Guy Millière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Millière.
Guy Millière
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Guy Millière (né le à Marseille) est un essayiste néo-conservateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en littérature française[1], il est assistant et puis maître de conférences à l’Université Paris VIII[2] jusqu'en 2014. Il fait partie de plusieurs think-tanks, dont le Gatestone Institute[3]. Il collabore au site web Dreuz.info[4] et à Upjf.org[5], ainsi qu'à Israël Magazine[6] et à la Metula News Agency[7].

Au long d'une vingtaine d'essais, il défend des thèses néo-conservatrices, en soutenant en particulier les candidats du Parti républicain lors des élections présidentielles américaines de 2000, 2004, 2008[8] et 2016 ; en 2003 il argumente en faveur de l’invasion de l’Irak.

Il part s'installer aux États-Unis en 2016[9]. Durant la campagne de l'élection présidentielle américaine, il soutient le candidat républicain[10],[11]. Après son élection, il est l'un des rares commentateurs francophones qui explique et soutient résolument l'action du président Trump, par de nombreux articles[12] et par un livre[13].

Polémique avec Cécilia Gabizon et Johan Weisz[modifier | modifier le code]

En 2006, Cécilia Gabizon et Johan Weisz publient un livre intitulé OPA sur les Juifs de France : enquête sur un Exode programmé dans lequel ils dénoncent une supposée « manipulation issue de milieux pro-israéliens » pour instrumentaliser les émeutes de banlieue survenues en France afin de provoquer le départ de quelque 30 000 juifs français (dont beaucoup font partie de la communauté juive de Sarcelles) vers Israël (opération « Sarcelles d'abord », organisée conjointement par l'Agence juive et le gouvernement israélien).

Alors que des sites soutiennent cette dénonciation[14], Guy Millière réagit avec des termes que par la suite il reconnait « outranciers »[15], notamment en qualifiant les auteurs du livre de « juifs antisémites ». Ces propos lui valent d’être traduit devant la 17e chambre correctionnelle du Tribunal de Paris, qui le condamne pour diffamation[16]. De son côté, l'Agence juive dément l'accusation portée contre elle et dénonce le procédé des auteurs du livre, qui ne serait « pas honnête comme procédé de journaliste »[16].

Publications[modifier | modifier le code]

Sur la musique[modifier | modifier le code]

  • Mise à mort des cultures populaires ? (en coll. avec Gilles Servat), collection « Combat culturel », Éditions Syros, 121 p., 1978
  • Québec, le chant des possibles, collection « rck & folk », Éditions Albin Michel, 190 p., 1978

Sur la politique[modifier | modifier le code]

  • Une Torpeur française ou la démocratie totalitaire, Éditions Hallier, 175 p., 1979.
  • L’Amérique monde: les derniers jours de l'empire américain, Hors Collection, Éditions François-Xavier de Guibert, 278 p., 2000.
  • Un goût de cendres… France, fin de parcours ?, Éditions François-Xavier de Guibert, 222 p., 2002.
  • Ce que veut Bush, Éditions La Martinière, 390 p., 2003.
  • Qui a peur de l’islam ?, Collection Essais, Éditions Michalon, 139 p., 2004.
  • Pourquoi Bush sera réélu, Collections Essais, Éditions Michalon, 157 p., 2004.
  • Le Futur selon George W. Bush, Collection Essai Politique, Éditions Page après Page, 271 p., 2005.
  • Pourquoi la France ne fait plus rêver, Essai Politique, Éditions Page après Page, 95 p., 2006.
  • Houdna, Éditions Underbahn, 213 p., 2007.
  • Michael Moore. Au-delà du miroir, collection Document, Éditions du Rocher, 297 p., 2008, [présentation en ligne].
  • Survivre à Auschwitz, Éditions Cheminements, 154 p., 2008.
  • Mille et une vies: la vie ordinaire et extraordinaire de Fereydoun Hoveyda, diplomate iranien, écrivain, artiste, penseur, entretiens avec Fereydoun Hoveyda, Éditions Turgot, Cheminement/ L'Apart, 243 p., 2008.
  • L’Amérique et le Monde après Bush, collection: PAR DE VERITÉ, Éditions Cheminements/ L'Apart, 280 p., 2008.
  • La Septième dimension. Le nouveau visage du monde : après la crise, Éditions Cheminements/L'àpart de l'esprit, 390 p., 2009.
  • La résistible ascension de Barack Obama, Collection Ma part de vérité, Éditions L'àpart de l'esprit, 250 p., 2010.
  • Comme si se préparait une seconde Shoah, Collection: Les incorrects, Éditions de Passy, 100 p., 2011.
  • Face à l'islam radical (en coll. avec Daniel Pipes), Collection: ARTICLES SANS C, Éditions David Reinharc, 76 p., 2012.
  • Le désastre Obama, Éditions Tatamis, 215 p., 2012.
  • L'islam radical est une arme de destruction massive, Collection: ARTICLES SANS C, Éditions David Reinharc, 71 p., 2013.
  • L'État à l'étoile jaune, Éditions Tatamis, 230 p., 2013, vidéo-interview sur ce livre.
  • Voici revenu le temps des imposteurs, Éditions Tatamis, 80 p., 2014.
  • Après Obama, Trump ?, La Maison d'Édition, 100 p., 2016.
  • Israël raconté à ma fille, Les Provinciales, 124 p., 2016.
  • La révolution Trump ne fait que commencer (suivi des discours de Donald Trump), Valensin, 2017.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Alain Griotteray, Écrits personnels de Ronald Reagan ; traduction, présentation et annotations ; Collection Documents, Éditions du Rocher, 577 p., 2003 (sudoc).
  • Daniel Pipes, L'Islam radical ; préface et traduction en coll. avec Alain Jean-Maret ; Collection Turgot, éditions Cheminement/ L'Apart, 357 p., 2008 (sudoc).
  • Paul Driessen, L'impérialisme écologique ; Collection Turgot, éditions Cheminements, 286 p., 2008 (sudoc).
  • David Horowitz, Comment le peuple palestinien fut inventé ; traduction ; éditions David Reinharc, 50 p., 2011 (sudoc).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thèse de 3e cycle sur Genèse et enjeux du réalisme : mutilations fictives, soutenue à l'université Paris VIII
  2. « Assistant » ou « maître de conférences » selon les documents disponibles sur le site web de l'université : UFR Culture et Communication, « Bref curriculum vitæ des enseignants », Paris 8 (consulté le 23 décembre 2016), UFR « Culture et communication », « Guide des études », Université de Paris 8, (consulté le 23 décembre 2016), p. 38, [1].
  3. Gatestone Institute : Millière.
  4. Dreuz : Millère
  5. UPJF : Millière
  6. Israel Magazine : Millière
  7. Métula News : Millière (site de la Metula News Agency).
  8. http://www.les4verites.com/etats-unis-4v/le-vrai-visage-dobama/comment-page-1 « Le vrai visage d’Obama »], Les 4 vérités, publié le 19 novembre 2008 (autres articles de Millière sur Les 4 vérités).
  9. « Pourquoi je quitte la France par Guy Millière | Europe Israël news », Europe Israel - analyses, informations sur Israel, l'Europe et le Moyen-Orient,‎ (lire en ligne)
  10. « Après Obama, Trump ? » par Guy Millière, sur www.veroniquechemla.info (consulté le 23 octobre 2016)
  11. « Trump sera-t-il Président ? », sur Dreuz.info (consulté le 13 novembre 2016)
  12. Liste d'articles.
  13. La Révolution Trump ne fait que commencer, suivi de Discours de Donald Trump, juin 2017
  14. Dont le site REFLEX, l'article Réacs Sion.
  15. Dans une lettre d’excuses publiée sur le site Primo-europe, dont Guy Millière demanda ensuite qu'elle soit retirée (lire sur wikiwix).
  16. a et b A propos du procès en diffamation, intenté par J. Weisz à l’écrivain G. Millière et à Primo-Europe.