I"s

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

I”s

アイズ
(Aizu)
Type Shōnen
Genre Romance
Manga
Auteur Masakazu Katsura
Éditeur Drapeau du Japon Shūeisha
Drapeau : France Tonkam
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shonen Jump
Sortie initiale 19972000
Volumes 15
OAV : From I”s
Réalisateur
Studio d’animation Studio Pierrot
Licence Drapeau : France Kazé
Sortie

20022003

Épisodes 2
OAV : I”s Pure
Réalisateur
Studio d’animation Studio Pierrot
Licence Drapeau : France Kazé
Sortie

20052006

Épisodes 6

I”s (アイズ, Aizu?) est un manga de Masakazu Katsura. Il a été prépublié dans le magazine Weekly Shōnen Jump entre 1997 (no 19) et 2000 (no 24) et a été compilé en un total de quinze volumes. La version française est éditée en intégralité par Tonkam.

Il existe également un OAV en 2 parties, From I”s, narrant une histoire parallèle, et 6 OAV sur DVD, nommés I”s Pure, et résumant le manga. La version française est éditée par Kazé[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lycéen de seize ans, Séto a subi dans son enfance un traumatisme qui fait qu'il dit toujours l'inverse de ce qu'il pense pour tout ce qui concerne les sentiments amoureux. C'est pourquoi il ne peut dire à Iori qu'il l'aime. Un projet pour le lycée va lui donner l'occasion de travailler seul avec elle.

Mais Itsuki, une amie d'enfance, revient d'un séjour en Amérique, et va le faire douter de ses sentiments…

Personnages[modifier | modifier le code]

Ichitaka Séto (瀬戸 一貴, Seto Ichitaka?)
Il est le héros du manga. Il est amoureux de Yoshizuki, et en sa compagnie il est souvent "Mr l'inversé" (c'est ainsi qu'il se qualifie, c'est-à-dire qu'il fait toujours l'inverse de ce qu'il souhaite faire). Au début du manga (volume 1), on apprend qu'il a alors 16 ans.
Iori Yoshizuki (葦月 伊織, Yoshizuki Iori?)
Elle fait partie du club de théâtre de son lycée. Elle semble vouloir devenir actrice. Elle a également 16 ans dans le volume 1 (elle est née le ). Elle passe dans des publicités à la télévision, et devient célèbre. Dès le volume 1, on la retrouve en photo dans des magazines. On y apprend par ailleurs diverses informations personnelles: Taille 1m62, Mensurations 86-57-87.
Itsuki Akiba (秋葉 いつき, Akiba Itsuki?)
Jeune fille de 15 ans, garçon manqué, elle est une amie d'enfance d'Ichitaka. Elle a passé les 4 dernières années en Amérique.
Yasumasa Teratani (寺谷 靖雅, Teratani Yasumasa?)
Âgé de 16 ans, il est le meilleur ami d'Ichitaka. Séto lui raconte toutes ses expériences sentimentales avec Yoshizuki. Il apprécie Itsuki.
Izumi Isozaki (磯崎 泉, Isozaki Izumi?)
Intervenant plus tard dans le manga, elle tente de séduire Ichitaka. Mais elle est un peu casse tète pour Ichitaka.

Origine du titre[modifier | modifier le code]

Le titre du manga dessiné par Masakazu Katsura a de nombreuses interprétations qui sont révélées tout au long des quinze tomes de la série.

Ainsi, dans la préface du premier tome, l'auteur explique que sa première idée était de créer un pluriel à « I » (Je, en anglais) sans se servir de « we » (Nous, en anglais). Sa première solution fut d'accoler un « s » à « I »  : I's. Néanmoins, Katsura ne voulait pas que ce rajout indique une quelconque notion de possession. Il a donc décidé d'utiliser un signe de vocalisation adscrit, comme pour les syllabaires japonais  : I”s.

La deuxième interprétation est également indiquée dans le premier tome et confirmée dans la préface du quatrième volume : alors que les deux personnages principaux réfléchissent à une idée de spectacle pour la fête de fin d'année au lycée, Iori propose à Ichitaka de baptiser leur petit groupe d'un surnom : I”s. Elle lui explique que c'est la réunion de la première lettre de leurs prénoms : Iori et Ichitaka.

