Haricots rouges à la vigneronne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Haricots rouges
à la vigneronne
Lieu d’origine France
Date XVIe siècle
Place dans le service Plat principal
Température de service Chaude
Mets similaires Haricots rouges, vin rouge, bouquet garni, oignon, ail et lard
Accompagnement médoc,
chinon, bourgueil, luberon, beaujolais nouveau

Les haricots rouges à la vigneronne sont un mets des terroirs viticoles français, à base de haricots rouges cuisinés avec du vin rouge et du lard.

Origine[modifier | modifier le code]

Avant la découverte de l'Amérique, l'Europe connaissait la dolique mongette dont le nom grec était Phaseolus. Le haricot lui doit son nom régional de « mongette », ou « mogette », et son nom familier de « fayot[1] ». C'est Catherine de Médicis qui l'a introduit en France à l'occasion de son mariage avec le roi Henri II, en 1533[2]. Le haricot rouge se récoltant à partir du mois d'août[3], son utilisation en cuisine correspondait à la période des vendanges et à la nécessité d'utiliser le reliquat du vin de l'année précédente pour faire place dans les cuves au vin nouveau.

Préparation[modifier | modifier le code]

Ce mets consiste à faire bouillir des haricots de l'année avec du vin rouge, un bouquet garni, un oignon émincé, des gousses d'ail et du lard de poitrine maigre. Les haricots sont ensuite mis à sauter avec le lard puis servis avec du persil haché[4].

Accord mets/vin[modifier | modifier le code]

Originellement, c'est un plat des ménages paysans faisant de la viticulture et il s'accompagne du vin servant à l'élaborer. Un vin de pays peut être employé. Il peut aussi s'accorder parfaitement avec un médoc, un chinon, un bourgueil, un luberon ou un beaujolais nouveau[4].

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le centre national de ressources textuelles et lexicales s'est servi de cette recette donnée par Raymond Dumay pour illustrer en gastronomie le terme « vigneronne », ou « à la vigneronne[5] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Pelt, Des légumes, Fayard, 1993, 234 p. (ISBN 2-21303034-0).
  2. Jérôme Goust, « Le haricot », in L'Encyclopédie du potager, Actes Sud, Arles, 2003, 944 p. (ISBN 2-7427-4615-3).
  3. Haricot rouge.
  4. a et b Raymond Dumay, op. cit., p. 347.
  5. Définition « vigneronne ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]