Helvetia Environnement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Helvetia Environnement
logo de Helvetia Environnement
Logo d'Helvetia Environnement

Création 2005
Fondateurs Jean-Charles et Pierre Chavaz
Personnages clés Vincent Chapel (Président)
Jean-Pierre Tetaz (Directeur des opérations)
Forme juridique Société anonyme
Action SIX: HELENV 17-22
Slogan Redonnons vie à nos déchets

Des métiers et des hommes

Siège social Carouge
Drapeau de Suisse Suisse
Activité Recyclage et traitement des déchets
Filiales Transvoirie SA, Sogetri SA, Leman Bio Energie SA, Swiss Recycling Services SA
Effectif 560
Site web www.helvetia-environnement.ch

Helvetia Environnement est une entreprise suisse de collecte et de recyclage de déchets industriels et ménagers fondé en 2005 et présidé par Vincent Chapel[1], dont le siège est à Carouge, dans le canton de Genève.

Helvetia Environnement résulte de la fusion de plusieurs entreprises suisses depuis sa création, entreprises spécialisées dans la collecte et le recyclage des déchets.

En 2020, avec 560 salariés répartis sur 41 sites en Suisse, Helvetia Environnement est l’un des principaux acteurs suisses du recyclage, du traitement et de la valorisation des déchets. L’entreprise traite plus de 500 000 tonnes de déchets par an pour un chiffre d'affaires de 118 millions de francs[2]. Depuis l'émission d'un green bond en 2017, l'entreprise est cotée au SIX Swiss Exchange.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2005, le groupe Helvetia Environnement est fondé par Jean-Charles et Pierre Chavaz, deux entrepreneurs genevois issus de la commune de Veyrier. L’entreprise se développe rapidement dès 2006 en intégrant les entreprises Transvoirie et Sogetri, des entreprises de collecte et traitement de déchets respectivement implantées à Vernier et à la Praille. L'entreprise fait l'acquisition la même année de Léman Environnement basée à Tolochenaz et étend ses activités dans le canton de Vaud.

En 2007, l'entreprise croît et compte plus de 100 employés. Elle rachète la société CTD basée à Vuadens. Elle dispose désormais de centres de tri et de recyclage dans les cantons de Genève, Vaud mais aussi Fribourg.

En 2009, Vincent Chapel et Jean-Pierre Tetaz, deux entrepreneurs haut-savoyards, deviennent administrateurs de l'entreprise ainsi que dirigeants. Très vite, l'entreprise se développe par croissance externe en faisant l'acquisition de plusieurs sociétés de collecte et traitement de déchets en Suisse romande. En 2010, Léman Bio Energie, une entreprise de production de biocarburant basée à Satigny rejoint le groupe.

L'entreprise fait l'acquisition de plusieurs entreprises vaudoises, AVO, Auto Transport de la vallée de l’Orbe intègre le groupe en 2014], une entreprise centenaire de gestion de déchets implantée à Orbe, ainsi que Faucherre Environnement en 2015, entreprise spécialiste des services de voirie à Moudon[3].

Véhicule de transport AVO en mai 1916

Jusqu'alors relativement discrète, la société devient plus visible en 2017 : Helvetia Environnement fait l'acquisition de SRS, Swiss Recycling Services[4]. Cette acquisition permet à l'entreprise de doubler de taille, passant de 250 à 500 collaborateurs.

Le , l'entreprise émet la première obligation verte d'entreprise en Suisse, un green bond[5]. Les capitaux levés sont utilisés au développement de projets de gestion des déchets, notamment des infrastructures de traitement des déchets qui contribuent au développement durable, comme le centre de tri Sortera[6].

L'entreprise se développe désormais sur tout le territoire suisse et étend son expertise sur l’ensemble de la chaîne du recyclage des déchets. Elle gère des contrats de gestion de déchets nationaux pour des sociétés telles que Nestlé, Ferring ou Liebherr à Bulle[7].

En 2019, Helvetia Environnement et sa filiale Sogetri inaugurent le premier centre de tri robotisé de Suisse, Sortera à Satigny[8],[9].

Fin 2019, l'entreprise noue un partenariat avec la société Rubicon[10] pour numériser les prestations de gestion de déchets de ses clients grands comptes.

Fin décembre 2020, en pleine épidémie de Covid-19, les actionnaires d'Helvetia Environnement concluent un accord pour renforcer les fonds propres de l'entreprise à hauteur d’un montant de CHF 64'300'000, pour investir dans son développement et notamment dans sa filiale SRS Global Services active dans la gestion de déchets auprès des grands comptes nationaux en Suisse.

Avril 2021, l'entreprise développe la première filière de valorisation en Suisse romande[11] pour la collecte et le recyclage des masques chirurgicaux et FFP2.

Marque et entités[modifier | modifier le code]

Entités Localisations Activités
Transvoirie Satigny (Genève), Bussigny (Vaud), Rosé (Fribourg) Collecte et transport de déchets
Sogetri Satigny (Genève), La Praille (Genève), Corsier (Genève), Tolochenaz (Vaud), Bussigny (Vaud), Roche (Vaud), Orbe (Vaud), Rosé (Fribourg), Léchelles (Fribourg) Tri et recyclage de déchets
Léman Bio Énergie Etoy (Vaud) Création d’énergies à partir de déchets
SRS, Swiss Recycling Services Allschwil (Bâle), Schonenwerd (Soleure) Collecte et transport de déchets, tri et recyclage de déchets
SRS Global Services Rosé (Fribourg) Collecte et transport de déchets, tri et recyclage de déchets
CTS Aire-la-Ville (Genève) Recyclage et traitement des déchets spéciaux
PôleBio Energies Satigny (Genève) Traitement et recyclage des déchets verts et organiques