Quelques autres personnages principaux du manga, en dehors de Iori et Ichitaka, ont également un prénom commençant par la lettre "i". Citons par exemple Itsuki Akiba, amie d'enfance d'Ichitaka, ou encore Izumi Isozaki, une lycéenne qui n'apparaîtra pour la première fois que dans le tome 8 de la série. Masakazu Katsura dira par ailleurs, dans cette même préface, que I”s est un peu l'histoire des gens dont le nom commence par i.

Une autre explication du titre pourrait concerner les différentes facettes d'Ichitaka ; en effet, depuis une déception amoureuse lorsqu'il était enfant, son état normal est fréquemment menacé par "monsieur l'Inversé" dès qu'il s'adresse à une fille. Sa grande timidité l'amène à dire exactement le contraire de ce qu'il pense, notamment envers Iori au début de la série : Il l'aime éperdument mais son comportement est froid et désintéressé.

Enfin, l'auteur a précisé deux autres aspects dans son titre. Selon Katsura, les Japonais auraient prononcé le titre "aïssu" et non pas "aïzu". Or en japonais, "aïssu" est phonétiquement proche de la prononciation du mot anglais "glace" : "ice". Katsura racontant une romance d'adolescents ne voulait pas que le titre de sa série évoque la glace et donc le froid alors que l'histoire de I”s évoque des sensations inverses : l'amour et donc la chaleur et le bien-être.

L'autre aspect souhaité par l'auteur cette fois-ci, est la proximité phonétique entre le mot anglais "I" (Je) et le mot japonais "aï" (amour, compassion, sympathie).

Manga[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

On notera qu'il existe deux éditions japonaises différentes publiées par Shueisha : Jump Comix et Jump Remix, sortie 5 ans plus tard avec de nouvelles couvertures. Une troisième édition grand format en japonais, intitulé I¨s - Complete Edition, est sortie chez Young Jump Comics (Kōdansha) au Japon à partir de décembre 2005 et chez Tonkam en France à partir de juin 2007[2]. Offrant une couverture cartonnée, un papier de qualité, les deux premières planches et quelques pages de planches collection finales en couleurs, elle s'étend sur 12 volumes, chaque volume faisant environ 235 pages. Le tramage n'a par contre apparemment pas été amélioré malgré l'augmentation de surface des images.

Liste des chapitres[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Dans le chapitre 46, le salon de karaoké où vont chanter Ichitaka, Iori, Itsuki et leurs amis s'appelle "K2R" (se prononçant ka-tsu-ra), comme le nom de l'auteur, Masakazu Katsura.
  • Une fin alternative officielle a été écrite, la fin d'origine ayant frustré pas mal de lecteurs. C'est cette fin plus complète qui a été publiée dans l'édition française, la version initiale s'arrêtant quelques pages plus tôt.

OAV[modifier | modifier le code]

From I”s[modifier | modifier le code]

Premier OAV sorti, constitué de 2 parties, intitulées "Une autre histoire d'été" partie 1 et 2. L'histoire n'est que faiblement liée au manga.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Iori, Itsuki et Ichitaka se retrouvent par hasard un été dans un lieu de leur enfance, lieu d'une ancienne promesse.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : フロムアイズ ~もうひとつの夏の物語~ (Furomu Aizu - Mō hitotsu no natsumi no monogatari, From I”s - Une autre histoire d'été)
  • Studio d'animation : Studio Pierrot
  • Réalisateur : Yōsei Morino
  • Date de diffusion : et

Distribution[modifier | modifier le code]

I”s Pure[modifier | modifier le code]

Seconde série d'OAV, sortie en DVD, résumant plus ou moins fidèlement le manga.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

  1. Au commencement (始まり, Hajimari?)
  2. Souvenir (回想, Kaisō?)
  3. Adieu (別れ, Wakare?)
  4. Vertige (目眩, Memai?)
  5. Déclaration d'amour (告白, Kokuhaku?)
  6. Ensemble (一緒に, Issho ni?)

Note : les titres sont en français "dans le texte", sous-titrés en japonais.

DVD[modifier | modifier le code]

Le volume 0 présente une interview de Masakazu Katsura, suivi de quelques extraits des doubleurs avec des interviews de chacun d'entre eux. Le volume 1, sorti le 9 décembre 2005, est vendu soit de façon classique soit en version collector.

Différence avec le manga[modifier | modifier le code]

De manière générale, les divagations imaginaires plus ou moins érotique d'Ichitaka sont placées dans 5 omakes et non dans le fil de l'histoire, qui est globalement exempte de représentation sexuelle trop flagrante.

