Hockey Club Fribourg-Gottéron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gottéron (homonymie).
HC Fribourg-Gottéron
Description de l'image Hockey Club Fribourg-Gotteron.svg.
Fondation 1938
Siège 1701 Fribourg
+41 26 347 13 10
Patinoire (aréna) BCF Arena
(6 500 places)
Couleurs Noir, blanc, bleu et rouge
                       
Ligue Ligue nationale A
Capitaine Drapeau : Suisse Julien Sprunger
Entraîneur-chef Drapeau : Inconnu à déterminer
Directeur général Drapeau : Suisse Raphaël Berger
Président Drapeau : Suisse Michel Volet
Site web www.gotteron.ch
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la saison à venir, voir :
Championnat de Suisse de hockey sur glace 2017-2018
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la saison dernière, voir :
Championnat de Suisse de hockey sur glace 2016-2017


Le Hockey Club Fribourg-Gottéron, plus souvent appelé Fribourg-Gottéron, parfois simplement Gottéron, est un club de hockey sur glace situé à Fribourg, en Suisse, dans le canton du même nom. Le club existe depuis 1937. Il évolue en Ligue nationale A depuis 1980 et est présidé par Michel Volet [1].

Historique[modifier | modifier le code]

Appellation du club[modifier | modifier le code]

Cette section présente les noms officiels qu'a porté le club depuis le début de son existence[2].

  • 1938 à 1967 : Hockey-Club Gottéron
  • 1967 à 1980 : HC Fribourg
  • 1980 à 1997 : HC Fribourg-Gottéron
  • Depuis 1997 : HC Fribourg-Gottéron S.A.

Les premières années dans les championnats régionaux[modifier | modifier le code]

Le Gottéron, cours d'eau qui traverse en largeur une partie du canton de Fribourg, a donné son nom à l'équipe.

Le Hockey-Club Gottéron est fondé officiellement en 1938 par six jeunes de la Basse-Ville (vieille ville) de Fribourg : Eugène Jaeger, Albert et Joseph Jelk, Jean Mulhauser, Walter Schieferdecker et Alphonse Zahno. Il doit son nom au fait que les joueurs créent alors leur propre glace en transportant de l'eau du Gottéron voisin[3].

Dans les premiers temps, l'équipe joue contre les équipes des autres quartiers, principalement contre le HC Tirlibaum et le HC International[2]. Supérieur à plusieurs reprises, il fusionne avec ces derniers et la commune donne un nouveau terrain aux joueurs : le terrain des Augustins. En 1940-41, le club intègre le championnat de hockey régional en son plus bas niveau, la série B, et, quatre ans plus tard, termine à la première place de son groupe. Au début de la saison suivante, Walter Essig, joueur international, s'installe dans la ville de Fribourg et devient le premier entraîneur officiel de l'équipe[3]. En 1946-47, l'équipe joue son premier match amical international contre une équipe d'Amsterdam, pour une victoire 12-2[4].

C'est finalement en 1952-53 que le club de Gottéron se hisse pour la première fois de son histoire dans la Ligue nationale B[2] en battant le barragiste de la LNB, l'équipe de Thalwil[5]. L'équipe compte alors le premier renfort étranger de son histoire en la personne de Wolfgang Gosnik, joueur autrichien, et bat Thalwil 12-2. Essig prend alors sa retraite d'entraîneur et Gosnik le remplace derrière le banc de l'équipe[3].

La Ligue nationale B[modifier | modifier le code]

Le club termine sa première saison en LNB à la troisième place du classement des cinq équipes avec quatre victoires en neuf rencontres disputées[6] puis lors de la saison suivante, Fredy Streun ancien international champion d'Europe en 1950 avec la Suisse[7], devient entraîneur de l'équipe[8]. Lors de sa deuxième saison en LNB, l'équipe de Fribourg termine en tête de sa poule avec les deux autres meilleures équipes de poules. Finalement, le HC La Chaux-de-Fonds accède à la Ligue nationale A aux dépens de Gottéron et des Kloten Flyers. La Chaux-de-Fonds inflige un revers 19-1 à l'équipe de Streun[9]. L'équipe change une nouvelle fois d'entraîneur avant le début de la saison 1955-56 et met en place Jimmy Raesbeck, joueur américain, au double poste d'entraîneur-joueur[8].

