Go voyages

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

GO Voyages est une agence de voyage en ligne.

Comme sa filiale Opodo, Go voyages ajoute 40 euros de frais lors du paiement d'un billet d'avion, au terme de la transaction[réf. souhaitée]. Cette commission est à distinguer des frais de paiement et est donc en supplément du prix affiché TTC.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 2000, le groupe Accor entre au capital de GO Voyages avec une participation de 38,5 %. Il la portera à 60 % en 2002 et 100 % en 2004.
  • 2006, après Galileo, Sabre et WorldSpan, intégration du GDS Amadeus au moteur de réservation
  • 2007, la Financière Agache – Private Equity, (groupe Arnault) et CNP (Compagnie Nationale à Portefeuille) Albert Frère rachètent GO Voyages aux côtés du Management.
  • 2009, sur le modèle de www.govolo.es, création des sites anglais, irlandais, italien, portugais, hollandais, belge, allemand, autrichien et suisse.
  • 2010, Axa Private Equity (renommé Ardian en 2013), de nouveau associé au Management, rachète GO Voyages avec une participation de 58 % (groupe Arnault y réinvestit 10 %).
  • 2011: GO Voyages fusionne avec eDreams et soutenus par Ardian et Permira ils créent une agence de voyage en ligne pano-européenne. Ils acquièrent Opodo et Travellink et créent ensemble le Groupe eDreams ODIGEO

Récompensé prix du "Meilleur Bon Plan" par les internautes lors des Travels d'or[1]. Récompensé prix du "Meilleur site de Voyage 2010"[2] par les internautes lors de la remise de prix de la Fevad (Fédération E-commerce et vente à distance).

Activités[modifier | modifier le code]

  • Vol sec
  • Séjour
  • Croisières fluviales et maritimes
  • Thalasso
  • Ski en France et à l'étranger
  • Location de vacances en France et à l’étranger
  • Autotours, combinés et circuits.

L'international[modifier | modifier le code]

La société a exporté son modèle dans 10 pays d'Europe, à savoir l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Italie, le Portugal, les Pays-Bas, la Belgique, l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse[3].

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • 2,7 millions de passagers
  • 1 million de tarifs négociés sur plus de 500 compagnies aériennes et 50 000 hôtels
  • 1 500 sites partenaires intègrent sur leur site le moteur de recherche de Go Speed
  • Plus de 400 employés

.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]