Condenser 15 volumes soit près de 2700 pages de bande dessinées en seulement 2h30 d'animation est évidemment un exercice difficile. Pour y arriver, l'équipe du Studio Pierrot a recouru à une méthode originale : elle a retiré des personnages de façon à pouvoir retirer des arcs entiers ou le développement de personnages qu'ils ont jugé pas forcément nécessaires. Ainsi, Koshinae et Asou disparaissent de l'histoire. Une partie importante des expériences partagées entre Iori et Ichitaka sont également passés sous silence.

S'il est vrai que certains arcs reprenaient des schémas déjà battus en changeant principalement les protagonistes, les coupes résultent toutefois en une histoire très lisse de laquelle disparait une partie de la force originale: l'adolescence. Les hésitations, les va-et-vients dû à la peur de l'autre, de soi, à l'incertitude sur ses sentiments, l'incompréhension, le fantasme du harem ; I”s raconte avant tout une histoire par les yeux d'un jeune adolescent, à la libido (et l'imagination) non-maîtrisée et vivant en même temps son premier amour, et Katsura montre son art dans cette narration. Toute cette perception n'est plus qu'esquissée dans les OAV, de par la disparition de ces arc et de par la mise en bonus des épisodes plus « chauds ».

Malgré les contraintes, si l'histoire devient plus superficielle, plus artificielle, l'équipe a su maintenir l'ossature de I”s et il eut été délicat de faire plus.

Épisode 1 - volume 1[modifier | modifier le code]

Cet épisode d'introduction est assez proche du manga et ne présente que des changements mineurs.

  • Lorsque la fausse photo de nue de Iori tombe du carnet, dans le manga, Ichitaka se précipite et chute sur Iori qui se méprend sur la situation. Dans l'OAV, ils se retrouvent simplement face à face.
  • Dans le manga, le lendemain de l'incident de la caméra cachée, Ichitaka défend le point de vue des voyeurs dans le but de provoquer Iori: "Les types qui disent que les filles ne les intéressent pas sont louches. Le prince charmant n'existe pas".
  • Dans le manga, c'est la mère de Ichitaka décide de faire d'Itsuki une invitée mystère, dans l'OAV, Ichitaka ne souhaite pas savoir alors que sa mère veut le prévenir.
  • Dans le manga, c'est Teratani qui est à la porte, lorsque Ichitaka est en retard pour les courses, Iori étant resté au portail. Teratani s'invite chez Ichitaka, avec Iori qui accepte car elle a confiance en Ichitaka. Puis Teratani s'éclipse sous prétexte d'acheter à manger. Dans la version anime, Iori arrive seule, amenant la nourriture.
  • Dans la version anime, elle découvre Itsuki sur une photo, alors que dans le manga, c'est Teratani qui lui en parle. Dans cette même version, elle pense que Ichitaka est très habitué à manier les filles, alors qu'elle est plutôt "sauvage" (c'est la première fois qu'elle va chez un garçon).
  • Dans la version manga, au moment de l'apparition d'Itsuki, Iori est aux toilettes, dans l'anime, elle est descendue acheter du thé.

Épisode 2 - volumes 2 à 5[modifier | modifier le code]

Entré dans le vif du sujet, le réalisateur compresse nettement l'histoire pour arriver à la faire tenir en 6 OAV. Ici, 3 volumes et un tiers sont résumés en un seul épisode d'où des coupes très sévères dans l'histoire, y compris certains passages important.

