Pierre-Marie Dioudonnat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre-Marie Dioudonnat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Directeur de thèse
Site web

Pierre-Marie Dioudonnat, né le [1], est un écrivain, historien prosopographe, et éditeur français[2], spécialiste de l'histoire des familles.

Actualités et politique[modifier | modifier le code]

Pierre-Marie Dioudonnat a candidaté en tant que suppléant d'Alexandra Bourgoin dans la 8ème circonscription de Seine-Saint-Denis (93), sous la bannière du Front national.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Marie Dioudonnat est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (promotion 1965)[3] et docteur en science politique (1972)[4].

Son nom est étroitement associé à son Encyclopédie de la fausse noblesse et de la noblesse d'apparence, rééditée en 2002 et 2010 sous le titre Le Simili-nobiliaire français, qui recense les quelque 6 000 familles françaises subsistantes dont le patronyme actuel présente une apparence nobiliaire (nom à particule, nom repris ou homonyme d'une ancienne famille noble, etc.) sans avoir, en fait, jamais appartenu à la noblesse française. Cet inventaire, qui a été plusieurs fois révisé et complété, a fini par faire autorité, si bien que l'on parle désormais du Dioudonnat, comme on dit le Valette pour les familles d'authentique noblesse (sous réserve toutefois d'erreurs).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Je suis partout, 1930-1944. Les maurrassiens devant la tentation fasciste, La Table ronde, 1973
  • Encyclopédie de la fausse noblesse et de la noblesse d’apparence, Sedopols, éditions successives de 1976 à 1997 (ISBN 978-2904177156)
  • Les Ivresses de l’Église de France : les évêques et la société 1801-1976, Le Sagittaire 1976 (ISBN 978-2727500254)
  • Dictionnaire des 10 000 dirigeants politiques français, avec Sabine Bragadir, Sedopols 1977
  • L’argent nazi à la conquête de la presse française, 1940-1944, Jean Picollec, 1981
  • Les 700 rédacteurs de "Je suis partout", Sedopols 1993 (ISBN 2-904177-16-7)
  • Le Simili-nobiliaire français, Sedopols 2002 (ISBN 2-904177-19-1)
  • Paroles d’évêques : 19e-20e siècles : une anthologie du cléricalisme français, recueil de textes, Sedopols 2005 (ISBN 2-904177-20-5)
  • Demandes de changement de nom 1917-1943 : essai de répertoire analytique : biographie, généalogie, histoire sociale[5], Sedopols 2008 (ISBN 978-2-904177-21-7)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice Bibliothèque nationale de France
  2. « Pierre-Marie Dioudonnat - Dirigeant de la société SEDOPOLS, Société d'Edition et de Documentation Politique et Sociale - BFMBusiness.com », sur dirigeants.bfmtv.com
  3. « Pierre-Marie Dioudonnat », sur sciences-po.asso.fr.
  4. Sous la dir. de Raoul Girardet, Je suis partout (1930-1944) : essai sur l'expression d'un fascisme français (thèse de 3e cycle en science politique), Paris, université Paris-X, , IV + 570 p. (SUDOC 040916480)
  5. Chroniqué par Pierre Assouline Le livre des patronymes nomades 18/05/2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]