Néanmoins, depuis des années déjà, le club souffre de jouer sur une glace naturelle qui n'assure pas de pouvoir jouer toute l'année en de bonnes conditions. La Coopérative de la patinoire du HC Gottéron est alors créée en 1956 et le lieu-dit Les Augustins est choisi pour accueillir une patinoire artificielle[2]. La patinoire est inaugurée et bénie par le curé local le . Les entraîneurs se succèdent à la tête de l'équipe avec les passages de joueurs-entraîneurs canadiens tels que Mike O'Brien ou encore Raymond Maisonneuve[8]. Quand ce dernier arrive dans la ville suisse, Jaeger, fondateur du club, fait toujours partie des dirigeants et est chargé de lui trouver un appartement[10].

Maisonneuve est le premier entraîneur depuis cinq ans à ne pas quitter le club lors de l'inter-saison 1958. Par contre, la direction du club change en 1959 avec le départ d'Aebischer de la tête de l'équipe, remplacé par Franz Spicher alors qu'un canadien en remplace un autre avec Bruce Hamilton prenant la place de Maisonneuve[8]. La différence est alors qu'à partir de cette saison 1959-60, la Fédération de Suisse décide d'exclure les joueurs étrangers du championnat[11].

À la fin de la saison 1960-61, l'équipe termine à la première place du classement du groupe ouest à égalité de points avec La Chaux-de-Fonds. Un match de barrage a donc lieu pour savoir laquelle des deux équipes a le droit de jouer la finale de la LNB pour les barrages de promotion pour la LNA. Remportant le match 6-1 contre la Chaux-de-Fonds, l'équipe de Fribourg joue sa finale contre l'équipe de Langnau. Ce sont deux défaites d'un but à chaque fois qui viennent conclure la plus belle saison de l'histoire du club[12].

Pour commencer la saison 1964-65, les habitudes sont toujours les mêmes du côté du banc de l'équipe et le Canadien André Girard prend le poste d'entraîneur, mais encore une fois il ne reste en place qu'une seule saison. Il est remplacé par Reto Delnon, limogé du poste d'entraîneur de l'équipe nationale en janvier 1962 pour son appartenance au Parti ouvrier et populaire[13]. Après une saison à vide, Delnon décide de revenir au jeu pour aider ses joueurs pour la saison 1963-64. Le club ne se sauve qu'en remportant les trois derniers matchs de la saison dont notamment la dernière grâce à un coup du chapeau par Delnon[8].

La Ligue nationale A, les grandes dates[modifier | modifier le code]

L'équipe de 1980, celle de l'accession à la LNA, trente ans plus tard dans la vallée du Gottéron.
Fribourg-Gottéron contre Langnau en janvier 2010.
  • Le , Fribourg-Gottéron est promu en Ligue Nationale A, en battant Zurich par 6-0.
  • En 1982, une nouvelle patinoire est construite, Saint-Léonard.
  • Le , les Russes Slava Bykov et Andreï Khomutov intègrent le club. Ils en seront des éléments importants durant huit saisons.
  • En 1992, Fribourg-Gottéron se qualifie pour les play-offs. Gottéron domine Ambri-Piotta en demi-finale, avant de s'incliner, en finale, face au CP Berne.
  • Lors de la saison 1992-93, Fribourg-Gottéron participe à la coupe Spengler. En saison régulière, les « jaunes et noirs » terminent à la deuxième place et entament les play-offs en dominant Zurich, puis Ambri-Piotta. Malgré quelques complications dues à des blessures, Fribourg parvient à se qualifier pour la finale. Mais le titre de champion échappe de nouveau à l'équipe, battue par Kloten.
  • Lors de la saison 1993-94, Fribourg domine la saison régulière, et se retrouve une nouvelle fois en finale contre Kloten, pour une nouvelle défaite. Le titre de champion lui échappe ainsi pour la troisième fois consécutive.
  • Lors des saisons 1994-95 et 1995-96, Fribourg se tient dans le milieu du classement LNA.
  • L'année suivante, le club se retrouve 2e au terme de la saison régulière et se qualifie pour les demi-finales des play-offs ainsi que pour l'« European Hockey League ».
  • Le , Fribourg-Gottéron devient une société anonyme.
  • Depuis la saison 2003-2004, Fribourg-Gottéron ne se qualifie plus pour les séries finales, étant chaque année condamné aux play-outs. Cependant, Gottéron se maintient en LNA.
  • En 2006, afin de se conserver sa place en LNA, Gottéron doit même jouer les barrages contre le HC Bienne, champion de LNB. Les Dragons évitent la relégation en s'imposant 4-2.
  • Le , après une qualification in-extremis pour les séries finales, Gottéron élimine le CP Berne, grand dominateur de la saison régulière et rival historique des Fribourgeois, en remportant la série de quarts de finale 4 à 2 grâce à 4 victoires en prolongations. Fribourg s'incline ensuite en demi-finale contre l'autre club romand, Genève-Servette Hockey Club, 4-1 dans la série.
  • Le 5 mars 2009, lors des 1/4 de finale des play-off, Gottéron élimine les ZSC Lions, champion de Suisse et d'Europe en titre, en remportant la série 4-0, mais se fait éliminer, le 28 mars 2009, en demi-finale des play-off, 4 à 3 dans la série contre le HC Davos, alors qu'il menait 3-1 dans la série.
  • Le 28 mars 2013, Fribourg-Gottéron remporte sa demi-finale 4-1 contre les Zurich Lions[14] et se qualifie pour sa quatrième finale où il affronte le CP Berne. Mené 2 victoires à 0 par les Bernois, Gottéron parvient à revenir à 2 partout, mais s'incline en six matches: c'est la quatrième défaite fribourgeoise en finale après 1992, 1993 et 1994.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le club a été vice-champion de Suisse à 5 reprises : en 1983, 1992, 1993, 1994 et 2013

