Terminal informatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Terminal.

En informatique, un terminal est un ensemble de périphériques qui permet de communiquer avec un ordinateur. Il correspondrait aujourd'hui à l'association d'un clavier et d'un moniteur reliés à l'unité centrale. Sous Unix, il désigne plus couramment une fenêtre d'invite de commande contenant un shell Unix.

Avant l'arrivée des ordinateurs individuels (PC) sur les bureaux, jusque dans les années 1980, le coût et la place requise pour un ordinateur étaient tels que l'ordinateur était dans une pièce et les périphériques dans une autre. Le terminal était un clavier et un écran reliés à l'ordinateur distant, et plusieurs utilisateurs utilisaient le même ordinateur en partage. On peut voir le terminal un peu comme un ordinateur sans mémoire ni capacité de stockage et avec juste une carte réseau, à l'image des boîtes d'accès à l'internet que l'on connecte sur une télévision.

Les terminaux sont reliés à un serveur, un ordinateur qui se chargera de traiter les entrées de l'utilisateur et de renvoyer au terminal les informations résultant des traitements. La communication entre un serveur et un terminal peut emprunter différents supports (liaison téléphonique, réseaux informatiques...).

Pour l'anecdote, un terminal est parfois limité à l'affichage de 80 caractères maximum par ligne, limite héritée... des cartes perforées qui codaient chaque caractère sur une colonne de trous (les cartes à 80 colonnes étaient les plus répandues).

Terminaux avec imprimante[modifier | modifier le code]

Terminal portable Texas Instruments Silent Writer 700. La connexion au central se faisait par modem acoustique, l'affichage des résultats par une imprimante thermique.

Les premiers terminaux ne comportaient pas toujours d'écran ; ils étaient alors équipés d'une imprimante, qui servait de sortie.

Terminaux en mode texte[modifier | modifier le code]

Les terminaux en mode texte présentent les sorties uniquement sous forme textuelle et disposent simplement d'un clavier pour les entrées. Un exemple de terminal texte qui fut répandu en France est le Minitel, lequel est relié aux serveurs par l'intermédiaire de la ligne téléphonique. Dans le monde informatique, le VT100 de DEC a été énormément utilisé, et est devenu un standard de fait.

Terminaux passifs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Terminal passif.

Terminaux en mode graphique[modifier | modifier le code]

Les terminaux en mode graphique sont capables de présenter les sorties sous la forme d'une interface graphique. En plus d'un clavier, ils disposent d'un dispositif de pointage (souris). Pour cela, ils utilisent, par exemple, le protocole X Window pour ceux connectés à des serveurs Unix ou le protocole RDP pour ceux reliés à des serveurs Windows Terminal Server.

Le Projet MILLE a mis au point un système de terminaux graphiques appelé Mille-Xterm. Il s’agit d’une infrastructure qui permet un déploiement massif et centralisé de terminaux graphiques. Il s’agit d’une solution entièrement libre (Open source) qui a été développée à partir du système LTSP en ajoutant les composantes nécessaires pour outrepasser les limites de ce dernier.

Émulateurs de terminaux ou terminaux virtuels[modifier | modifier le code]

Article détaillé : émulateur de terminal.
Un émulateur de terminal permet la gestion de plusieurs (ici trois) terminaux sur un seul écran.

Les terminaux virtuels sont en fait des logiciels qui simulent le fonctionnement d'un terminal réel (qu'il soit en mode texte ou graphique). Parmi les terminaux virtuels en mode texte, on peut entre autres citer (pour les systèmes Unix) xterm, gterm, konsole, Eterm, aterm ou encore rxvt.

VNC est un protocole de terminal virtuel graphique. TightVNC en est une mise en œuvre.

GNU Screen permet de multiplexer des terminaux virtuels en mode texte.

Console[modifier | modifier le code]

Sur cette photo d'un ordinateur central IBM 702, la console est la pièce d'équipement devant laquelle est assis un homme.
Console Honeywell Bull.

Le mot console admet plusieurs usages en informatique[1]

  • traditionnellement, un terminal physique utilisé pour les opérations de contrôle et de maintenance d'un ordinateur. On parle alors de console système (consol system en anglais).
  • un terminal physique
  • une interface en ligne de commande qui occupe tout l'écran et qui n'est pas mis en œuvre par une interface graphique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Console definition

Lien externe[modifier | modifier le code]