Henri-Nompar de Caumont, duc de La Force

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henri-Nompar de Caumont
Duc de La Force
Marquis de Castelnau
Naissance
Décès
Origine Drapeau du royaume de France Royaume de France
Famille Maison de Caumont

Henri-Nompar de Caumont, duc de La Force (1582 – janvier 1678)[1] était duc de La Force et pair de France.[2] C'était le fils du maréchal de France, Jacques Nompar de Caumont et de Charlotte de Gontaut, fille du maréchal Armand de Gontaut-Biron[3][4]. Premier marquis de Castelnau, puis plus tard duc de La Force après la mort de son frère, il servit le roi Louis XIII dans de nombreuses occasions au sein de l'armée, sous les ordres de son père, comme maréchal-de-camp.[5][6][7]

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il se marie le 17 octobre 1602,avec Marguerite d'Escodeca, dame de Boësse, [5][7] et a d'elle, neuf enfants[8],[9] :

  • Jacques de Caumont La Force, marquis de Boësse, tué au siège de La Mothe en Lorraine en 1634
  • Henri de Caumont La Force, décédé jeune
  • Pierre de Caumont La Force, marquis de Cugnac, sans descendance
  • Armand de Caumont La Force, marquis de Montpouillan, lieutenant-général dans l'Armée de Hollande, gouverneur de Naarden, décédé à La Haye le 16 mai 1701, à l'âge de 86 ans.[2] Il épousa Amable-Guillelmine de Brederode et Grace-Angelique Arrazola de Oñate.[6]
  • Charlotte de Caumont La Force, mariée à Gabriel de Caumont, comte de Lauzun, mère d'Antoine Nompar de Caumont
  • Diane de Caumont La Force, mariée à Charles-René du Puy de Tournon, marquis de Montbrun en Dauphiné
  • Jeanne de Caumont La Force, mariée à Cyrus de Montaut, marquis de Navailles, seigneur de Beynac
  • Jacqueline de Caumont La Force, décédée le 10 mai 1702,[2] mariée à Henri de Vivant, comte de Panjas.
  • Henriette de Caumont La Force, mademoiselle de Castelnau[6][7].

Décès[modifier | modifier le code]

Il s'éteint en janvier 1678 au château de La Force en Dordogne, et lui succède son petit-fils, Jacques-Nompar.[7]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Caumont 1843, p. 87, 89.
  2. a b et c Wood 2009, p. 84.
  3. Caumont 1843, p. 87.
  4. Sainte-Marie 1728, p. 472-473.
  5. a et b Caumont 1843, p. 87-88.
  6. a b et c Moréri 1759, p. 246.
  7. a b c et d Sainte-Marie 1728, p. 473.
  8. « Henri Nompar de Caumont La Force », Généalogie Wailly, Gw.geneanet.org (consulté le 24 décembre 2013)
  9. « Les derniers seigneurs de Caumont », Histoire de Caumont, Mariefb.pagesperso–orange.fr (consulté le 24 décembre 2013)
  • (en) Jacques-Nompar de, duc de La Force Caumont, Mémoires authentiques de Jacques Nompar de Caumont, duc de La Force, maréchal de France, et de ses deux fils, les marquis de Montpouillan et de Castelnaut..., vol. IV, Paris, Charpentier, (lire en ligne)
  • « Les derniers seigneurs de Caumont », Histoire de Caumont, Mariefb.pagesperso–orange.fr (consulté le 24 décembre 2013)
  • « Henri Nompar de Caumont La Force », Généalogie Wailly, Gw.geneanet.org (consulté le 24 décembre 2013)
  • (en) Louis Moréri, Le Grand Dictionnaire historique du Moréri ou le Mélange curieux de l'histoire sacrée et profane, vol. 5, Geneva, Slatkine Reprints, [détail de l’édition] (ISBN 2-05-101303-9, lire en ligne), p. 246
  • (en) Anselme de and Sainte-Rosalie, Ange de Sainte-Marie, Histoire de la Maison Royale de France, et des grands officiers de la Couronne & de la Maison de Roy: & des anciens Barons de Royaume, vol. IV, Paris, Compaignies des Libraires, , 472–473 p. [détail de l’édition] (lire en ligne)
  • (en) John Philip Wood, The Life of John Law: Including a Detailed Account of the Rise, Progress and Termination of the Mississippi System, Washington, Newton Page, (ISBN 9781934619018, lire en ligne), p. 84

Liens externes[modifier | modifier le code]