Informatique centralisée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'informatique centralisée ou l'architecture centralisée rassemble les ressources nécessaires à un traitement sur un hôte central, généralement à l'aide de terminaux qui sont connectés à un ordinateur central. Cet ordinateur peut lui-même contrôler directement tous les périphériques (s'ils lui sont physiquement connectés) ou ils peuvent être gérés par un serveur de terminal. Si les terminaux en ont la capacité, ils peuvent être en mesure de se connecter à l'ordinateur central directement depuis un réseau informatique. L'ordinateur central peut être un serveur central dans le cas d'une architecture client-serveur. Les terminaux peuvent être de type passif ou actif, ils peuvent afficher des environnements CLI, TUI ou GUI, il peut s'agir d'une console système, d'une imprimante d'un client léger ou d'un client plus conséquent par exemple.

Cette informatique centralisée offre une plus grande sûreté que l'architecture distribuée parce que tout le traitement est contrôlé dans un emplacement central. En outre, si un terminal tombe en panne, l'utilisateur peut simplement aller sur un autre terminal et se connecter à nouveau, et tous ses fichiers seront de nouveau accessibles. Selon le système, cette architecture peut même être en mesure de reprendre une session au point où elle s'était interrompue, comme si rien ne s'était passé.

Toutefois, ce type d'agencement présente aussi certains inconvénients. L'ordinateur ou le serveur central exécute les fonctions informatiques et les commandes des terminaux distants. Ce système repose totalement sur un ordinateur ou serveur central, si celui-ci tombe en panne, le système entier « descendra » (c'est-à-dire qu'il sera amputé de la majeure partie de ses services).

Un autre inconvénient est que le traitement central repose fortement sur la qualité de l'administration et des ressources fournies à ses utilisateurs. Si l'ordinateur ou le serveur central est insuffisamment soutenu, l'utilisation du système peut souffrir de problèmes diverses (taille d'annuaire trop importante, dysfonctionnement concernant son administration, etc. ). Cependant, la situation inverse (c'est-à-dire, un système qui supporte mieux vos besoins) est l'un des principaux avantages de l'informatique centralisée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le retour de l'informatique centralisée[modifier | modifier le code]

Avec le cloud computing on observe un retour important de l'informatique centralisée[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Centralized computing » (voir la liste des auteurs).
  1. Robert Jeansoulin, « Retour vers l’informatique centralisée des années héroïques… mais ça ne se voit pas », sur france-science.org, Mission pour la Science et la Technologie, (consulté le 1er mars 2017)