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Pour modifier l'effectif, suivez ce lien
Effectif au 30 décembre 2016[15]
No Nom Nat. Position Arrivée
+001, Conz, BenjaminBenjamin Conz Drapeau : Suisse Gardien 2012 - HC Lugano
+035, Waeber, LudovicLudovic Waeber Drapeau : Suisse Gardien Formé au club
+059, Saikkonen, DennisDennis Saikkonen Drapeau : Suisse Drapeau : Finlande Gardien 2016 - JYP-Akatemia
+002, Abplanalp, MarcMarc Abplanalp Drapeau : Suisse Défenseur 2007 - HC Viège
+003, Chavaillaz, BenjaminBenjamin Chavaillaz Drapeau : Suisse Défenseur 2016 - HC Ambrì-Piotta
+007, Leeger, LarriLarri Leeger Drapeau : Suisse Drapeau : Finlande Défenseur 2016 - Lausanne HC
+014, Stalder, RalphRalph StalderA Drapeau : Suisse Défenseur 2016 - Lausanne HC
+027, Rathgeb, YannickYannick Rathgeb Drapeau : Suisse Défenseur 2015 - Whalers de Plymouth
+045, Picard, AlexandreAlexandre PicardA Drapeau : Canada Défenseur 2015 - ERC Ingolstadt
+052, Maret, MathieuMathieu Maret Drapeau : Suisse Défenseur 2015 - HC Red Ice
+061, Kienzle, LorenzLorenz Kienzle Drapeau : Suisse Défenseur 2016 - HC Lugano
+065, Glauser, AndreaAndrea Glauser Drapeau : Suisse Défenseur Formé au club
+077, Schilt, SebastianSebastian Schilt Drapeau : Suisse Défenseur 2012 - SCL Tigers
+006, Rivera, ChristopherChristopher RiveraA Drapeau : Suisse Attaquant 2015 - Genève-Servette HC
+009, Neuenschwander, CarylCaryl Neuenschwander Drapeau : Suisse Attaquant 2015 - Lausanne HC
+011, Červenka, RomanRoman Červenka Drapeau : République tchèque Attaquant 2016 - Piráti Chomutov
+012, Ritola, MattiasMattias Ritola Drapeau : Suède Attaquant 2016 - Skellefteå AIK
+016, Loichat, MichaëlMichaël Loichat Drapeau : Suisse Attaquant 2015 - CP Berne
+018, Fritsche, JohnJohn Fritsche Drapeau : Suisse Drapeau : États-Unis Attaquant 2014 - Genève-Servette HC
+020, Mauldin, GregGreg MauldinA Drapeau : États-Unis Attaquant 2012 - Monsters du lac Érié
+021, Schmutz, FlavioFlavio Schmutz Drapeau : Suisse Attaquat 2015 - Rapperswil-Jona Lakers
+022, Steiner, DanielDaniel Steiner Drapeau : Suisse Attaquant 2016 - HC Bienne
+026, Birner, MichalMichal Birner Drapeau : République tchèque Attaquant 2016 - Traktor Tcheliabinsk
+064, Neukom, BenjaminBenjamin Neukom Drapeau : Suisse Attaquant 2015 - Rapperswil-Jona Lakers
+071, Mottet, KillianKillian Mottet Drapeau : Suisse Attaquant 2013 - HC Ajoie
+086, Sprunger, JulienJulien SprungerC Drapeau : Suisse Attaquant Formé au club
+089, Bykov, AndreïAndreï Bykov Drapeau : Suisse Drapeau : Russie Attaquant Formé au club
+097, Marchon, NathanNathan Marchon Drapeau : Suisse Attaquant Formé au club


Numéros retirés[modifier | modifier le code]

Trophées internes[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du 75e anniversaire du club sont remis pour la première fois des trophées internes au club[16].

Trophée Bykov/Khomoutov[modifier | modifier le code]

Ce trophée est remis en l’honneur des deux joueurs russes Slava Bykov et Andreï Khomoutov au joueur le plus utile de la saison.

Trophée Jean Lussier[modifier | modifier le code]

Ce trophée est remis en l’honneur de l’attaquant canadien Jean Lussier au meilleur attaquant de la saison.

Trophée Paul-André Cadieux[modifier | modifier le code]

Ce trophée est remis en l’honneur du défenseur et entraîneur canadien Paul-André Cadieux au meilleur défenseur de la saison.

Trophée Gaston Pelletier[modifier | modifier le code]

Ce trophée est remis en l’honneur de l’entraîneur canadien Gaston Pelletier au joueur le plus méritant selon les entraîneurs.

Trophée Laurent Haymoz[modifier | modifier le code]

Ce trophée est remis en l’honneur de l’ancien président Laurent Haymoz, mort en février 2013, à une figure emblématique du club.

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • 1942-1953 : Walter Essig
  • 1953-1954 : Wolfgang Gosnik
  • 1954-1955 : Fredy Streun
  • 1955-1956 : Jimmy Raesbeck
  • 1956-1957 : Mike O'Brien
  • 1957-1959 : Raymond Maisonneuve
  • 1959-1960 : Bruce Hamilton
  • 1961-1964 : André Girard
  • 1964-1966 : Reto Delnon (remplacement au cours de la saison 1966-1967)
  • 1967-1967 : Jean-Marie Schaller (remplacement au cours de la saison 1966-1967)
  • 1967 : Reto Delnon (appelé pour sauver le club de la relégation)
  • 1968-1969 : Michel Wehrli (remplacement au cours de la saison 1968-1969)
  • 1968-1970 : Tim Haines
  • 1970-1971 : Peter Schmidt
  • 1971-1972 : Germain Bourgeois
  • 1972-1973 : Reynald Lacroix
  • 1973-1974 : Peter Schmidt
  • 1974 : Reto Delnon (remplacement au cours de la saison 1974-1975)
  • 1974-1975 : Gérald Aucoin
  • 1975-1976 : Germain Bourgeois
  • 1976-1977 : Maurice Renevey
  • 1977-1978 : Raymond Maisonneuve (remplacement au cours de la saison 1978-1979)
  • 1978-1982 : Gaston Pelletier
  • 1982-1985 : Paul-André Cadieux
  • 1985-1987 : Kent Ruhnke (remplacement au cours de la saison 1986-1987)
  • 1987 : Bengt Ohlson (ne passe que la fin de la saison 1986-1987 au club)
  • 1987-1990 : Mike McNamara (remplacement au cours de la saison 1989-90)
  • 1990-1995 : Paul-André Cadieux
  • 1995-1996 : Kjell Larsson (remplacement au cours de la saison 1996-1997)
  • 1996-1999 : André Péloffy (limogé en janvier 1999)
  • 1999 : Ruedi Raemy et Andreï Khomoutov (par intérim en fin de saison 1998-1999)
  • 1999 : Ueli Schwarz (entre le début de saison 1999-2000 et décembre 1999)
  • 1999-2000 : Colin Muller (entre décembre 1999 et la fin de saison 1999-2000)
  • 2000-2002 : Serge Pelletier
  • 2002-2003 : Colin Muller
  • 2003-2004 : Ievgueni Popichine (remplacement au cours de la saison 2002-2003)
  • 2004-2006 : Mike McParland (arrivée en décembre 2004)
  • 2006-2011 : Serge Pelletier (remplacement au cours de la saison 2010-2011)
  • 2011 : René Matte (ad interim en fin de saison 2010-2011)
  • 2011-2014 : Hans Kossmann (remplacement au cours de la saison 2014-2015[17])
  • 2014 : René Matte et Dany Gelinas (duo ad interim en début de saison 2014-2015)
  • 2014-2016 : Gerd Zenhäusern[18]
  • 2016-2017 : Larry Huras
  • Depuis 2017: à déterminer

