Résultat d'exploitation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le résultat d'exploitation est un solde intermédiaire de gestion. C'est une notion de la comptabilité (proche, mais néanmoins différent dans son mode d'élaboration, du résultat opérationnel, de la comptabilité anglo-saxonne et des normes IFRS).

Il exprime le résultat réalisé par une entreprise à travers l'exploitation habituelle de ses seuls facteurs de production. Il ne prend en compte ni les produits et charges financiers, ni les produits et charges exceptionnels, ni la participation des salariés aux résultats de l'entreprise, ni les impôts sur les bénéfices.

Le résultat d'exploitation peut correspondre soit à une perte d'exploitation (résultat d'exploitation négatif), soit à un bénéfice d'exploitation (résultat d'exploitation positif)[1].

Utilisation en analyse financière[modifier | modifier le code]

Le résultat d'exploitation capture la performance économique d'une entreprise sur sa seule activité de production, en se plaçant sur une perspective de long terme. Par rapport à l'excédent brut d'exploitation, la principale différence est qu'il prend en compte notamment les dotations et reprises sur les provisions et amortissements. Ces transferts de charges d'un exercice à l'autre permettent de décrire de manière plus réaliste la réalité économique de l'activité sur le long terme, en étalant dans le temps les opérations par nature nécessaires au maintien de la production, mais qui ne se répètent pas à chaque exercice.

Cet indicateur est fréquemment employé pour apprécier la performance économique intrinsèque d'une entreprise, puisqu'il n'est influencé ni par les modalités de financement de l'entreprise, ni par les événements exceptionnels, tels que des coûts liés à une restructuration ou des produits résultants de la vente d'actifs, qui ont pu affecter son résultat net comptable.

C'est ce résultat qui mesure la capacité de l'activité à produire un revenu financier, permettant par la suite, par exemple, de rembourser des emprunts, payer des impôts, rémunérer les actionnaires, financer des investissements, ou constituer des réserves pour faire face aux imprévus.

Calcul du résultat d'exploitation[modifier | modifier le code]

À partir de l'EBE[modifier | modifier le code]

L'excédent brut d'exploitation, qui est calculé sur un exercice donné, est principalement corrigé en plus ou en moins des éléments constatés sur un exercice, mais logiquement rattachés à un autre.

  • Ces transferts portent d'abord des amortissements, permettant d'étaler l'effet d'un achat important sur les exercices qui l'utilisent.
  • Il s'agit ensuite des provisions, permettant de faire face à des charges certaines ou probables constatées lors de l'exercice, mais dont le montant ou l'échéance n'est pas encore connu.

En outre, le résultat est corrigé de divers « autres produits et charges de gestion courante » (comptes 65 et 75), qui sont récurrents et effectivement rattachés à l'exercice, mais ne découlent pas directement de l'exploitation de l'activité économique proprement dite : redevances, revenus annexes, créances irrécouvrables, etc. Pour cette raison, ils ne sont pas comptabilisés dans l'excédent brut d'exploitation, qui traduit une réalité économique, mais sont réintégrés à ce stade parce que reflétant l'activité effective de la personne morale.

Enfin, marginalement, la notion de « transfert de charge d'exploitation » (compte 791), recouvre un mécanisme comptable qui permet techniquement d’éviter qu’une charge constatée sur un exercice vienne impacter le résultat comptable.

Excédent brut d'exploitation
+ Reprises sur amortissements
- Dotations aux amortissements
+ Reprises sur provisions d'exploitation
- Dotations aux provisions d'exploitation
+ Transferts de charges d'exploitation
+ Autres produits de gestion courante
- Autres charges de gestion courante
= Résultat d'exploitation

À partir du chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

Ce résultat est calculé à partir du chiffre d'affaires et autres produits d'exploitation desquels sont soustraites les charges d'exploitation. En France, le calcul est effectué selon les libellés suivants :

Produits
 Chiffre d'affaires net
 + Production stockée
 + Production immobilisée
 + Subventions d'exploitation
 + Reprises sur amortissements et provisions
 + Autres produits d'exploitation
= Total des produits d'exploitation
Charges
 Achats de marchandises
 + Variation des stocks de marchandises
 + Achats de matières premières et autres approvisionnements
 + Variation des stocks de matières premières et autres approvisionnements
 + Autres achats et charges externes
 + Impôts et taxes d'exploitation
 + Salaires et traitements
 + Cotisations sociales
 + Dotations aux amortissements et provisions d'exploitation
 + Autres charges d'exploitation
= Total des charges d'exploitation
Produits - charges = Résultat d'exploitation

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]