Herne (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Herne
Herne (Allemagne)
Blason de Herne
Héraldique
Drapeau de Herne
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Arnsberg
Arrondissement
(Landkreis)
Herne (ville-arrondissement)
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
12
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Frank Dudda
Code postal 44601 - 44653
(ancien: 4690)
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 9 16 000
Indicatif téléphonique (0)2323 et (0)2325
Immatriculation HER, WAN
Démographie
Population 156 374 hab. ()
Densité 3 042 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 33′ 00″ nord, 7° 13′ 00″ est
Altitude 65 m
Superficie 5 141 ha = 51,41 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Voir sur la carte topographique de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie
City locator 14.svg
Herne
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Herne
Liens
Site web www.herne.de

Herne est une ville d'Allemagne dans la région industrielle de la Ruhr en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Elle a une superficie de 51,41 km2. Comme toute la région, Herne a été fortement marquée à partir de la fin du XIXe siècle par une immigration d'ouvriers venus de Prusse-Orientale, de Silésie, d'étrangers de nationalité polonaise. C'est à Herne qu'est paru en 1909 le journal polonais Narodowiec[1].

Par une réforme de 1974, la ville de Wanne-Eickel a été fusionnée avec Herne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette ville était au début du XXe siècle le terminus du canal Rhin-Herne. Désormais la jonction au canal Dortmund-Ems, vers la Mer du Nord, se fait à Waltrop.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le toponyme apparaît dès 880 sous la forme haranni dans le premier terrier de l'abbaye de Werden[2]. Il y avait au Moyen Âge, dans le faubourg de Baukau, le château des seigneurs de Strunkede, vassaux des comtes de Clèves qui obtinrent des charges importantes lorsque la Rhénanie fut rattachée à la Prusse avant l'extinction de leur lignée à la fin du XVIIIe siècle. Le premier d'entre eux, Guezelino de Strunkede, est cité comme témoin dans un acte de l'abbaye d'Essen datant de 1142. La ville est convertie à la Réforme en 1561. Herne est devient une gare de la ligne de chemin de fer Cologne-Minden en 1847.

Appartenances historiques

Blason du Comté de Clèves Comté de Clèves 1124-1417
Blason du Duché de Clèves Duché de Clèves 1417-1795
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse 1795-1803
Drapeau de l'Empire français Empire français 1803-1806
Drapeau du Grand-duché de Berg Grand-duché de Berg 1806-1813
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse (Province de Westphalie) 1815-1918
Drapeau de la république de Weimar République de Weimar 1918-1933
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand 1933-1945
Drapeau de l'Allemagne occupée Allemagne occupée 1945-1949
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1949-présent

Administration territoriale[modifier | modifier le code]

La ville de Herne comprend quatre arrondissements municipaux et douze quartiers.

  • Herne-Mitte : Baukau, Herne, Holsterhausen
  • Eickel : Eickel, Röhlinghausen
  • Sodingen : Börnig, Holthausen, Horsthausen, Sodingen
  • Wanne : (Bickern) Crange, Unser Fritz, Wanne

Galerie[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Élections du maire (Oberbürgermeister)[modifier | modifier le code]

Scrutin du 12 sept. 1999 Scrutin du 26 sept. 2004
Ballotage du 10 oct. 2004
Parti Candidat Votes % Candidat Votes %
SPD Wolfgang Becker % Horst Schiereck 29 428
28 127
47,6 %
63,2 %
CDU % Markus Schlüter 20 944
16 383
33,9 %
36,8 %
Grüne % Dorothea Schulte 4 812 7,8 %
REP % Wilhelm Elbracht 2 574 4,2 %
FDP % Martina Balzk 1 824 3,0 %
PDS % Andreas Ixert 2 211 3,6 %

Élections du conseil (Rat der Stadt)[modifier | modifier le code]

Scrutin de 2014 Scrutin de 2020
Parti Votes % Sièges Votes % Sièges
SPD 44,78 % 27 44,14 % 28
CDU 25,87 % 15 20,01 % 12
Grüne 9,33 % 6 15,81 % 10
AfD 4,17 % 2 8,45 % 5
Die Linke 6,20 % 4 4,05% 3
FDP 2,83 % 2 3,31 % 2
Autres 6,82 % 3 4,23 % 2

Juridictions[modifier | modifier le code]

Juridiction ordinaire

  • Cour d'appel (Oberlandesgericht) de Hamm
    • Tribunal régional (Landgericht) de Bochum
      • Tribunal cantonal (Amtsgericht) de Herne : arrondissements municipaux de Herne-Mitte et de Sodingen
      • Tribunal cantonal (Amtsgericht) de Herne-Wanne : arrondissements municipaux d'Eickel et de Wanne

Juridiction spéciale

  • Tribunal supérieur du travail (Landesarbeitsgericht) de Hamm
    • Tribunal du travail (Arbeitsgericht) de Herne
  • Tribunal administratif supérieur (Oberverwaltungsgericht) de Münster
    • Tribunal administratif (Verwaltungsgericht) de Gelsenkirchen
  • Tribunal des affaires de Sécurité sociale (Sozialgericht) de Gelsenkirchen

Jumelage[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans les années 1900, un enfant sur trois parlait polonais.
  2. D'après Rudolf Kötzschke, Die Urbare der Abtei Werden a. d. Ruhr, vol. 2: A. : Die Urbare vom 9.–13. Jahrhundert,, Bonn, coll. « Publ. der Gesellschaft für rheinische Geschichtskunde XX: Rheinische Urbare) », (réimpr. Düsseldorf 1978); vol. 3: B. Lagerbücher, Hebe- und Zinsregister vom 14. bis ins 17. Jahrhundert, Bonn 1908, réimpr. Düsseldorf 1978; vol. 4,I: Einleitung und Register, I. Namenregister, éd. de Fritz Körholz, Düsseldorf 1978; vol. 4,II: Einleitung, chapitre IV: Die Wirtschaftsverfassung und Verwaltung der Großgrundherrschaft Werden, Sachregister, éd. de Rudolf Kötzschke, Bonn 1958, ici particulièrement vol. 2, p. 72.

Voir aussi[modifier | modifier le code]