Jacques-Edme Dumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumont.
Jacques-Edme Dumont
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Maître
Lieux de travail
Père
Enfants
Distinction

Jacques-Edme Dumont, né le à Paris, où il est mort le , est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du sculpteur Edme Dumont (1720-1775), père du sculpteur Auguste Dumont (1801-1884) et de la compositrice Louise Farrenc (1804-1875), Jacques-Edme Dumont travaille d'abord dans l'atelier d'Augustin Pajou à partir de 1775 avant d'entrer dès 1777 à l'École royale des élèves protégés, toujours sous la direction de ce même sculpteur, œuvrant dans un style néo-classique. Obtenant le premier prix de sculpture en 1788, il part pour la villa Médicis à Rome la même année. Après un séjour à Naples, il rentre en France en 1793.

Sous la Révolution, il traite de sujets littéraires comme Paul et Virginie ou Émile et Sophie. Il exécute un grand nombre de groupes, de statues et de bas-reliefs pour les monuments publics, entre autres : Le Général Marceau (1804) à Paris au palais du Luxembourg, ou Pichegru pour la ville de Lons-le-Saunier. Il réalise en 1819 la statue de Malesherbes, pour le bureau de Louis XVIII. Cette statue sera remployée dans le monument que concevra l'architecte Hippolyte Lebas pour le palais de Justice de Paris et qui sera inauguré en décembre 1822. On lui doit aussi des bustes comme celui de sa mère (Paris, musée du Louvre) ou du général Causse (château de Versailles).

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
  • Amherst, Mead Art Museum (en) :
    • Hélène, Pâris et Hector, bas-relief en terre cuite ;
    • Héraclès et Omphale, bas-relief en terre cuite.
  • New York, Metropolitan Museum of Art :
    • Pâris, vers 1795, statuette en terre cuite ;
    • Diane et Endymion, entre 1800 et 1810, médaillon, cire sur ardoise ;
    • Étude de femme en draperie, deux esquisses en terre cuite ;
    • Étude de femme nue agenouillée, esquisse en terre cuite ;
    • Étude de femme nue assise, esquisse en terre cuite ;
    • Étude d'homme nu agenouillé, esquisse en terre cuite ;
En France
  • Lons-le-Saunier, musée des beaux-arts :
    • Pichegru, une statuette en terre cuite et une autre en plâtre ;
    • Tête de Pichegru.
  • Paris :
    • musée du Louvre :
      • Hébé versant du nectar à Jupiter, Salon de l'Élysée de 1797, groupe en terre cuite[1] ;
      • La Religion, groupe en terre cuite, esquisse pour un monument funéraire[2] ;
      • La Religion, terre cuite, esquisse pour un projet de tombeau[3] ;
      • François Séverin Marceau Desgraviers dit le général Marceau (1769-1796), statuette en terre cuite, maquette pour la statue du palais du Luxembourg commandée en 1804[4] ;
      • François Séverin Marceau Desgraviers dit le général Marceau (1769-1796), statuette en terre cuite, esquisse pour la statue du palais du Luxembourg commandée en 1804[5] ;
      • Portrait de François Séverin Marceau Desgraviers dit le général Marceau (1769-1796), 1799-1800, Salon de 1800, buste en hermès, terre cuite ;
      • Projet de fontaine, groupe en terre cuite, esquisse[6] ;
      • Portrait de Madame Dumont, née Marie-Françoise Berthault, mère de l'artiste (1727-1800), Salon de 1799, buste en plâtre.
    • Palais de Justice, salle des pas-perdus : Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes, ministre d'État (1721-1794), Salon de 1819, statue en marbre.
  • Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon : Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes, ministre d'État (1721-1794), avant 1819, statue, modèle en plâtre.

Élèves[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jacques-Edme Dumont » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource).
  • (de) Skulptur aus dem Louvre. Sculptures françaises néo-classiques. 1760-1830, Paris, musée du Louvre, 23 mai-3 septembre 1990, p. 316.
  • Simone Hoog, (préface de Jean-Pierre Babelon, avec la collaboration de Roland Brossard), Musée national de Versailles. Les sculptures. I- Le musée, Paris, Réunion des musées nationaux, 1993.
  • Geneviève Bresc-Bautier, Isabelle Leroy-Jay Lemaistre (sous la direction de Jean-René Gaborit, avec la collaboration de Jean-Charles Agboton, Hélène Grollemund, Michèle Lafabrie, Béatrice Tupinier-Barillon), Musée du Louvre. département des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des temps modernes. Sculpture française II. Renaissance et temps modernes. vol. 1 Adam - Gois, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1998.

Liens externes[modifier | modifier le code]