Organisation[modifier | modifier le code]

Centre de tri haute performance Sortera en octobre 2019

En 2020, Helvetia Environnement dispose et gère 41 sites en Suisse, dont :

  • 10 centres de tri
  • 1 usine de biomasse
  • 1 centre de tri haute-performance
  • 1 centre de traitement de déchets spéciaux
  • 19 sites en gestion déléguée
  • 9 agences logistiques

Activités[modifier | modifier le code]

Valorisation des papiers cartons

Helvetia Environnement intervient sur les métiers liés à la gestion et de la valorisation des déchets et aux services à l’environnement : le recyclage des papiers et cartons, des déchets du secteur tertiaire, de déchets industriels banals (DIB), des déchets de chantiers, des déchets ménagers, des plastiques, du bois, des ferrailles et métaux, des déchets Industriels dangereux ou spéciaux (DID ou DIS), des déchets d'équipements électroniques et électriques (DEEE), des déchets verts.

Helvetia Environnement collecte, trie et recycle les déchets produits par ses clients (clients industriels et collectivités).

Actionnariat et finances[modifier | modifier le code]

Helvetia Environnement a procédé à plusieurs tours de table pour recomposer son capital, notamment :

  • En 2009, Pythagore Services prend une participation dans le capital d’Helvetia Environnement.
  • En 2010, le fond d’investissement Sec Partners intègre le capital d’Helvetia Environnement.
  • En 2015, UBS Clean Energy Infrastructure Switzerland entre au capital d'Helvetia Environnement à hauteur de 26.5%. SEC Partners quitte l’actionnariat d'Helvetia Environnement[12].
  • En 2017, Reichmuth & Co Privatbankiers entre au capital d’Helvetia Environnement.
  • En février 2017, l'actionnariat d'Helvetia Environnement se compose de la manière suivante :
    • 52 % détenu par la famille Chavaz et Pythagore Services représenté par Vincent Chapel et Jean-Pierre Tetaz.
    • Le restant par les véhicules d’investissements représentés par UBS Clean Energy Infrastructure Switzerland et par Reichmuth & Co Privatbankiers.

Helvetia Environnement est devenue le la première entreprise privée suisse à émettre 75 millions de francs de Green Bonds[13].

Actions et communication[modifier | modifier le code]

Sponsorings sportifs[modifier | modifier le code]

Nettoyage des rues de la ville de Vevey pendant la Fête des Vignerons 2019

Helvetia Environnement soutient des équipes sportives suisses dans plusieurs disciplines. Depuis plusieurs années, le groupe accompagne le Servette Football club et le Servette Rugby Club dans leur développement[14].

En 2019, l’entreprise, via sa filiale Transvoirie, a figuré parmi les sponsors et partenaires principaux de la Fête des Vignerons 2019, une fête traditionnelle qui a lieu une fois par génération (environ cinq fois par siècle) à Vevey, en Suisse[15].

L'entreprise est aussi connue pour sponsoriser les sports dans lesquels évoluent ses employés. Ainsi des initiatives de ses salariés tels que des participations au company cup ou au spartan race sont accompagnées par Helvetia Environnement.

Engagements[modifier | modifier le code]

  • En 2020, Helvetia Environnement rejoint CEO4CLIMATE pour une politique climatique efficace[16].
  • En 2021, L'équipe de direction signe la charte de Sustainable Leaders pour s'engager vers un management durable.
  • En novembre 2021, Helvetia Environnement rejoint le mouvement Swiss Triple Impact pour réaliser des engagements concrets en faveur des objectifs de développement durable des Nations unies.[17]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Accès payant « Vincent Chapel: «Il n’y aura pas d’économie sans économie durable» », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  2. « Helvetia Environnement Group S.A. Obligation: 3.6250% bis 26.07.2022 | 37094357 | CH0370943570 », sur finanzen.ch (consulté le )
  3. Inscription nécessaire « Faucherre cède sa division vouée au ramassage des déchets », 24 heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le )
  4. « Helvetia Environnement et SRS forment le numéro un des déchets en Suisse », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le )
  5. AWP, « Genève à l'avant-garde suisse en matière d'obligations vertes », sur Bilan (consulté le )
  6. Accès payant « Des green bonds financeront les robots trieurs de déchets », sur Agefi.com (consulté le )
  7. Inscription nécessaire « Liebherr fait la chasse aux déchets », sur laliberte.ch (consulté le )
  8. « Sortera, centre de tri haute performance, inauguré à Satigny (GE) », sur SWI swissinfo.ch, (consulté le )
  9. « Sortera, le centre de tri 2.0? », sur Bilan (consulté le )
  10. Accès payant « Helvetia Environnement améliore la gestion des déchets pour ses grands clients », sur Agefi.com (consulté le )
  11. « Environnement – Recycler les masques au lieu de les brûler », sur Tribune de Genève (consulté le )
  12. Inscription nécessaire Thomas Thöni, « UBS prend le quart de l’ancien Sogetri », 24 heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le )
  13. Stéphane Gachet, « Helvetia Environnement ouvre la voie à tout le secteur de la valorisation des déchets en Suisse »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Agefi,
  14. Julian Karembeu, « Transvoirie, nouveau sponsor maillot du Servette FC », sur Les Enfants du Servette, (consulté le )
  15. Sophie Marenne, « Transvoirie bichonnera Vevey durant la Fête des Vignerons »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur agefi.com, (consulté le )
  16. « Signataires », sur #ceo4climate (consulté le )
  17. « Participants », sur Swiss Triple Impact (consulté le )