Idées noires (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Idées noires

Single de Bernard Lavilliers featuring Nicoletta
extrait de l'album État d'urgence
Face B Vegas
Sortie
Enregistré Studio Aquarium, Paris
Durée 3:46
Genre Pop rock
Format 45 tours
Auteur-compositeur Bernard Lavilliers
Jean-Paul "Hector" Drand
Lucas Martinez
Producteur Richard Marsan
Label Barclay

Singles de Bernard Lavilliers

Singles par Nicoletta

Idées noires est une chanson interprétée par Bernard Lavilliers et Nicoletta, extrait de l'album État d'urgence, paru en 1983.

Une autre version, chantée par Lavilliers en duo avec Catherine Ringer, est parue en 2014 sur l'album Acoustique.

Historique[modifier | modifier le code]

Alors que Bernard Lavilliers est en plein enregistrement du titre, auquel devait participer Rickie Lee Jones[1],[2], issu de l'album État d'urgence, il peine avec sa choriste qui n'est pas selon lui « suffisamment émotionnelle »[3], ce qui le désespère de ne pas avoir ce qu'il veut[4]. Son producteur, Richard Marsan, lui parle de Nicoletta, que Lavilliers avait rencontré la veille dans un restaurant fréquenté par des musiciens, au cours duquel Jacques Higelin fait les présentations[3],[4]. Nicoletta, qui vivait à cette époque à Genève, le connaissait peu[4].

Appelée le lendemain par Lavilliers en après-midi pour avoir la voix féminine de la chanson, Nicoletta débarque en studio sans savoir sur quoi elle allait poser sa voix[3]. La chanteuse dit à Lavilliers d'essayer, mais qu'il fallait laisser tomber si sa voix ne collait pas avec la sienne[4]. Elle chante alors en retenant sa voix pour rester au niveau du volume sonore de Lavilliers, qui est exigeant sur la manière d'interpréter la partie vocale féminine[4]. Trois heures plus tard, le titre est enregistré[3]. Nicoletta, qui a refusé de transformer cette collaboration en affaire commerciale, fait cadeau de sa collaboration[3].

Clip[modifier | modifier le code]

Sortie et réception[modifier | modifier le code]

Idées noires atteint la 16e place des ventes en France au mois de [5], où il s'écoule à plus de 200 000 exemplaires[6].

La promotion de l'album État d'urgence, dont il est extrait, est éclipsée par le succès de la chanson, ce qui conduit à une relative déception de ventes de l'album[4]. Le nouveau manager de Lavilliers, Alain Lahana refuse à tour de bras les passages télés et radio qui sollicitent sans arrêt le duo Lavilliers/Nicoletta[4]. De plus, le chanteur ne la reprendra jamais en concert, sans doute irrité par le matraquage radio de ce titre sur l'incommunicabilité qui passe en boucle sur les ondes[4]. Dans l'émission On n'est pas couché en 2018, Lavilliers dit reprendre cette chanson dans ses concerts actuels, en demandant au public de chanter la partie de Nicoletta. Nicoletta refusera également de l'interpréter sur scène, arguant que le titre « appartient à Bernard, à son aventure » et qu'« elle ne prend pas le matériel d'un autre »[4]. Le duo se retrouve à ce moment-là et à leur insu dans les colonnes de France Dimanche et autres Ici Paris[4].

Au Québec, le single s'est classé durant quinze semaines au hit-parade à partir du et a atteint la 7e place[7].

Reprises[modifier | modifier le code]

Lavilliers reprend lui-même Idées noires en 2014 en duo avec Catherine Ringer pour son album Acoustique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Parisien, « VIDEO. Reprise d'«Idées noires» : Bernard Lavilliers a choisi Catherine Ringer », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  2. « "Idées noires", l'histoire d'une dépression qui ferait passer "Avec le temps" de Léo Ferré pour un tube de La Compagnie Créole… », sur La Première, (consulté le 6 juin 2020).
  3. a b c d et e « Le vinyle de 19h : "Idées noires - Bernard Lavilliers/Nicoletta" », sur Nostalgie, (consulté le 28 juin 2016)
  4. a b c d e f g h i et j Les Vies Liées de Lavilliers, Michel Kemper, Flammarion, 2010 (ISBN 2081249340).
  5. Classements hebdomadaires, voir la date du 16 juillet 1983 (consulté le 21 octobre 2020).
  6. Ventes de l'année 1983
  7. Palmarès francophone - page 201

Liens externes[modifier | modifier le code]