Hôtel des Postes (Victoriaville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hôtel des Postes.
Hôtel des Postes
HotelDesPostes.jpg
Présentation
Type
Style
Architecte
David Ewart (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Construction
Statut patrimonial
Localisation
Adresse
949, boulevard des Bois-Francs SudVoir et modifier les données sur Wikidata
Victoriaville, Québec
Flag of Canada.svg Canada
Coordonnées

L'hôtel des Postes à Victoriaville au Québec est un pavillon consacré aux beaux-arts rattaché au Musée Laurier.

Il est situé à une centaine de mètres du Musée Laurier dans le secteur historique d’Arthabaska aujourd’hui fusionné à Victoriaville. Il a été cité comme immeuble patrimonial en 2018 par la ville de Victoriaville.

Collection[modifier | modifier le code]

Héritant de la collection du Musée Laurier relative aux œuvres d’art, celle-ci s’est passablement enrichie notamment en ce qui se rapporte au volet estampes en art contemporain.

Constituée d’abord à partir de 1932 de dons d’artistes tels Alfred Laliberté et Suzor-Coté, c’est en 1975, à la suite de l’accréditation du Musée Laurier par le gouvernement du Québec, que la collection prend son véritable envol. En 1996, le transfert du volet beaux-arts à l’Hôtel des Postes est rendu nécessaire en raison du volume important des œuvres acquises.

La collection se veut d’abord représentative des artistes de la région des Bois-Francs mais également canadiens et étrangers avec Suzor-Coté, A.Laliberté, L-P. Hébert, Armand Vaillancourt, Jean-Paul Riopelle, W. Bachinsky. Louis Muhlstock, C.W.Wilks, Léonor Fini, Hans Hartung, H.Hofman et bien d’autres. En tout, à ce jour, les œuvres de plus de 525 artistes différents composent la collection.

Historique[modifier | modifier le code]

Bureau de poste[modifier | modifier le code]

En 1851, James Goodhue ouvre le premier bureau de poste dans la région des Bois-Francs et y exerce la fonction de maître de poste, suivi d'Adolf Stein en 1854. James Buteau lui succède en 1861, pour être remplacé, au printemps de 1865, par N. A. Beaudet.

Le , le titre de « bureau de poste d'Arthabaska » devient officiel pour désigner le lieu. En 1911, le bureau de poste est logé dans un nouvel édifice imposant de style Second Empire l'« Hôtel des Postes » et Calixte Leblanc en est le premier maître de poste. De 1911 à 1965, année de fermeture du bureau de poste, sept maîtres de poste se sont succédé. Par la suite, ce lieu sert, au fil des ans, à différentes fonctions et occupations.

Le , l'hôtel des Postes a été cité comme patrimoine culturel du Québec par la ville de Victoriaville[1].

Musée[modifier | modifier le code]

En juin 1996, après des travaux importants, le pavillon « Hôtel des Postes » ouvre ses portes avec comme mandat d’être un musée consacré aux beaux-arts. Une section met en valeur des collections philatéliques. Le à minuit, l’horloge à pendule de marque W.F. Evans & Sons Birmingham, Angleterre a été remise en marche après plusieurs années d’arrêt.

Depuis juin 2011, une exposition recréant un bureau de poste des années 1910-1920 est présentée sur une base permanente.

En lien avec sa vocation première, le lieu présente, sur une base régulière, des collections de timbres et de cartes postales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hôtel des Postes », sur Répertoire du patrimoine cuturel du Québec (consulté le 4 octobre 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]