Hans Steinhoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Steinhoff.

Hans Steinhoff, né le 10 mars 1882 à Marienberg (Saxe) et mort le 20 avril 1945 à Luckenwalde (Brandenbourg) dans un accident d'avion, est un réalisateur, scénariste et producteur allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence une carrière de réalisateur et de scénariste sous la République de Weimar. Au début des années 1930, il réalise quelques films en France, parmi lesquels Chacun sa chance avec Jean Gabin dans la distribution.

Au service de Goebbels sous le Troisième Reich, il devient l'un des principaux cinéastes du régime nazi et réalise des œuvres de propagande desquelles se dégage surtout le célèbre Hitlerjunge Quex (Le Jeune Hitlérien Quex), sorti en 1933 ou encore Le Président Krüger (1941) qui fut la production la plus coûteuse de tout le cinéma national-socialiste et le chef d'œuvre de son auteur égalant « les meilleurs films américains du genre »[1]. Le film attira des millions de spectateurs[2].

Dans la même veine, il est aussi l'auteur de films à caractère historique sur Frédéric II, le savant Robert Koch et la Seconde Guerre des Boers.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Francis Courtade et Pierre Cadars, Histoire du cinéma nazi, Paris, Eric Losfeld, 1972
  2. Shlomo Sand, Le XXe siècle à l'écran, Seuil, 2004

Lien externe[modifier | modifier le code]

Homonymes[modifier | modifier le code]

Steinhoff