Isaccea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Isaccea
ROU TL Isaccea CoA.jpg
Town hall of Isaccea.jpg
Nom local
(ro) IsacceaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Localisation géographique
Chef-lieu
Isaccea (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
96,7 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
18 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Isaccea judetul Tulcea.jpg
Démographie
Population
5 026 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
52 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Ville roumaine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chef de l'exécutif
Anastase Moraru (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
825200Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Isaccea (écrit Isatcha au XIXe siècle) est une ville dans Roumanie, dans le județ de Tulcea, en région historique de Dobroudja.

La municipalité est compose des trois localités suivants:

  • Isaccea, centre administratif
  • Revărsarea
  • Tichilești

Localisation[modifier | modifier le code]

La ville est située dans la partie de nord-ouest du judeţ de Tulcea, à proximité de la Monts Măcin, sur la rive droite du Danube, dans la région historique de Dobroudja.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans l'antiquité, un castrum romain du nom de Noviodunum s'élevait à proximité. Au Moyen Âge, l'emplacement d'Iscaccea apparaît sous les noms byzantin de Satsas puis ottoman d’ĺshakçi, et les historiens pensent que la ville pourrait aussi être la Vicina des chroniques valaques, d'où est issu Hyacinthe, le premier métropolite de Valachie, mais d'autres villes lui disputent ce titre. Le eut lieu ici le combat d'Isaccea entre les Ottomans et les Russes durant la guerre de Crimée[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2011, 90,98 % de la population se déclarent roumains, 3,85 % comme roms et 1,81 % comme turcs (3,18 % ne déclarent pas d'appartenance ethnique et 0,15 % déclarent appartenir à une autre ethnie)[2].

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

  • Église orthodoxe "Saint Georges" d'Isaccea (construite au XIXe siècle), monument historique[3]
  • Delta du Danube (aire protégée inclus dans au patrimoine mondial d'UNESCO)
  • Parc national montagne Măcin (superficie: 11 321 ha)[4]
  • Site archéologique du castrum de Noviodunum à Isaccea (province de Mésie)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jules Ladimir et Honoré Arnoul : La guerre histoire complète des opérations militaires en Orient et dans la Baltique, Volume 1 Page 137
  2. (ro) « Tab8. Populația stabilă după etnie – județe, municipii, orașe, comune », sur recensamantromania.ro.
  3. (ro) isaccea.ro - Primăria Isaccea - Biserica Sfântul Gheorghe; consulté 22 août 2012
  4. (ro) apmtl.anpm.ro - Agenţia Regională pentru Protecţia Mediului Tulcea; consulté 22 août 2012
  5. (ro) isaccea.ro - Primăria Isaccea - Castrul roman Novionudum; consulté 22 août 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]