Hôtel de ville de Troyes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel de ville de Troyes
Hôtel de ville de Troyes.JPG
Hôtel de ville
Présentation
Type
Destination actuelle
Mairie
Style
Louis XIII
Architecte
Construction
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Aube
Commune
Adresse
Place Alexandre-IsraëlVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de l’Aube
voir sur la carte de l’Aube
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Champagne-Ardenne
voir sur la carte de Champagne-Ardenne
Red pog.svg

L’hôtel de ville de Troyes est le bâtiment qui héberge les institutions municipales depuis 1776.

Histoire[modifier | modifier le code]

Style Louis XIII, datant du XVIIe siècle. Cet hôtel de ville a été construit de 1624 à 1672. Sa construction a commencé en 1624 sur les plans du maître-maçon parisien Louis Noblet après autorisation du roi mais s'est rapidement arrêtée par faute de moyens financiers. Elle est reprise en 1670 par Pierre Cottard et s'est terminée en 1672. Pierre Cottard a respecté les plans de la façade de Louis Noblet en réduisant l'édifice à la demande des édiles mais a réalisé un toit avec des combles à la Mansart (brisis et terrassons). En 1687, la niche de la façade a reçu une statue représentant Louis XIV foulant aux pieds l'hydre de l'hérésie de François Mignot[1], artiste local. Elle a été détruite en 1793 et remplacée en 1795 par une statue représentant la Liberté foulant aux pieds l'hydre du despotisme. La statue s'appuyait sur un faisceau de licteur et était coiffée d'un bonnet phrygien qui ont été supprimés sous Napoléon Ier. La statue représentait alors la France. Nouveau changement pendant la Restauration où elle est remplacée par une Minerve casquée[2]. Classé depuis 1932 à l'inventaire des monuments historiques[3], sa statue de "Minerve casquée" est l'un des rares à avoir conservé sur son porche la devise révolutionnaire dans sa forme initiale : Unité Indivisibilité de la République - Liberté, égalité, fraternité, ou la mort. Le bâtiment a longtemps été enclavé jusqu'à ce que les halles aux bouchers furent rasées pour laisser la place libre. La grande salle du conseil municipal a été conçu par Voyer Gauthier[4].

Description[modifier | modifier le code]

Il est en forme de U ouvert sur la rue Claude Huez qui abrite un espace vert. Sa façade principale est sur la rue Alexandre Israël.

Un grand salon d'apparat avec une tribune et une salle du conseil municipal.

Références[modifier | modifier le code]

  1. François Souchal, Le vandalisme de la Révolution, p. 236, Nouvelles éditions latines, Paris, 1993 (ISBN 2-7233-0476-0) ( lire en ligne )
  2. Ville de Troyes : L'hôtel de ville de Troyes
  3. Notice no PA00078272, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « Hôtel de ville (Troyes) », sur Structurae (consulté le 17 juin 2011)

Liens[modifier | modifier le code]