Henri Gout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Gout
Fonctions
Député 1928-1940
Gouvernement IIIe république
Groupe politique PRRRS
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Badens
Date de décès
Lieu de décès Carcassonne
Résidence Aude

Henri Gout est un homme politique français, né le à Badens (Aude) et décédé le à Carcassonne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de médecine à Paris, membre du Parti radical, Henri Gout est élu en 1912 maire de Citou, puis en 1913 Conseiller Général du Canton de Peyriac-Minervois. Il s'engage volontairement pendant la Première Guerre mondiale.

En tant que conseiller général, il se consacre principalement aux problèmes sanitaires, et obtient notamment la création d'un laboratoire de bactériologie et d'un dispensaire rattaché à cet établissement.

Député de l'Aude de 1928 à 1940, il est successivement vice-président de plusieurs commissions, notamment de la commission d'Hygiène et de la commission d'Assurances et de prévoyance sociale. Il défend, à la Chambre, le renforcement des mesures contre la tuberculose, le cancer et la lèpre. À la commission des boissons, il œuvre pour la promotion des vins de qualité supérieure.

Il est constamment réélu jusqu'en 1940. Il fait partie des quatre-vingts parlementaires qui votent contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940. De 1941 à 1942, il prend la tête de plusieurs manifestations d'opposition au tandem Pétain-Laval. Ce qui lui vaut d'être interné et ensuite assigné à résidence dans l'Ariège.

A la Libération, il est nommé Président de la Commission de la Santé Publique à l'Assemblée consultative provisoire. Il occupe la charge de maire de Carcassonne comme maire désigné par arrêté du Préfet de l'Aude, du 18 octobre 1944 au 28 avril 1945, puis comme maire élu du 29 avril 1945 jusqu'au 27 octobre 1947.

Il est inhumé au cimetière St Vincent de Carcassonne.

Décorations[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Henri Gout », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]