Courrier français (1948-1950)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La une de Courrier 50 au retour d'exil du « comte de Paris » en juin 1950.

Le Courrier français (par la suite titré Courrier 48, Courrier 49, puis Courrier 50) est un mensuel royaliste français, publié entre et par les partisans du « comte de Paris » (1908-1999).

Cette publication fait suite au Courrier de La Mesnie (1945-1947)[1]. La Mesnie était une organisation de jeunes monarchistes réfractaires au STO constituée en en zone nord. Après la Libération elle lance son Courrier outil pédagogique et instrument de propagande. Elle change de titre en .

Il avait pour rédacteur en chef Maurice Colinon et comme principaux collaborateurs Jacques Baulmier, René Chissey, Victor-Henry Debidour, Michel de Saint Pierre, Maurice d’Olziac, Guy Coutant de Saisseval et François Chatel.

Il accueillit de manière plus occasionnelle des articles de Daniel-Rops, Gabriel Marcel, Marcel de La Bigne de Villeneuve, Henri Pourrat, Louis Salleron, Henry Bordeaux, René Gillouin, Jean-François Gravier, Daniel Halévy, Jacques Isorni, Bertrand de Jouvenel, duc de Levis-Mirepoix, Joseph de Pesquidoux, Gustave Thibon.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Goyet, Henri d'Orléans, comte de Paris (1908-1999) : le prince impossible (lire en ligne), p. 281

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Walter, Un roi pour la France – Henri comte de Paris (1908-1999), préfacé par Emmanuel Le Roy Ladurie, François-Xavier de Guibert, 2002. p. 520-521 et p. 578-581
  • Patrick Louis, Histoire des royalistes de la Libération à nos jours, Jacques Grancher, 1994, 224 p. (ISBN 2-7339-04450). Voir en p. 27. lire en ligne