Gilles Farcet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Gilles Farcet
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Gilles Farcet (né en 1959 à Lyon) est un écrivain français et promoteur d'une spiritualité inspirée de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilles Farcet étudie au lycée du Parc puis à l’université Lyon 2 où il obtient un doctorat en lettres (littérature américaine) en 1984. De 1984 à 1986, il vit à Montréal où il travaille pour une organisation universitaire internationale et écrit régulièrement des articles de critique littéraire pour la revue Spirale. De retour en France, il enseigne à l'université catholique de l'Ouest avant de s’installer à Paris.

Radio, journalisme, édition[modifier | modifier le code]

Producteur à France Culture, il y réalise des émissions sur des thèmes littéraires ou spirituels, notamment dans le cadre des « Chemins de la Connaissance » sous l’égide de Claude Mettra, ou « Une Vie, une Œuvre » sous la direction de Michel Cazenave.

Journaliste, il collabore à diverses revues. Avec Marc de Smedt, il dirige les dossiers Question de littérature, chez Albin Michel, pour lesquels il interviewe longuement des écrivains tels que Lawrence Durrell, Jacques Lacarrière, Allen Ginsberg, Gabriel Matzneff, Philippe Sollers ou Kenneth White. Il participe à la fondation du magazine Nouvelles Clés auquel il collaborera régulièrement pendant des années. Éditeur, il fonde à La Table Ronde la collection « Les Chemins de la Sagesse » où il publie notamment Christian Charrière, Eric Edelmann et les premiers livres de Daniel Roumanoff sur Swami Prajnanpad. Il est également pour une période de transition directeur littéraire des Éditions Dervy où il publie notamment Bernard Montaud (La vie et la mort de Gitta Mallasz), Jodorowsky, Denise Desjardins

Son premier livre, une biographie de l’écrivain et philosophe américain Thoreau paraît en 1986, avec une préface d’Arnaud Desjardins et une postface de Kenneth White. Ce livre sera suivi d’une quinzaine d’ouvrages, publiés chez Albin Michel, Dervy Livres, la Table Ronde, L’originel, le Relié. Il a cosigné deux ouvrages avec Arnaud Desjardins et deux avec Alexandro Jodorowsky. L’homme se lève à l’Ouest, paru en 1992 chez Albin Michel, fera notamment découvrir au public français l’existence de Lee Lozowick dont il traduira par ailleurs plusieurs ouvrages. L’Irrévérence de l’Éveil, publié la même année, révélera Stephen Jourdain.

Spiritualité[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, parallèlement à ses activités d'écrivain, journaliste et traducteur, il commence à s’investir dans l’animation de stages (notamment dans le cadre de Terre du Ciel, ainsi qu’en coanimation avec Marie de Hennezel) et fonde des groupes parisiens inspirés de l’enseignement d’Arnaud Desjardins, groupes qui fonctionnent encore aujourd’hui. En 1996, Arnaud Desjardins lui propose de rejoindre l’équipe de Hauteville, le lieu qu’il a fondé en Ardèche où séjournent chaque semaine pour une retraite une cinquantaine de personnes. Il y consacre l’essentiel de son temps pendant près de onze ans, tout en poursuivant l’animation de groupes parisiens, ainsi que son travail d’écrivain et de traducteur. En 2002 parait Le Manuel de l’Anti-Sagesse, puis en 2004 Allen Ginsberg, poète et Bodhisattva Beat, où l'auteur relate ses rencontres et entretiens avec le grand écrivain américain.

En septembre 2007, il s'installe à nouveau à Paris où il donne un enseignement sous une forme originale dans la lignée d’Arnaud Desjardins et Swami Prajanpad tout en continuant à écrire.

Il continue à intervenir plusieurs fois par an à Hauteville. En 2011, parallèlement aux activités régulières organisées à Paris et à la suite d'une impulsion donnée par Arnaud Desjardins, il anime régulièrement avec son épouse Valérie des séminaires dans le beau village d'Angles sur l'Anglin (Vienne), où sa famille possède une maison depuis cinq générations.

En 2015, il cesse de résider à Paris pour établir sa résidence principale en Poitou et y développer les activités déjà en cours. Il continue cependant de se rendre quelques jours par mois à Paris pour y donner des enseignements non publics.

Musique[modifier | modifier le code]

Également musicien, Gilles Farcet s'est produit régulièrement entre 2010 et 2013 avec le Powerless Trio, trio acoustique composé d'Odile de Laurens (chant), Stéphane Leclercq (violon) et Gilles Farcet (guitare acoustique). Leur répertoire est composé de classiques rock blues des années 1970 (Stones, Beatles, Hendrix, Clapton, etc.) revisités en format "unplugged" ainsi que de compositions originales. Il a enregistré deux CD avec le musicien multi instrumentiste Pascal Pourré : Maison Brûlée (Zila Productions), composé de chansons originales et Inguérissable. Fin 2012 est paru un CD solo, produit par Pascal Pourré, intitulé L'Homme de l'Ombre, blues dans la langue de Baudelaire. Il y chante et y joue de la guitare acoustique. Depuis 2013, il chante et joue de la guitare acoustique au sein d'Unisson, un trio formé avec Sandrine Lamoine et Patricia Hoarau-Blanchard, dont le répertoire, axé sur les harmonies vocales, privilégie les reprises de chansons californiennes des années 1960 et 70 (Crosby Stills and Nash, Eagles, America...). Leur cd composé de compositions originales est paru en 2016 (Productions Work Project Associés). Et depuis 2011, il tient la guitare électrique au sein de La Part du Pauvre, un groupe de rock français dont il compose toutes les paroles et certaines musiques. Le premier album de La Part du Pauvre, intitulé l'Ame de la Ville, produit par Pascal Pourré a été enregistré durant l'été 2014 ( Production Work Project Associés).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Thoreau, l’éveillé du Nouveau Monde, préface d’Arnaud Desjardins, postface de Kenneth White, Sang de la Terre, 1986 ; réédition en poche « Espaces Libres, », Albin Michel, 1990
  • Arnaud Desjardins ou l’aventure de la sagesse, 1987, La Table Ronde ; réédition en poche, « Espaces Libres », Albin Michel, 1992 ; nouvelle édition revue et augmentée parue à la Table Ronde en 2014.
  • Thomas Merton, un trappiste en chemin vers l’Orient, préface de Marie-Madeleine Davy, Albin Michel, 1990 ; traduit en italien.
  • L’Homme se lève à l’Ouest, Albin Michel, 1992 ; traduit en espagnol
  • La ferveur du quotidien, l’Originel, 1993
  • Lettre d’un père à sa fille, Le Fennec, 1995 (épuisé)
  • L'Aube de l'Autre (poème, photographies de Gérard Verret), préface de Jean Yves Leloup, Le Fennec, 1995 (épuisé)
  • Manuel de l’anti-sagesse, traité de l’échec sur la voie spirituelle, Éditions du Relié, 2002 ; traduit en espagnol et en anglais (USA)
  • Allen Ginsberg, poète et bodhisattva beat, préface d’Alejandro Jodorowsky, Le Relié, 2004
  • La transmission selon Arnaud Desjardins, 25 ans d'échanges avec un ami spirituel, Éditions du Relié, 2009
  • Sur la Route Spirituelle, Éditions du Relié, 2013.
  • Le Choix d'Être Heureux, UPPR Éditions, 2014 (livre numérique)
  • Rédemptions Ordinaires, poèmes, Le Pedalo Ivre , 2016
  • Avec Arnaud Desjardins
  • Confidences impersonnelles, Criterion, 1991, réédition en poche « Espaces Libres », Albin Michel
  • Regards sages sur un monde fou, La Table Ronde, 1997 ; traduction en espagnol

Avec Alejandro Jodorowsky[modifier | modifier le code]

  • La tricherie sacrée et le chemin de la bonté, Dervy-Livres, 1989 ; réédition augmentée 2004 ; traduction en espagnol
  • Le théâtre de la guérison, Albin Michel, 1994 ; réédition en poche, « Espaces Libres », Albin Michel ; traduction en italien et en espagnol

Avec Stephen Jourdain[modifier | modifier le code]

  • L’Irrévérence de l’éveil, Éditions du Relié, 1992 ; réédition augmentée l’Originel, 2005 ; traduction en anglais (USA), en allemand, en néerlandais.

Avec Denise Desjardins[modifier | modifier le code]

  • Le défi d’être, Dervy Livres, 1990

Avec André Rochette[modifier | modifier le code]

  • Par l’amour de la vie, La Table Ronde, 1996

Avec Jean Yves Leloup, Jacques Vigne, Patrick Mandala

Réfléchir sur le cœur des choses, Éditions du Relié, 2016.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Sur la Route avec Mr Lee, un film de François Fronty, 1995, Alizé diffusion (documentaire qui retrace une visite de Lee Lozowick en France. Outre Gilles Farcet en tant qu’interprète et accompagnateur, on y voit notamment Yvan Amar et Arnaud Desjardins)
  • Stephen Jourdain, La Folle Sagesse, un film de Carole Marquand, avec Denise Desjardins et Gilles Farcet ; textes de Stephen Jourdain dits par Jean-Louis Trintignant, 2006, Alizé diffusion (documentaire consacré à Stephen Jourdain. Gilles Farcet y apparaît en compagnie de Stephen et y mène le dialogue entre Stephen et Denise Desjardins)
  • Denise Desjardins, de la Révolte au Lâcher Prise, un film de Guillaume Darcq, 2008, Alizé diffusion (documentaire consacré à l’itinéraire de Denise Desjardins. Gilles Farcet y est l’interlocuteur de Denise)
  • La Frontière Intérieure, Gilles Farcet, Images d'un parcours, un film de Guillaume Darcq, 2013, Alizé diffusion (documentaire sous forme de road movie consacré à l'itinéraire de Gilles Farcet et surtout à ses rencontres. Ce film est nourri des archives inédites - photos, vidéos, enregistrements - de Gilles Farcet. Outre des séquences consacrées à Arnaud Desjardins, Lee Lozowick, Stephen Jourdain, Yvan Amar, Yogi Ramsuratkumar, on y voit Maurice Béjart parler des liens entre danse et spiritualité, Allen Ginsberg réfléchir à la poésie et à la méditation ou encore Richard Alpert (Ram Dass), Kenneth White ...).

Liens externes[modifier | modifier le code]