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le président de Fribourg Gottéron démissionne », La Tribune de Genève,‎ (lire en ligne)
  2. a, b, c et d « Histoire du club », sur www.gotteron.ch (consulté le 15 février 2013).
  3. a, b et c (fr) Marc Branchu, « HC Fribourg-Gottéron - Chapitre I - Six gamins et beaucoup de bras », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 janvier 2010).
  4. (fr) Marc Branchu, « Matches amicaux internationaux entre clubs 1946/47 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 janvier 2010).
  5. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1952/53 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 janvier 2010).
  6. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1953/54 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 janvier 2010).
  7. Dans Müller, « International Ice Hockey Encyclopaedia : 1904-2005 », page 177.
  8. a, b, c, d et e (fr) Marc Branchu, « HC Fribourg-Gottéron - Chapitre II - Transition instable », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 janvier 2010).
  9. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1954/55 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 janvier 2010).
  10. (fr) « Interview de Jaeger », sur www.gotteron-forum.ch, (consulté le 26 janvier 2010).
  11. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1959/60 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 janvier 2010).
  12. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1960/61 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 26 janvier 2010).
  13. (fr) R. E., « 46 ans Entraîneur viré pour son appartenance au POP », La Tribune de Lausanne,‎
  14. « Play-Offs 2012/2013 - demi-finale », sur nationalleague.ch
  15. « Équipe 2016/2017 », sur www.gotteron.ch (consulté le 30 décembre 2016).
  16. « Joueurs fribourgeois honorés par leur club », sur planetehockey.com, (consulté le 22 avril 2013).
  17. Pierre Salinas, « Hans Kossmann n'est plus l'entraîneur de Gottéron », La Liberté,‎ (lire en ligne)
  18. « C'est Gerd Zenhäusern! », Le Matin,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Stephan Müller, International Ice Hockey Encyclopaedia : 1904-2005, Books on Demand Gmbh, 496 p. (ISBN 978-3833441899, lire en ligne)
  • Serge Gumy, « Le Hockey-Club Fribourg-Gottéron : d’un club de quartier au porte-drapeau d’un canton », dans Christophe Jaccoud, Laurent Tissot et Yves Pedrazzini (dir.), Sports en Suisse : Traditions, transitions et transformations (Actes du colloque « Sports suisses, sports en Suisse » organisé à Neuchâtel en octobre 1998), Lausanne, Antipodes, coll. « Existence et société », , p. 113-123.
  • André Winckler, La passion selon Gottéron, Fribourg, Éditions La Sarine, , 309 p.
  • André Winckler, HC Gottéron, Fribourg, Office du livre,
  • Yvan Haymoz, Les effets économiques et sociaux de Fribourg-Gottéron sur le canton de Fribourg (Mémoire de licence), Fribourg, Université de Fribourg,
  • Sébastien Dubuis, La fonction marketing au service du sport : le cas du hockey-club Fribourg-Gottéron (Mémoire de licence), Fribourg, Université de Fribourg,
  • [vidéo] Raphaël Guillet et al., « Le miracle Gottéron », Mise au point, Radio télévision suisse,‎ (lire en ligne [Reportage TV])
  • [vidéo] Pascale Blattner (journaliste), Steve Roth (production), Léonard Bagnoud (réalisation) et al., « L’histoire de Fribourg-Gottéron », Au cœur du sport, Radio télévision suisse,‎ (lire en ligne [Reportage TV])
  • [audio] Christian Favre et al., « Les boys… ultras de Gottéron », Quinze minutes, La Première (Radio suisse romande),‎

Liens externes[modifier | modifier le code]