Swami Prajnanpad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Swami Prajnanpad (parfois orthographié Prajnânpad ou Prajñânpad), né le à Chinsurah dans le Bengale-Occidental et mort le à l'ashram de Channa, est un guru hindou connu en France pour avoir été le maître spirituel d'Arnaud Desjardins et de Daniel Roumanoff.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né le à Chinsura sous le nom de Yogeshvar Chattopadhyaya, à une cinquantaine de kilomètres de Calcutta, dans une famille brahmane pauvre. Après la mort de ses parents, alors qu'il a une quinzaine d'années, il est pris en charge par son frère plus âgé. Il fait des études de sciences physiques à l'Université de Calcutta de 1912 à 1918[1].

En 1921 il rencontre son maître Niralamba Swami (en) et en 1925 il devient samnyâsin, un renonçant[1].

Il découvre les écrits de Freud en 1925 à la bibliothèque de l’université de Bénarès où il enseigne. Il voit dans la psychanalyse la possibilité de faire un travail de destruction du mental, première étape vers la voie de la Libération[1].

En , à la mort de son maître, il s’installe à l’ashram de Channa comme successeur et prend le nom de Swami Prajnanpad[1].

Il enseigne le vedânta non-dualiste mais n'a jamais écrit d'ouvrage. Il a développé une méthode de travail sur les émotions et les désirs d'inspiration psychanalytique, propre à permettre aux traumatismes affectifs anciens de remonter à la conscience afin d'être dépassés. Il désigne son enseignement spirituel sous le nom d'Adhyatma yoga[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Svâmi Prajnânpad (paroles choisies par Daniel Roumanoff), ABC d'une sagesse. Paroles choisies de Svâmi Prajnânpad, La Table Ronde.
  • Svâmi Prajnânpad (traduction de Colette et Daniel Roumanoff), Ceci, ici, à présent : Seule et unique réalité, Accarias-L'Originel.
  • Svâmi Prajnânpad (présentation et traduction de Daniel Roumanoff), L'éternel présent : Questions et réponses, Accarias-L’Originel.
  • Svâmi Prajnânpad (présentation et traduction de Daniel Roumanoff), Le but de la vie : Un été plein de sagesse, Accarias-L'Originel.
  • Svâmi Prajnânpad (mise en forme de Daniel Roumanoff), La connaissance de soi, Accarias-L'Originel.
  • Svâmi Prajnânpad (recueillis et traduits par Frédérick Leboyer), Les aphorismes, Accarias-L'Originel.
  • Svâmi Prajnânpad (présentation de Véronique Desjardins), Les formules de Swâmi Prajnânpad commentées par Arnaud Desjardins, La Table Ronde.
  • Svâmi Prajnânpad, Lettres à ses disciples, Tome 1 : L'art de voir, Accarias-L'Originel.
  • Svâmi Prajnânpad (préface d'André Comte-Sponville), Lettres à ses disciples, Tome 2 : Les yeux ouverts, Accarias-L'Originel.
  • Svâmi Prajnânpad, Lettres à ses disciples, Tome 3 : La vérité du bonheur, Accarias-L'Originel.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Cambessédès, Le quotidien avec un maître Svami Prajnanpad, Accarias-L'Originel.
  • André Comte-Sponville, De l'autre côté du désespoir : Introduction à la pensée de Svâmi Prajnânpad, Accarias-L'Originel.
  • Alain Delaye, Sagesses concordantes (Volumes I et II), Accarias-L’Originel.
  • Eric Edelmann, Olivier Humbert et Dr Christophe Massin, Swâmi Prajnânpad et les lyings, La Table Ronde.
  • Frédérick Leboyer, Portrait d'un homme remarquable, Svami Prajnanpad, Critérion.
  • Sumangal Prakash, L'expérience de l'unité : Dialogues avec Svâmi Prajnânpad, Accarias-L'Originel.
  • Sumangal Prakash, Svâmi Prajnânpad, mon maître, quarante ans d'enseignement, Accarias-L'Originel.
  • Colette Roumanoff, Les yeux de l'orpheline, Au fil de l'inconscient avec Svâmi Prajnânpad, Critérion.
  • Daniel Roumanoff, Psychanalyse et sagesse orientale, Une lecture indienne de l'inconscient, Accarias-L'Originel.
  • Daniel Roumanoff, Svâmi Prajnânpad, Biographie, La Table Ronde.
  • Daniel Roumanoff, Svâmi Prajnânpad. Un Maître contemporain,
    • Tome 1 : Manque et plénitude, La Table Ronde.
    • Tome 2 : Le quotidien illuminé, La Table Ronde, préface d'André Comte-Sponville.
    • Tome 3 : Une synthèse Orient-Occident, La Table Ronde.
  • R. Srinivasan, Entretiens avec Svami Prajnanpad, Accarias-L'Originel.
  • Swâmi Prajñânpad, Arnaud Desjardins, Les formules de Swâmi Prajñânpad commentées par Arnaud Desjardins, La Table Ronde.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Dans la vie du monde, on saisit toujours un objet particulier. Mais qu’arrive-t-il quand on sent et qu’on réalise qu’il n’y a rien à saisir ? Il y a une disparition complète de la conscience du monde et quand ce sentiment se cristallise, on sent : « Tout est à moi, tout m’appartient ». L’éveil n’est rien d’autre que cela. »[2].
  • « Pas d'Absolu en dehors du relatif... Voir le relatif comme relatif, c'est être dans l'Absolu. »[3]
  • « Allez au-delà des formes, mais en passant par les formes. »[4]
  • « Les gens pensent qu'ils savent. Pourquoi ne savent-ils pas qu'ils ne font que penser ? »[5]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Alexandre Astier, Les Maîtres spirituels de l'hindouisme, Eyrolles (ISBN 978-2-212-54194-6), p. 202-209.
  2. Svâmi Prajñânpad - Entretien 13 du 5/8/1966 - Le but de la vie (un été plein de sagesse) - Éditions ACCARIAS L'originel
  3. Cité par Daniel Roumanoff, dans Swami Prajnânpad', tome 1, la Table ronde, 1989, p. 85-86
  4. Swami Prajnânpad, ABC d'une sagesse, la Table ronde, 1998, p.11.
  5. Swami Prajnânpad pris au mot : les aphorismes recueillis et traduits par Frédérick Leboyer, Accarias L'Originel, 2006, p.27

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]