Hronov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hronov
Blason de Hronov
Héraldique
Hronov
Vue aérienne de Hronov.
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Flag of Hradec Kralove Region.svg Hradec Králové
District Náchod
Région historique Bohême
Maire Hana Nedvědová (ODS)
Code postal 549 31 — 549 34
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 6 112 hab. (2017)
Densité 277 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 28′ 38″ nord, 16° 11′ 00″ est
Altitude 364 m
Superficie 2 203 ha = 22,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Hronov

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Hronov
Liens
Site web Site officiel

Hronov (API : /ˈɦronof/ ; en allemand : Hronow) est une ville du district de Náchod, dans la région de Hradec Králové, en République tchèque. Sa population s'élevait à 6 112 habitants en 2017[1].

La ville accueille chaque année un festival international de théâtre amateur.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Hronov est située au centre de la chaîne des Sudètes, au pied des monts Tabulaires, aux confins de la Bohême et de la Pologne. Elle est arrosée par la rivière Metuje, tributaire de l'Elbe.

Hronov se trouve à 7 km à l'ouest de Červený Kostelec, à 8 km au sud-est de Police nad Metují, à 8 km au nord de Náchod, à 40 km au nord-est de Hradec Králové et à 132 km au nord-nord-est de Prague[2].

La commune est limitée par Stárkov au nord, par Velké Petrovice et Vysoká Srbská à l'est, par Žďárky et Velké Poříčí au sud, et par Horní Radechová et Červený Kostelec à l'ouest. Malá Čermná est un quartier exclavé qui est séparé du reste de la commune par Žďárky[3].

Administration[modifier | modifier le code]

Hronov est divisée en six quartiers dont la ville proprement dite et les villages de Malá Čermná (de), Rokytník (cs), Velký Dřevíč (cs), Zbečník (en)Žabokrky (cs).

Histoire[modifier | modifier le code]

Hronov est mentionnée pour la première fois en 1359. La ville doit son nom à son fondateur, le chevalier Hron de Načerat (1241-1285). Elle est demeurée dépendante de Náchod jusqu'à l'abolition des seigneuries en 1848.

Du fait de sa situation, Hronov a souvent souffert de passages de troupes en armes et de pillages. La ville a été brûlée par les Suédois pendant la guerre de Trente Ans. Durant la guerre austro-prussienne, la ville a servi de cantonnement pour les troupes du prince August von Württemberg.

Un bureau de poste est ouvert en 1865. Hronov obtient le statut de ville en 1870. L'arrivée du chemin de fer en 1875 a permis à la ville de se rétablir et voir se développer au début du XXe siècle, comme dans tout le voisinage de Náchod, une petite industrie textile.

Hronov fait partie de l'Empire des Habsbourg jusqu'à la création de la Tchécoslovaquie en 1918. Épargnée par l'annexion des Sudètes au Reich, Hronov passe sous domination allemande en mars 1939 avec la création du protectorat de Bohême-Moravie (1939-1945).

Transports[modifier | modifier le code]

Hronov est desservie par la route 303 qui relie Náchod (9 km) à Broumov (22 km). La ville est à quelque 55 minutes de route de Hradec Králové, distante de 51 km et à deux heures de Prague distante de 157 km[4].

La gare de Hronov est située sur la ligne Choceň–Meziměstí.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale gothique de 1359 a été reconstruite de 1716 à 1717 dans un style baroque. Le clocher voisin été érigé en 1610.
  • La colonne mariale de style baroque sur la place principale érigée en 1725.
  • La maison natale d'Alois Jirásek accueil un musée consacré à l'écrivain.
  • Le théâtre municipal a été construit en 1930, d'après les plans de l'architecte Jindřich Faulkner.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Josef Regner (1794–1852), curé de Hronov, puis doyen de Náchod, promoteur de l'éducation populaire
  • Alois Jirásek (1851–1930), auteur de romans historiques et dramaturge
  • Helena Čapková (1886–1961), écrivain
  • Josef Čapek (1887–1945), peintre, écrivain, photographe et illustrateur
  • Jindřich Freiwald (1890-1945), architecte
  • Josef Beneš (1901-1970), philosophe
  • Egon Hostovský (1908–1973), écrivain

Jumelages[modifier | modifier le code]

Le festival de théâtre Jirasek Hronov[modifier | modifier le code]

C'est par une représentation donnée dans l'auberge de la ville en 1826 que débute l'histoire du théâtre à Hronov. La tradition théâtrale de Hronov est vivifiée au début du XXe siècle par le succès des pièces d'Alois Jirásek, natif de la ville (Père en 1895, Lantern en 1905, Jan Hus en 1911)

Le premier festival se tient en 1931 pour célébrer le 80e anniversaire de la naissance de l'auteur dont il prend le nom (« Jiráskův Hronov »). La plupart des représentations se tiennent dans le nouveau théâtre Jirasek achevé l'année précédente. Selon le critique tchèque Vladimír Hulec, le festival de Hronov serait le plus ancien festival de théâtre amateur d'Europe et du monde[5].

Le festival a perduré en dépit des vicissitudes de l'histoire. Il se tient chaque année pendant la première semaine du mois d'août. D'abord conçu comme une vitrine du théâtre amateur tchèque, il accueille depuis 1991 des troupes étrangères. Sa programmation est ouverte à tous les genres théâtraux. Bien que l'esprit du festival soit non compétitif, le jury décerne aujourd'hui un prix officieux, l' « Alois d'or ».

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2017.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. D'après geoportal.gov.cz.
  4. maps.google.fr
  5. Milena Štráfeldová, 10 août 2005, radio.cz

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :