Imperméabilisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Imperméabilisation est un procédé chimique permettant de rendre étanche une matière (tissu, papier, cuir, etc.) au moyen de substances hydrofuges pour l'empêcher d'être traversée par un liquide.

Historique[modifier | modifier le code]

Le procédé d’imperméabilisation des tissus par adjonction d'une matière obtenue par dissolution du caoutchouc dans un solvant (du naphte porté à ébullition) constitue la dernière étape de l’apprêtage des textiles. C'est un processus additif, car l’on ajoute aux textiles des substances qui modifient leurs caractéristiques spécifiques.

Il a été découvert en 1823 par le chimiste écossais Charles Macintosh (1766-1843). Cette découverte lui a permis de faire breveter cette nouvelle matière — qui prit le nom de son inventeur et devint même en Grande-Bretagne synonyme du mot « imperméable » — et de confectionner les premiers vêtements imperméables.

Procédé chimique[modifier | modifier le code]

L'imperméabilisation peut se faire en enduisant la substance que l'on veut protéger de caoutchouc (caoutchoutage), de liège pulvérisé, de certains hydrocarbures solides (paraffine, etc.), de produits à base d'huile (toiles cirées), de goudrons (toiles et papiers goudronnés).

L'imperméabilisation peut être obtenue par électrolyse.

Utilisation du procédé[modifier | modifier le code]

Les utilisations du procédé d'imperméabilisation sont très nombreuses et diverses :

Articles connexes[modifier | modifier le code]