  • Dans l'OAV, Itsuki ne frappe pas Ichi avant d'aller aux toilettes
  • Iori revient car elle oublié son portable. Dans le manga, elle n'est pas sure du chemin et demande à être raccompagnée.
  • Dans l'OAV, Itsuki annonce -en plaisantant- qu'elle est revenue pour tenir sa promesse de l'épouser dès son retour de la gare, dans le manga, c'est le lendemain au petit-déjeuner, qu'elle cuisine (mal et petite tenue). Ichi voit également la chambre d'Itsuki, pleine d'œuvres, et parle de son buste en argile. Ce dernier passage est rejeté au moment du déménagement d'Itsuki, dans l'OAV.
  • Dans l'OAV, la discussion avec Teratani à l'école est coupée, la rencontre d'Iori avec Itsuki à l'école est transformé en quasi-monologue de cette dernière, alors que Iori émet quelques pics envers Ichi dans le manga.
  • Dans l'OAV, après sa déclaration, c'est Itsuki qui s'en va, dans le manga, c'est Ichi qui lui d'aller jouer ailleurs et qui s'en va avec Iori.
  • Dans l'OAV, le moment où Ichi va voir comment Itsuki a pris cela et où il l'a surprend dans sa douche est coupé.
  • Dans l'OAV, tout le chapitre menant à la réussite de la pièce un manteau pour deux est résumé en deux phrases, expliquant que c'est un échec. Le moment de proximité entre les deux n'est pas mis mentionné.
  • Dans l'OAV, Ichi aide Itsuki a déménager, dans le manga, elle déménage sans le prévenir et en lui laissant un mot d'adieu, ce qui lui fait penser qu'elle a pu se suicider ou partir à jamais.
  • Dans le manga, Itsuki gagne peu après avec Ichi un voyage pour 2, alors que Teratani et Iori venaient leur proposer de faire un voyage, et ils se retrouvent finalement tous les 4 en vacances alors qu'Ichi pensait passer un moment seul avec Iori. Ces chapitres, représentant le volume 3, ne sont pas dans cet OAV, y compris la partie parlant du club de théâtre.
  • Dans l'OAV, les deux premiers tiers du volume 4 est manquant, relatant un accès de fièvre d'Ichi, le travail d'Itsuki, un rendez-vous avec Iori, une scène (présente en bonus 3) où les garçons épient les filles durant le voyage scolaire et suivi (mais pas ici) d'un moment où Ichi se retrouve dans le même duvet qu'Iori, pour se cacher.
  • Dans l'OAV, lors du voyage scolaire aller à Kyōto, Iori demande à Ichi de l'accompagner jusqu'à un temple. C'est bien plus tard, dans le manga. Le personnage de Koshinae est purement et simplement passé sous silence.
  • Dans l'OAV, Iori accepte de franchir les 3 portes pour se faire un souvenir, dans le manga, c'est parce que ça marche aussi pour les amis. Durant ce passage, dans le manga, Ichi revoit une fillette qui l'avait rejetté durement et c'est également là qu'il Iori par son prénom pour la première fois. De plus, c'est son professeur qui appelle Iori et non sa mère qui l'appelle directement pour le prévenir de l'incendie chez Itsuki.

Épisode 3 - volumes 5 et 6[modifier | modifier le code]

Cet épisode doit composer avec les modifications intervenues précédemment, comme la non-existence de Koshinae. Il passe également sous silence la période où Itsuki vit chez son maître.

  • Dans le manga, Itsuki avait demandé l'enmusubitchi, dans l'OAV, elle "l'accepte malgré le nom bizarre".
  • Dans le manga, Itsuki devient plus pudique et les parents d'Ichi disent qu'ils font un beau couple.
  • Dans le manga, après qu'Ichi et Itsuki aient dormi ensemble, Itsuki part tôt le matin pour déménager en douce, dans l'OAV, c'est Ichi qui se lève en premier et laisse dormir Itsuki, serrant dans ses bras son enmusibitchi et qui restera.
  • Dans l'OAV, Iori a gardé un enmusubitchi pour elle et l'a accroché sur son sac.
  • L'OAV ne présente pas toute la scène de Saint-Valentin, et notamment lorsque Iori entend Ichi dire qu'il ne l'aime pas. Il manque également tous ce qui est relatif à Itsuki et son professeur, notamment le passage dans la classe d'Ichi.
  • Dans le manga, Ichi invite Itsuki dans un café, a priori pour lui dire qu'il l'aime, dans l'OAV, ils vont faire des courses ensemble, main dans la main.
  • Dans l'OAV, Ichi tombe sur l'ami de Teratani qui a servi à faire le guet-apens, grâce auquel il apprend l'endroit où Iori s'est rendue seule. Dans le manga, c'est Koshinae - qui accompagne Iori - qui est l'ami de ce garçon et c'est lui qui prévient Ichi.
  • Dans le manga, c'est Koshinae qui met à terre les terreurs, sauf un vaincu par Ichi, dans l'OAV, ce sont les copains de Teratani.
  • Dans le manga, Ichi ne veut pas qu'Iori, qui était inconsciente, sache qu'il est venue l'aider.
  • Dans le manga, Koshinae prévient Ichi mais en lui disant que l'ambiance est étrange à la séance photo, donc il n'est pas du tout sûr que Iori a un si gros problème, mais il fonce quand même pour aller la sauver alors que dans l'anime, il sait exactement ce qui se passe.
  • et pas mal de petits détails et précisions…

Épisode 4 - volumes 8 et 9[modifier | modifier le code]

L'OAV passe sous silence les chapitres 51 à 63, soit un volume et demi, qui racontait une parenthèse où les deux se retrouvent dans une partie de ōsama où ils s'embrassent puis une autre où ils se retrouvent seuls dans un entrepôt. Il narre le contenu de 2 volumes. Pour raccourcir l'histoire, il réduit nettement la présence d'Izumi, et notamment tous les chapitres 72 à 79.

Il prend donc à peu près au début du chapitre 64, début du volume 8.

  • L'OAV commence sans que Seto ne tombe sur ses amis, en apprenant que Yoshizuki parle dans son coin avec Koshinae.
  • Dans l'OAV, c'est une vague qui surprend Isozaki Izumi et cause la perte de l'anneau. Dans le manga, c'est un éternuement de Seto.
  • Dans l'OAV, Izumi est fait un pansement d'un mouchoir, dans le manga, de son nœud attachant ses cheveux.
  • Il manque une part importante du flirt d'Izumi sur Seto.
  • Dans l'OAV, ses amis remarquent le mouchoir féminin. Lorsqu'Izumi arrive, Seto fait semblant de ne pas la reconnaître. Iori part directement prendre un bain au lieu de faire une partie de ping-pong avec Koshinae.
  • Dans le manga, Izumi trouve seto en premier dans le bain mais elle essaye de le cacher après avoir essayé de le faire chanter. Celle-ci demande également à Iori si elle peut sortir avec Seto. Dans l'OAV, il se lève lorsqu'il est aperçu par Izumi, alors qu'il venait d'entendre une semi-confession de Iori, d'où une scène bien plus courte.
  • Dans le manga, en quittant le bain, Iori ne veut plus jamais le voir, dans l'OAV, ell ne veut plus le voir pour le moment.
  • Dans le manga, Seto et Izumi en rediscute sur la plage, où Izumi déclare haïr les personnes qui s'obstinent en amour, dans le bain dans le cas du manga, où la discussion reste neutre.
  • Dans le manga, Teratani n'ose pas avouer le piège tendu à Seto tout de suite.
  • Dans le manga, Yoshizuki ne veut toujours pas voir Seto après la pyramide de la grotte. Dans l'OAV, elle semble bien disposé, mais Seto s'évanouit.
  • L'OAV inverse l'ordre des séquences de Seto rapportant l'anneau à Izumi et de la grotte. C'est donc lui qui conseille en dernier à Izumi de ne pas abandonner et non l'inverse.
  • Les chapitres 72 à 79 (plus le début du 80) sont supprimés dans l'OAV (sur les réconciliations de Seto et Iori et l'arrivée d'Izumi dans la même ville qu'eux), à l'exception d'une scène de l'imagination de Seto issue du chapitre 78, sur Izumi (qui est donc relativement hors de propos, puisque cette scène ne peut se passer dans l'histoire telle qu'elle est narrée dans l'OAV).
  • Dans l'OAV, c'est Iori et Morisaki qui sont en retard, dans le manga, c'est Seto et Teratani. De plus, dans le manga, Seto est déjà au courant du plan de Morisaki. D plus, la soirée y commence par une ballade main dans la main.
  • Dans le manga, Morisaki ne vient finalement pas s'asseoir avec Teratani, qui n'en prend pas ombrage, bien au contraire.

Épisode 5 - volumes 9 et 10[modifier | modifier le code]

L'OAV couvre ici l'histoire en grands détails, tout en s'accommodant des libertés prises auparavant au sujet d'Izumi, mais propose ici un ordonnancement des évènements bien différent du manga.

  • Dans l'OAV, Seto discute avec Iori de son avenir théâtral, dans un café, puis ils sont interrompu par une demande d'audition immédiate de la part de son futur employeur (assez improbable : en pleine nuit de Noël!), ce dernier se montrant hostile à Seto. Puis Seto va voir Teratani pour avoir des explications sur son refus de Morisaki. Ils rentrent ensuite ensemble et se font une vraie confession, accidentelle.
  • Dans le manga, Seto et Iori passent un moment dans le parc à discuter des amours de Iori puis à rencontrer le petit-ami d'Izumi et celle-ci pour enfin faire la vraie confession accidentelleS'en suit un mois d'évènements que nous passeront ici sous silence. La rencontre avec l'employeur d'Iori ne se produit qu'au chapitre 95, dans des circonstances différentes, mais pour des paroles assez similaire.
  • À noter que l'omake 5 est lui en rapport des scènes de la partie située théoriquement après la fin de de cet OAV.

Épisode 6 - volumes 11 à 15[modifier | modifier le code]

Cet OAV couvre peu de chapitre dans des 5 volumes: le chapitre 99 (pub de Iori), le 120 (coup de téléphone de Iori pour annuler un rendez-vous), les 126-127 (Seto regarde une répétition publique de Iori), le 133 (site internet menaçant Iori), le 136 (réception d'une casset d'Itsuki), les 138-139 (Isai demandant à Seto de rompre, ce qu'il fait), le 141 (attentat contre Iori), le 143 (Seto à l'hôpital), le 144 (DVD). Les OAV n'auront donc couvert qu'un total de 11 (dix ici, un dans le précédent) chapitres entre le 87 et le 144 (58 chapitres), soit moins de 1 sur 5.

Les chapitres manquant parlent principalement d'Izumi, de la vie d'école des deux protagonistes et de leur vie de couple (donnant de fait l'impression qu'ils ne se voient absolument jamais, ce qui n'est pas vrai dans le manga), et d'Asou, qui n'apparaît pas dans l'OAV.

  • Dans le manga, les conversations téléphoniques sont plus détaillées, Iori décrit ce qu'elle pense de ce qu'elle fait.
  • Toutes leurs rencontres ne sont pas évoquées, notamment celle de la bande à l'hôtel.
  • Dans l'OAV, lorsque Yoshizuki se rend au parc sur demande de Seto, c'est elle qui prévient Seto qu'elle attend (il est avec Asou). Dans l'OAV, c'est Teratani, Seto jouant dans une salle d'arcade. Dans le manga, Yoshizuki a par ailleurs les cheveux court, à cause d'un rôle. Dans l'OAV, elle gardera sa coupe longue tout du long.
  • L'OAV fait une fusion de 2 évènements. Dans l'OAV, Isai vient aider la manager d'Iori à convaincre Seto, ce qui n'est pas nécessaire dans le manga. Dans l'OAV, il rompt immédiatement avec Iori, dans le manga, il ne la voit que le lendemain lors d'un rendez-vous et ne rompt pas officiellement, bien qu'ils se parlent durement puis s'évitent pour ne rompre officiellement que bien plus tard, après une entrevue entre Seto et Isai seul à seul, plusieurs semaines plus tard.
  • Dans le manga, juste avant que Seto demande la rupture, elle fond en larme de bonheur de voir qu'il n'ai pas fâché. Ce ci n'apparaît pas dans l'OAV car le fait que la manager arrête toute tentative d'Iori pour communiquer avec Seto (faisant croire qu'il l'a boude) n'est pas mentionné.
  • La cassette d'Itsuki ne porte pas d'inscription dans le manga. Seto souhaite juste la regarder plus tard.
  • Dans l'OAV, Seto s'entraîne à être le garde du corps (furtif) d'Iori, apprend le karaté dans des livres, surveille et va à la radio pour la protéger. Dans le manga, il va à l'émission de radio pour se plaindre à Isai, encouragé par ses amis, et est sauvé par le peu d'art martiaux qu'il a appris de Koshinae.
  • La vidéo de Marionnette king ne vaut que 100 000 yens dans l'OAV, 1 000 000 dans le manga.
  • Dans le manga, après être blessé, il revoit, de façon un peu différente, la scène où il a rencontré King la première fois : parmi les jeunes attroupés devant le club de théâtre après les premières photos de Iori dans un journal. Dans l'OAV, c'est la scène du train qu'il réécrit.
  • Dans le manga, lorsque Teratani va demander l'aide d'Iori, il insulte sévèrement la manager. Dans l'OAV, c'est une amie qui l'insulte légèrement.
  • Dans l'OAV, Seto regarde seul le DVD sur un toit, dans le manga, il le regarde avec Iori avec ses amis.

Roman[modifier | modifier le code]

Un roman illustré est également sorti en 1998.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]