Jean-Baptiste Hugues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hugues.
Jean-Baptiste Hugues
Portrait de M. J. Hugues.JPG

Jean-Baptiste Hugues posant à côté de son Œdipe à Colone, gravure d'après un portrait de Weerts (1890).

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieu de travail
Mouvement
Distinction

Jean-Baptiste Hugues est un sculpteur français, né à Marseille le et mort à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Grand prix de Rome de sculpture en 1875, Jean-Baptiste Hugues est pensionnaire à la villa Médicis à Rome de 1876 à 1879. Il acquit de son vivant une honnête renommée, ses œuvres exposées aux Salons étaient toujours commentées par les critiques et littérateurs de l'époque. Son œuvre aborde avec le même élan le décor monumental aussi bien que la statue de Salon, le bibelot et l'édition d'art, la polychromie ou l'Art nouveau. Travaillant essentiellement pour des commandes de l'État ou de riches particuliers, il a réalisé plusieurs sculptures d'extérieur comme La Fontaine des Danaïdes à Marseille, ou ornementales comme La Gravure à la Bibliothèque nationale de France, des frontons et bas-reliefs pour des monuments tels que le Petit Palais à Paris. Son travail très diversifié s'illustre par des bustes, des fontaines ou des plafonds de grands restaurants parisiens[1].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Noet, Jean-Baptiste Hugues, un sculpteur sous la III République, Éditions Théles, 2002 (ISBN 2-84776-016-4).
  2. Notice no 50510013494, base Joconde, ministère français de la Culture
  3. Ombre de Paolo et Francesca, notice du musée d'Orsay.
  4. Œdipe à la colonne, notice du musée d'Orsay.
  5. Louis Pasteur, notice du musée d'Orsay.
  6. Muse de la source, notice du musée d'Orsay.
  7. La Vigne, notice du musée d'Orsay.
  8. Mademoiselle Rateau, notice du musée d'Orsay.
  9. « Paysan », notice no 000SC013736, base Joconde, ministère français de la Culture.
  10. Albums des salons du XIXe siècle ; salon de 1881, base Mistral.
  11. « Portrait du peintre Jean-Joseph Weerts », notice no 07930000353, base Joconde, ministère français de la Culture.
  12. Base des monuments historiques.
  13. unregardsurtours.blogspot.fr.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, J.Laffitte,
  • Guillaume Peigné, Dictionnaire des sculpteurs néo-baroques français : 1870-1914, Paris, CTHS, (ISBN 9782735507801), p. 280-285

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :