Musée de l'apartheid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bannière commémorative en hommage à Nelson Mandela à l'entrée du musée.

Le Musée de l'apartheid, situé à Johannesburg en Afrique du Sud, est un complexe muséal consacré à l'histoire de l'Afrique du Sud au XXe siècle et plus spécialement axé sur l'apartheid, depuis ses débuts en 1948, son développement, et son abolition en 1994.

Le musée[modifier | modifier le code]

Ouvert en 2001 à côté du parc d'attractions de Gold Reef City, le musée retrace la période de l'apartheid entre 1948 et 1994[1].

Sa fondation a pu être réalisée par un accord dans le cadre de l'octroi de licences pour le Gold Reef Casino, mais est géré indépendamment.

Le contexte, tant historique que politique, de l'apartheid y est expliqué. Il est le seul musée au monde consacré uniquement à l'apartheid.

En plus des expositions, un centre de documentation y est établi et présente de nombreux textes, des photographies, des affiches et des films. Les principaux domaines d'intérêt sont la résolution de l'habitat en périphérie de Johannesburg (déplacement de la population noire de Sophiatown 1955-1963) et le soulèvement des étudiants de Soweto en 1976.

Les visiteurs peuvent également une collection de documents sonores relatifs à la période de l'appartheid, comme la dernière interview de Nelson Mandela avant son arrestation[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « En visite au musée de l'apartheid », RTSSport.ch,‎ (lire en ligne)
  2. Roland Hugo, « A Johannesburg, un musée pour mémoire », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :