Imperméabilisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la chimie
Cet article est une ébauche concernant la chimie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'Imperméabilisation est un procédé chimique permettant de rendre étanche une matière (tissu, papier, cuir, etc.) au moyen de substances hydrofuges pour l'empêcher d'être traversée par un liquide.

Historique[modifier | modifier le code]

Le procédé d’imperméabilisation des tissus par adjonction d'une matière obtenue par dissolution du caoutchouc dans un solvant (du naphte porté à ébullition) constitue la dernière étape de l’apprêtage des textiles. C'est un processus additif, car l’on ajoute aux textiles des substances qui modifient leurs caractéristiques spécifiques.

Il a été découvert en 1823 par le chimiste écossais Charles Macintosh (1766-1843). Cette découverte lui a permis de faire breveter cette nouvelle matière — qui prit le nom de son inventeur et devint même en Grande-Bretagne synonyme du mot « imperméable » — et de confectionner les premiers vêtements imperméables.

Procédé chimique[modifier | modifier le code]

L'imperméabilisation peut se faire en enduisant la substance que l'on veut protéger de caoutchouc (caoutchoutage), de liège pulvérisé, de certains hydrocarbures solides (paraffine, etc.), de produits à base d'huile (toiles cirées), de goudrons (toiles et papiers goudronnés).

L'imperméabilisation peut être obtenue par électrolyse.

Utilisation du procédé[modifier | modifier le code]

Les utilisations du procédé d'imperméabilisation sont très nombreuses et diverses :

Articles connexes[modifier | modifier le code]