Gold Reef City

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gold Reef City
Image illustrative de l’article Gold Reef City
La mine de Gold Reef City

Ouverture 1980
Pays Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Gauteng
Ville Johannesburg
Type de parc Parc à thème
Site web http://www.goldreefcity.co.za/
Coordonnées 26° 14′ 12″ sud, 28° 00′ 46″ est
Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud
(Voir situation sur carte : Afrique du Sud)
Gold Reef City

Gold Reef City est un parc d'attractions situé à Johannesburg, en Afrique du Sud. Situé sur le terrain d'anciennes mines d'or, le thème général du parc est la ruée vers l'or dans le Witwatersrand. Le parc de 10 hectares se présente par certains aspects comme un véritable écomusée des années 1880. Les employés du parc portent des tenues inspirés de l'époque, les bâtiments sont complètement inspirés de l'architecture typique et l'on y trouve même un musée consacré aux mines d'or.

Ouvert modestement en 1980 par la chambre des mines en tant que musée à ciel ouvert consacré aux mines d'or, le site est développé autour de l'exploration touristique d'une ancienne mine d'or (Shaft 14) à partir de 1984 par la First National Bank. En 1989, le site est racheté par Southern Sun Hotels et Empire Amusements qui en font un parc à thèmes. En 1999, la compagnie Gold Reef City est créée et reçoit une licence l'autorisant à ouvrir un casino[1].

Le parc d'attractions[modifier | modifier le code]

Les montagnes russes[modifier | modifier le code]

Nom de l'attraction Type Constructeur Année
d'ouverture
Photo
Anaconda Montagnes russes inversées Giovanola 1999 Anaconda roller coaster.jpg
Golden Loop Montagnes russes navette Anton Schwarzkopf 1989 The Golden Arch.jpg
Jozi Express Montagnes russes en métal Zierer 2004
Run A Way Mine Train Montagnes russes E-Powered Mack Rides 2006
Shongololo Montagnes russes junior 2008
Tower of Terror Montagnes russes en métal Ronald Bussink 2001

Attractions aquatiques[modifier | modifier le code]

Autres attractions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tourism Management in Southern Africa, Pearson, 2003, p 112

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :