Massacre de Kfar Etzion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

31° 38′ 56.4″ N 35° 06′ 55.44″ E / 31.649, 35.1154

Soldats juifs faits prisonniers après la bataille.

Le massacre de Kfar Etzion eut lieu le 13 mai 1948, durant la guerre israélo-arabe de 1948 quand le Goush Etzion, un bloc de 4 kibboutz situé à mi-chemin entre Jérusalem et Hébron fut pris d'assaut par la Légion arabe transjordanienne et des irréguliers arabes palestiniens.

Sur les 131 personnes présentes, parmi lesquelles 21 femmes, seules 4 survivent à la bataille et au massacre qui s'en suivit après la reddition des combattants juifs. Deux tiers étaient des combattants originaires du village, le dernier tiers étaient des soldats de la Haganah et du Palmach[1]. Les 3 autres implantations se rendent sur ces entrefaits et l'ensemble est ensuite pillé et rasé[2],[3]. Les ossements furent récupérés l'année suivante et rappatriés en Israël.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. I. Levi, Jerusalem in the War of Independence ("Tisha Kabin" - Nine Measures - in Hebrew) Maarachot - IDF, Israel Ministry of Defence, 1986, ISBN 965-05-0287-4
  2. Benny Morris, The road to Jerusalem, pp.138-139.
  3. Yoav Gelber, Palestine 1948, 2006, p.96

Voir aussi[modifier | modifier le code]