Hispasat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hispasat
logo de Hispasat

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Sociedad anónima (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Boulevard Castellana, MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau d'Espagne Espagne
Président Elena Pisonero Ruiz (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Red Eléctrica de España (0,9 ), Sociedad Estatal de Participaciones Industriales (0,07 ) et Centre for the Development of Industrial Technology (en) (0,03 )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Satellite communication (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.hispasat.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Hispasat est un opérateur espagnol de satellites dont le siège se situe à Madrid.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Abertis annonce son intention d'entrer au capital d'Hispasat à hauteur de 28,4%, en rachetant les participations de Ensafeca et BBVA[1]. Le gouvernement espagnol donne son accord à cette opération en février 2008, et Abertis devient le premier actionnaire de Hispasa.

Abertis poursuit sa montée au capital d'Hispasat en rachetant les parts de Telefónica en 2012 (13,23%)[2], puis celles du ministère espagnol de la Défense en 2013 (16.42%)[3]. À l'issue de cette transaction, Abertis devient actionnaire majoritaire de Hispasat. En 2012, la présidente d'Hispasat Petra Mateos présente sa démission pour « faciliter la transition » des nombreux changements d'actionnariat[4], et l'ex-secrétaire d'État au Commerce Elena Pisonero lui succède[5].

En avril 2014, des anomalies techniques provoquant des défaillances électriques sur l'Amazonas 4A sont reconnues par l'entreprise[6]. En décembre 2014, Hispasat choisit Space Systems/Loral pour construire ses nouveaux satellites Amazonas 5[7]. En septembre 2015, Hispasat annonce avoir choisi International Launch Services et SpaceX pour le lancement du satellite Hispasat 1F prévu pour 2017[8].

En juillet 2015, Hispasat annonce le lancement du Hispasat 4K International Festival, un festival de courts-métrages visant exclusivement les productions au format ultra haute-définition 4K[9].

En mai 2017, Eutelsat annonce la vente de sa participation de 33,7 % dans Hispasat à Abertis pour 302 millions d'euros[10]. Après l'approbation des autorités espagnoles, cette opération permettra à Abertis de contrôler 90,74% des actions de Hispasat.

En juin 2017, Hispasat désorbite le satellite Hispasat 1C après 17 ans de service[11].

En décembre 2018, Hispasat annonce un partenariat avec le Grand théâtre du Liceu de Barcelone pour retranscrire ses opéras en direct et à l'international[12],[13], son satellite Amazonas 5 est sélectionné par l'opérateur Gilat Satellite Networks pour renforcer l'offre internet haud débit au Mexique[14], et le gouvernement espagnol autorise à l'Italien Atlantia et l'Allemand Hochtief l'entrée au capital d'Hispasat[15].

Activités[modifier | modifier le code]

Hispasat gère les satellites suivants[16] :

  • à 30 degrés Ouest : Hispasat 1D et 1E
  • à 36 degrés Ouest : Hispasat AG1
  • à 61 degrés Ouest : Amazonas 1, 2, 3, 4 et 5.
  • à 74 degrés Ouest : Amazonas 4
  • 2 satellites gouvernementaux pour le ministère de la défense espagnol : Xtar-eur et Spainsat

Il est également partie prenante des activités de télécommunications gouvernementales par satellite pour l'Espagne au travers des satellites XTAR-EUR et Spainsat.

Hispasat 1C et 1D ont été réalisés par Alcatel Space dans l'établissement de Cannes, basés sur une plate-forme Spacebus 3000B2. Ils sont utilisés pour diffuser les bouquets numériques espagnol Digital+ et portugais TV Cabo. Ils servent aussi pour alimenter les émetteurs terrestres hertziens de Retevisión, filiale d'Abertis.

Ses activités au Brésil sont assurées par sa filiale Hispamar. Ses activités militaires et gouvernementales sont assurées par sa filiale Hisdesat.

Données financières[modifier | modifier le code]

Données financières en millions d'euros[17]
Années 2005 2013 2014 2015 2016
Chiffre d'affaires 113 272 239 236 238
Résultat d'exploitation 21 94 81 101 107
Résultat net 6 76 57 69 28
Dettes (à long terme) 217 557 476 397 397
Effectifs 166 184 185 184 188

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Le capital d'Hispasat est réparti entre le secteur public espagnol et des partenaires privés :

  • Abertis : 57,05%
  • Eutelsat : 33,69 %, parts cédées à Abertis, sous réserve d'approbation par les autorités espagnoles
  • Gouvernement espagnol : 9,26 % repartis entre la SEPI (Société d'État des participations industrielles : 7,41%) et la CDTI (Centre pour le développement des technologies industrielles : 1,85%)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Abertis to become main shareholder in Hispasat », sur marketwired.com,
  2. (es) « Telefónica vende su participación de Hispasat a Abertis y Eutelsat por 124 millones », sur vozpopuli.com,
  3. (es) « Catalan company Abertis to become majority shareholder of the Spanish satellite operator Hispasat », sur catalannews.com,
  4. (es) « Petra Mateos presenta la dimisión como presidenta de Hispasat », El País,‎ (lire en ligne)
  5. (es) « Elena Pisonero sustituirá a Petra Mateos al frente de Hispasat », El País,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Stephen Clark, « Power system failure detected on Amazonas 4A », Space Flight Now,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Caleb Henry, « Hispasat Orders Amazonas 5 From SSL to Take on Amazonas 4A Capacity », Via Satellite,‎ (lire en ligne)
  8. (en) Julian Clover, « Hispasat 1F to launch in 2017 », Broadband TV News,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Hispasat is launching an Exclusive Short Film Festival, just for 4K ultra HD films », 4K,‎ (lire en ligne)
  10. Satellites: Eutelsat cède sa part dans Hispasat, Le Figaro, 19 mai 2017
  11. « Désorbitation de Hispasat 1c sur le site de Thalès », sur thalesgroup.com,
  12. Carlos Pires, « Hispasat se tourne vers l'opéra », Télé Satellite Numérique,‎ (lire en ligne)
  13. (en) « Hispasat on song with Barcelona Opera House transmission deal », Rapid TV News,‎ (lire en ligne)
  14. (en) « Dish Mexico Selects Gilat and Hispasat for Delivery of High-quality Broadband Services to the People of Mexico », Cision PR Newswire,‎ (lire en ligne)
  15. (es) « El Gobierno autoriza la inversión de Atlantia y Hochtief en Hispasat », Expansión,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « Couverture des satellites Hispasat », sur hispasat.com
  17. « Page d'Hispasat sur Orbis (bureau Van Dijk) »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Pages liées[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]