Hélène Tanguy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hélène Tanguy
Fonctions
Députée du Finistère
Gouvernement Ve république
Groupe politique UMP
Biographie
Date de naissance
Résidence Septième circonscription du Finistère

Hélène Tanguy, née le à Vannes (Morbihan), est une femme politique française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette proche de Jacques Chirac conquiert son premier mandat électoral lors des élections régionales françaises de 1992 en étant élue dans le Finistère sur la liste RPR. Ce n’est cependant qu’en 1994 qu’elle rejoint ce parti[1]. Lors des élections municipales françaises de 1995, elle s’empare dès le premier tour de la mairie de Guilvinec. Elle est réélue dès le premier tour en 2001[1].

À la suite des élections régionales françaises de 1998, elle devient vice-présidente du conseil régional de Bretagne avant de devoir céder sa place en 2004, à la suite de l'élection d’une majorité de gauche[1]. Redevenue simple conseillère régionale, elle conserve son siège jusqu’en 2010.

Elle est élue députée le , pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 7e circonscription du Finistère. Elle rejoint le groupe UMP. Elle est battue lors des élections législatives françaises de 2007 par Annick Le Loch (PS) par 51,01 % des suffrages exprimés.

Le 27 juin 2012, elle annonce sa démission du mandat de maire de Guilvinec, tout en restant conseillère municipale.

Mandats[modifier | modifier le code]

Assemblée nationale
Conseil régional de Bretagne
  • 1992 - 21 mars 2010 : Conseillère régionale
  • 16 mars 1998 - 28 mars 2004 : vice-présidente du conseil régional de Bretagne
Commune de Guilvinec, Finistère
  • 1995 - 25 juin 2012 : maire [2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Pierre-Yves Lautrou, « Au scanner : Hélène Tanguy », L'Express,‎ (lire en ligne)
  2. Hélène Tanguy démissionne de son poste de maire

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]