Hôtel de ville de Tours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hôtel de ville de Tours
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Fondation
Architecte
Construction
Propriétaire
Ville de Tours (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Patrimonialité
Localisation
Pays
Commune
Adresse
1 à 3 rue des MinimesVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de Tours
voir sur la carte de Tours
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'hôtel de ville de Tours est construit entre 1896 et 1904 par l'architecte tourangeau Victor Laloux au droit de la rue Nationale en limite du Vieux-Tours.

Historique[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

L'édifice monumental, démesurément grand par rapport à la place Jean-Jaurès et au palais de Justice, est destiné à refléter les vertus républicaines et l'autorité municipale. L'hôtel de ville et la place Jean Jaurès évoquent un aménagement parisien.

La décoration intérieure et extérieure a représenté le quart du coût total (596 000 francs pour 2,36 millions).

Sur la façade, on trouve quatre atlantes de François Sicard ; à gauche et à droite de l'horloge, deux cariatides (le Jour et la Nuit) sont de Émile Joseph Nestor Carlier (1849-1927). Deux personnages allongés représentent la Loire (à gauche) et le Cher. Ils sont de Jean-Antoine Injalbert. Les deux ailes sont décorées : à l'ouest, le Courage et la Force de Jean-Baptiste Hugues, et à l'est, l'Éducation et la Vigilance, d'Alphonse Cordonnier. Tout le reste de la décoration est dû à Henri Varenne (qui touchera à lui seul 334 000 francs).

Sa toiture servit de modèle pour la restauration de l'hôtel de ville de Montréal à la suite de son incendie en 1922.

Aménagement intérieur[modifier | modifier le code]

Extension[modifier | modifier le code]

Au XXe siècle, une extension (en fait, une nouvelle mairie) est construite derrière la façade de l'hôtel et devant le lycée Descartes. Elle est reliée au bâtiment historique par une passerelle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :