'il a six ans. Il y étudie jusqu'à entrer à l'école des Beaux-Arts de la ville en 1947, dans la classe du sculpteur Lelouët. En 1950 il est admis à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris où il est l'élève du peintre Souverbie[1]. Plus tard, il s'intéresse aussi à la gravure et met au point une méthode de grainage qu'il développe dans son ouvrage L'aquatinte à l'aérographe (1975. Édition en anglais en 1980)[1]. Il pratique également beaucoup l'eau-forte et le burin, et surtout en dernier lieu, la pointe sèche sur plaque d'acier.

En 1974, André Béguin entame la rédaction de trois grands dictionnaires : le Dictionnaire technique de l'Estampe (1976, en 3 volumes, nouvelle édition en 1998 en un seul volume) ; le Dictionnaire technique du Dessin (1978, deuxième édition en 1995) ; le Dictionnaire technique de la Peinture (paru d'abord en 6 volumes de 1978 à 1984, puis en 2009, en un seul volume de 800 pages). A partir de 2000, les Éditions André Béguin sont reprises par son fils Frédéric Béguin (Editions Myg, Bruxelles).

En 1981, André Béguin ouvre un atelier - magasin - galerie rue Danville, à Paris, où l'on peut trouver fournitures et renseignements pour la gravure et la lithographie. Il y expose de nombreux artistes jusqu'en 2005. Membre du Comité national de l'Estampe, André Béguin donne les cours de Techniques de l'estampe à l'École du Louvre de 1985 à 1993. Il fut président de la Jeune Gravure Contemporaine, de 2000 à 2004.

En 1994 parait aux Editions Gallimard, le roman d'André Béguin Le Concerto d'Elgar, dont le thème est la difficulté de la création chez l'artiste. L'année suivante, l'auteur propose un autre roman dont l'action se déroule durant la guerre de 1870, mais Teresa Cremisi, alors bras droit d'Antoine Gallimard, donne comme raison à l'auteur du refus de son manuscrit « une méticulosité d'historien » qui empêche la narration de « prendre un élan ». L'auteur a à cette époque beaucoup de difficultés à accepter cette observation, qui aurait pourtant dû l'orienter. En ce n'est qu'en 2004 qu'il reprend l'étude de la guerre de 1970, mais sous son aspect essentiellement historique et militaire. La Bataille de Sedan (Avant la bataille - la bataille - Après la bataille) parait en 2017, préfacée par Jean Tulard pour qui cette relation est « désormais l'ouvrage de référence sur les combats de 1870 ».

La Bataille de Sedan est accompagnée de deux autres ouvrages : Le Mémento pour l'étude de 1870-1871, qui regroupe et analyse les différents travaux sur cette période de notre histoire (relations, chronologies, rapports, enquêtes, récits, procès, journaux, bibliographies...), et Les Origines de la guerre de 1870, avec la presse de l'époque, qui est une recherche sur les véritables causes du conflit avec l'Allemagne, expliquées avec une revue quotidienne des journaux de l'époque, disponibles sur le site Gallica de la Bibliothèque nationale de France. Le tome I des Origines de la guerre (La candidature Hohenzollern, 1er juillet - 11 juillet) a paru en mai 2018 ; le tome II ("La demande de garanties", 12 juillet - 15 juillet) est actuellement en préparation et sa parution est prévue pour 2019.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages sur les arts graphiques[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire technique de l'Estampe, Éditions André Béguin, 1976-1977 (3 vol. édition manuscrite). Nouvelle édition en 1998 (1 vol. 21x29, 340p. (ISBN 978-2-903319-02-1)
  • (en) A Technical Dictionary of print making, Traduction Allen J. Grieco, Éditions André Béguin, 1981-1983 (3 vol.). Nouvelle édition en 2000 (1 vol. 21x29, 390 p.) (ISBN 2-903319-12-X)
  • Dictionnaire technique du Dessin, 1978, Éditions Vander, Bruxelles. Nouvelle édition en 1995 (1 vol. 22x28, 592 p.) (ISBN 978-2-8008-0062-2)
  • Dictionnaire technique de la Peinture, Éditions André Béguin, 1978-1984 (6 vol.). Nouvelle édition en 2009 (1 vol. 17x25, 800 p.) (ISBN 978-2-903319-28-1)
  • L'Aquatinte à l'aérographe (nouveau procédé de gravure au grain), Éditions André Béguin, 1975. Nouvelle édition 1986 (1 vol. 14,5 x 20,5, 93 p.) (ISBN 2-903319-19-7)
  • (en) A Treatise on Aquatint, Traduction Allen J. Grieco et Sara F. Matthews-Grieco, Éditions André Béguin, 1980 (1 vol. 14,5 x 20,5, 89p.) (ISBN 2-903319-10-3)
  • Mémento pratique de l'artiste peintre (les produits, les préparations, les techniques), Éditions André Béguin, 1979. Nouvelle édition en 2009 (1 vol. 14,5 x 20,5, 175 p.) (ISBN 978-2-903319-08-3)

Ouvrage en participation[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des termes graphiques in L'Estampe, de Michel Melot, avec Anthony Griffiths et Richard S. Field, Editions d'Art Albert Skira, 1981 (ISBN 978-2-605000104)

Roman[modifier | modifier le code]

Ouvrages sur la guerre de 1870[modifier | modifier le code]

  • La Bataille de Sedan, Edition Myg, Bruxelles, 2016. Préface de Jean Tulard, de l'Institut (1 vol. 21 x 29, 534 p.) (ISBN 978-2-903319-31-1)
  • Mémento pour l'étude de la guerre de 1870-1871, Edition Myg, Bruxelles, 2016. (1 vol. 21 x 29, 215 p.) (ISBN 978-2-903319-30-4)
  • Origines de la guerre de 1870-1871. Avec la presse de l'époque. Tome I "La candidature Hozenhollern", Edition Myg, Bruxelles, 2017. (1 vol. 21 x 29, 215 p.) (ISBN 978-2-903319-32-8)
  • Origines de la guerre de 1870-1871. Avec la presse de l'époque. Tome II "La demande de garanties", Edition Myg, Bruxelles, 2017. (1 vol. 21 x 29, en préparation)

Gravures[modifier | modifier le code]

André Béguin a réalisé de nombreuses gravures, au burin, à l'eau-forte, en vernis mou, et surtout en dernier lieu à la pointe sèche. Il a aussi réalisé des lithographies. La Bibliothèque nationale de France conserve plus d'une quarantaine de ses œuvres (datées de 1973 à 2002), ainsi qu'une trentaine d'estampes d'autres artistes qu'il a imprimées[2].

Il a également illustré des romans comme Fondation et Seconde Fondation d'Isaac Asimov (éd. Culture, art, loisirs, 1974)[2] et le Catalogue d'Oiseaux d'Olivier Messiaen[3] (Alphonse Leduc Ed., 1964)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Biographie d'André Béguin », sur estampe.net (consulté le 1er août 2016).
  2. a et b « Fiche d'André Béguin », sur data.bnf.fr (consulté le 1er août 2016).
  3. « Fiche du Catalogue d'oiseaux d'Olivier Messiaen », sur WorldCat (consulté le 1er août 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]