Goush Etzion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prisonniers juifs en Jordanie après la chute du Gush Etzion en mai 1948.

Goush Etzion (en hébreu : גּוּשׁ עֶצְיוֹן) est un groupe de colonies israéliennes situé dans les monts de Judée, au sud de Jérusalem et de Bethléem, en Cisjordanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le groupe de colonies comprend quatre villages agricoles juifs qui ont été fondés entre 1940 et 1947 avec les biens achetés dans les années 1920 et 1930, puis pris et détruits par la Légion arabe le 13 mai 1948, la veille de la création de l'Etat d'Israël, lors de la guerre israélo-arabe de 1948-1949[1]. La zone a été laissée en dehors de la ligne verte. Les colonies ont été reconstruites après la guerre des Six Jours et de nouvelles communautés se sont installées autour du Goush Etzion[2],[3],[4]. La communauté internationale considère les colonies israéliennes en Cisjordanie illégales en vertu du droit international, mais le gouvernement israélien conteste[5]. En 2011, Gush Etzion est composé de vingt-deux colonies avec une population de 70 000 habitants[6].

Liste des colonies actuelles
Nom Fondation Population
(recensement de 2008)[7]
Type
Alon Shvut 1970 3 400 Localité communautaire
Bat Ayin 1989 900 Localité communautaire
Beitar Illit 1985 38 800 Localité indépendante[8]
Efrat 1983 8 300 Localité indépendante[8]
Elazar 1975 1 706 Localité communautaire
Karmei Tzur 1984 700 Localité communautaire
Kedar 1984 960 Localité communautaire
Kfar Eldad 1994 120 Localité communautaire
Kfar Etzion 1967 820 Kibboutz
Gva'ot 1984 75 Localité communautaire
Har Gilo 1968 570 Localité communautaire
Ibei HaNahal 1999 50 Avant-poste
Ma'ale Amos 1982 270 Localité communautaire
Ma'ale Rehav'am 2001 40 Avant-poste
Metzad 1984 380 Localité communautaire
Migdal Oz 1977 440 Kibboutz
Neve Daniel 1982 1 883 Localité communautaire
Nokdim 1982 1 300 Localité communautaire
Pnei Kedem 2000 100 Avant-poste
Rosh Tzurim 1969 560 Kibboutz
Sde Boaz 2002 90 Avant-poste
Tekoa 1975 1 600 Localité communautaire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Yossi Katz, Between Jerusalem and Hebron : Jewish Settlement in the Pre-State Period, Bar Ilan University Press, p. 8 et 265.
  2. (en) Muna Hamzeh, Refugees in Our Own Land : Chronicles from a Palestinian Refugee Camp in Bethlehem, Pluto Press,‎ 2001 (ISBN 0-7453-1652-2), p. 9.
  3. (en) Robert I. Friedman, Zealots for Zion : inside Israel's West Bank settlement movement Random House,‎ 1992 (ISBN 0-394-58053-2), XXV.
  4. (en) William W. Harris, Taking Root : Israeli Settlement in the West Bank, the Golan, and Gaza-Sinai, 1967-1980, Research Studies Press,‎ 1980, p. 53.
  5. (en) « The Geneva Convention », sur BBC News,‎ 10 décembre 2009 (consulté le 3 janvier 2014).
  6. (en) « West Bank settlers shrug off Obama call », Khaleej Times,‎ 25 mai 2011 (lire en ligne).
  7. [PDF] (en) « Table 3 – Population of Localities Numbering Above 2,000 Residents », sur www.cbs.gov.il,‎ 30 juin 2009 (consulté le 3 janvier 2014).
  8. a et b (en) Dror Etkes et Lara Friedman, « Gush Etzion », sur La Paix maintenant,‎ novembre 2005 (consulté le 3 janvier 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]