Console système

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Une console système[1] ou console[2] est un périphérique informatique d'entrées-sorties réseau utilisé comme terminal de commande. Spécifiquement, il s’agit d'un dispositif de communication homme-machine qui permet d'administrer un système informatique de bas niveau, en particulier le BIOS, le chargeur d'amorçage, le noyau de système d'exploitation, le système d'initialisation d'un serveur (service ou démon comme le programme init sous Unix), le service d'enregistrement de journaux (Syslog) et toute interface de paramétrage d'un service ou d'un serveur dédié.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant le développement des consoles système avec écran cathodique (CRT) de type alphanumériques, certains ordinateurs tels que l'IBM 1620 possédaient une machine à écrire et un panneau frontal en guise de console, tandis que le premier calculateur programmable, la Small-Scale Experimental Machine, utilisait une combinaison de commutateurs électromécaniques et un écran CRT comme console système. Le moniteur affichait les contenus de la mémoire en binaire, il s’agissait d'une mémoire vive fabriqué à partir d'un Tube de Williams.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. G. Natan, « Bull Gamma 30, licence RCA 301 System (1962) », sur histoireinform.com, Musée Bull FEBB (consulté le 17 mars 2015)
  2. « IBM 1401: The Mainframe », sur ibm.com, IBM (consulté le 17 mars 2015)