La Jeune Gravure contemporaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Jeune Gravure contemporaine
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Siège
Pays
Organisation
Fondateurs
Président
Pierre Sanchez (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

La Jeune Gravure contemporaine est une association fondée en 1929.

Histoire et action[modifier | modifier le code]

Au départ, elle n'est qu'une association de quelques peintres passionnés par la gravure, réunis simplement par amitié et estime mutuelle malgré la diversité de leurs tendances. Avec sa jovialité chaleureuse, Pierre Guastalla anime le groupe et lui donne sa vraie cohésion.

Sous l'appellation "Les Jeunes Graveurs Contemporains" le groupe réalise sa première exposition en 1929 à la galerie Marcel Guiot à Paris. Dans les années 1930, celui-ci prend le nom de "La Jeune Gravure Contemporaine" et, malgré la crise économique qui s'installe et affecte le marché de l'art, il expose tous les ans à Paris ainsi qu'en province: Nantes (1933), Mulhouse, Strasbourg, Colmar, Nancy, Belfort, Toulon, Lyon, Épinal, Saint-Étienne, Reims et Rouen (1939)[1].

La guerre amène, jusqu'en 1945, séparations et isolements. Mais les membres se retrouvent, l'association s'élargit et reprend son action.

C'est ainsi que vont se définir les lignes d'action[2] auxquelles l'association est attachée:

  • organisation d'expositions à Paris, en province et à l'étranger,
  • invitations à exposer individuelles et collectives largement ouvertes aux jeunes graveurs ainsi qu'aux graveurs étrangers,
  • édition annuelle de gravures destinées aux membres adhérents (amateurs et collections publiques),
  • organisation de réunions rassemblant artistes et amateurs.

Présidents[modifier | modifier le code]

PrésidentsVoir et modifier les données sur Wikidata
IdentitéPériodeDurée
DébutFin
Pierre Guastalla
( - )
39 ans
Jean Deville
( - )
3 ans
Jacques Houplain
( - )
4 ans
Raoul Pradeau (d)
( - )
24 ans
André Béguin
( - )
4 ans
Pierre Sanchez (d)
(né en )
En cours18 ans

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fernand Guey, « L'exposition de la "Jeune Gravure contemporaine" », Journal de Rouen, no 35,‎ , p. 3 col. 4 (lire en ligne, consulté le ).
  2. Jacques Houplain, Stanislas Lelio, Raoul Pradeau, La Jeune Gravure Contemporaine - Recueil du 50e anniversaire, Paris, , Première partie - 1