Henryk Grossmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grossmann.
Henryk Grossmann
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
LeipzigVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Lieu de travail
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Office central de statistique (en) (-), Towarzystwo kursów naukowych. Varsovie (en) (-), Institut de Recherche sociale (-), université de Leipzig (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Partis politiques

Henryk Grossmann ( - ) était un économiste et un historien marxiste germano-polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Cracovie, ville qui fait alors partie de la Galicie autrichienne, dans une famille juive relativement prospère. Il fit des études de droit et d'économie à Cracovie et à Vienne.

Grossmann rejoignit le mouvement socialiste vers 1898 en devenant membre du Parti social-démocrate de Galicie (GPSD), parti qui devint ensuite Parti social-démocrate polonais (PPSD). Il apprit le yiddish et fut un des fondateurs en 1905 du Parti social-démocrate juif de Galicie (JSDP). Le JSDP prit des positions proches du Bund et finit par rompre avec le PPSD sur la question de l'assimilation des Juifs à la culture polonaise à laquelle Grossmann était opposé. En 1908, Henryk Grossmann partit à Vienne suivre les cours de l'économiste marxiste Carl Grünberg et laissa de côté le rôle prépondérant qu'il jouait au sein du JSDP, bien qu'il continua à faire partie du comité exécutif jusqu'en 1911.

Après la destruction de l'empire austro-hongrois à la fin de Première Guerre mondiale, Grossmann devint économiste en Pologne et devint membre du Parti communiste de Pologne.

Entre 1922 et 1925, il fut professeur d'économie à l'université libre de Varsovie. En 1925, fuyant des persécutions politiques, il entra à l'Institut de recherche sociale de Francfort sur invitation de son ancien professeur Carl Grünberg. Il quitta l'Allemagne dans les années 1930 puis y retourna en 1949 pour occuper le poste de professeur d'économie à l'université de Leipzig, en RDA.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Marx, l'économie politique classique et le problème de la dynamique, préfacé par Paul Mattick, traduit de l'allemand par Charles Goldblum, éditions Champ Libre, 1975.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Mattick, Crises et théories des crises, éditions Champ Libre, 1976.
    Cet ouvrage est une introduction accessible aux théories de Henryk Grossmann.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]