Gloster II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gloster II
Image illustrative de l'article Gloster II
Rôle Hydravion de course
Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Gloster Aircraft Company
Équipage 1
Premier vol 18 septembre 1924
Mise en service 1924
Retrait 1925
Production 2
Dérivé de Gloster I
Variantes Gloster III
Dimensions
Longueur 8,1 m
Envergure 6,0 m
Hauteur 3,3 m
Aire alaire 15,3 m2
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 1,134 t
Max. au décollage 1,406 t
Motorisation
Moteurs 1 × Napier Lion VA 12-cylindres en W à refroidissement liquide
Puissance totale 436 kW
(585 ch)
Performances
Vitesse maximale 362 km/h
Autonomie 467 km
Charge alaire 91,9 kg/m2
Puissance massique 0,31 W/kg

Le Gloster II est un hydravion de course britannique des années 1920. C'était un monoplace monomoteur biplan. Deux exemplaires furent construits pour la course 1924 de la Coupe Schneider. Le crash du premier prototype lors des tests ne permit pas aux Anglais d'être prêts pour la course. Celle-ci fut donc reportée sur décision des organisateurs américains. Le deuxième avion fut également détruit lors d'un crash.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

La course de 1923 de la Coupe Schneider fut gagnée par l'US Marine avec le Curtiss CR-3 qui domina dès le départ le concurrent de la Grande-Bretagne, un Supermarine Sea Lion III [1]. À la différence des années précédentes, où l'avion anglais avait été financé par le secteur privé, le Ministère de l'Air Britannique commanda deux hydravions de course à la Gloster Aircraft Company pour participer à la course de 1924 [2].

Le Gloster II fut développé à partir du modèle précédent, le Gloster I qui avait remporté la course annuelle Aerial Derby durant trois ans (entre 1921 et 1923) et avait tenté en vain de battre le record du Monde de vitesse en vol en 1922 [3]. C'était un petit monoplace biplan de construction en bois recouvert de tissu et motorisé par un moteur Napier Lion. Il avait une envergure très courte et un train d'atterrissage à deux flotteurs, avec des radiateurs montés sur les entretoises supportant les flotteurs [2].

Le premier avion (N° de série J7504) fut prêt pour les essais en vol en septembre 1924 [2]. Cependant, lors d'une tentative d’amerrissage après son premier vol d'essai, le 19 septembre 1924, le train d'atterrissage s'effondra et l'avion coula. Le pilote Hubert Broad s'en sorti indemne [4],[5]. Les britanniques n'ayant pas assez de temps pour préparer le deuxième avion pour la course prévue pour octobre, et comme aucune autre nation européenne n'était prête pour participer à la course, les américains décidèrent de reporter l'épreuve jusqu'en 1925 [6].

Le deuxième avion fut converti en version terrestre afin de tester les équipements en vol devant être utilisés sur le Gloster III pour la compétition de 1925. Il fut perdu dans un atterrissage à grande vitesse à la RAF de Cranwell à la suite d'une rupture de gouverne de profondeur en juin 1925. Le pilote, Larry Carter, fut sérieusement blessé, avec une fracture du crâne [7],[8].

Opérateur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développements connexes

Listes connexes

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mondey 1981, p.40.
  2. a, b et c James 1971, p.107.
  3. James 1971, pp. 69—73.
  4. Flight 25 September 1925, p.630.
  5. Jackson 1973, p.313.
  6. Mondey 1981, pp40—41.
  7. James 1971, pp. 109—110.
  8. Flight 18 June 1925, p.374.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]