Giampaolo Caruso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caruso (homonymie).
Giampaolo Caruso
2015 Tour de France team presentation, Giampaolo Caruso.jpg

Giampaolo Caruso lors de la présentation des équipes du Tour de France 2015 à Utrecht.

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (37 ans)
AvolaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Spécialité
Équipes amateurs
1999Vellutex
2000-2001Zoccorinese-Vellutex
Équipes professionnelles
2002-2003ONCE-Eroski
2004Liberty Seguros
01.2005-05.2006[n 1]Liberty Seguros-Würth
05.2006-06.2006[n 2]Würth
06.2006-07.2006[n 3]Astana-Würth
07.2006-12.2006[n 4]Astana
2007Lampre-Fondital
05.2008-12.2009[n 5]Ceramica Flaminia-Bossini Docce
01.2010-04.2010[n 6]Ceramica Flaminia
04.2010-12.2015[n 7]Katusha

Giampaolo Caruso (né le à Avola, dans la province de Syracuse, en Sicile) est un coureur cycliste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2001, Giampaolo Caruso évolue dans l'équipe amateur italienne Zoccorinese-Vellutex pour sa troisième et dernière année. Il remporte le championnat d'Europe des moins de 23 ans à Apremont en France. En octobre, il est vice-champion du monde des moins de 23 ans à Lisbonne au Portugal, entre deux de ses coéquipiers de Zoccorinese-Vellutex : Yaroslav Popovych, qui domine la saison dans sa catégorie, et Ruslan Gryschenko[2]. Il termine la saison à la troisième place du classement UCI de cette catégorie[3].

Il devient coureur professionnel en 2002 dans l'équipe espagnole ONCE-Eroski. En début d'année 2003, il se distingue en à l'occasion du Tour Down Under, au cours duquel il s'impose sur la cinquième étape à Willunga. À l'arrivée, des traces de nandrolone sont cependant découvertes à l'issue d'un contrôle anti-dopage. Ce contrôle positif, non révélé par l’organisation de la course, lui vaut d'être suspendu pour une durée de six mois[4]. Il se voit ainsi déchu de sa victoire ainsi que de sa cinquième place au classement général.

Soupçonné de dopage, Giampaolo Caruso a été acquitté, le 12 février 2008[5] par la Commission de discipline de la Fédération italienne de cyclisme en raison de l'insuffisance des preuves.

Sur le Tour d'Italie 2014, Caruso, comme de nombreux autres coureurs, chute dans les derniers kilomètres de la sixième étape. Il ne termine pas l'étape car il subit des contusions sur tout son corps, ce qui s'ajoute à une fracture à un scaphoïde occasionnée à la suite d'une chute dans une précédente étape[6]. Il figure parmi une liste de onze coureurs sélectionnés pour la course en ligne des championnats du monde[7].

En 2015, Caruso s'illustre sur les classiques ardennaises. Il attaque sur le sommet de la côte de Cherave dans le final de la Flèche wallonne et se lance à la poursuite du Belge Tim Wellens, avant d'être repris non loin du mur de Huy. Dans Liège-Bastogne-Liège, il s'échappe aux côtés du Tchèque Roman Kreuziger et du Danois Jakob Fuglsang. En août 2015, l'UCI annonce qu'il a fait l'objet d'un contrôle positif à l'EPO le 27 mars 2012 et le suspend provisoirement, en attendant l'analyse de l'échantillon B[8]. En juin 2017, Caruso - qui est alors provisoirement interdit de courir - est suspendu 2 ans, à compter de la date du 18 août 2015[9]. Les résultats du coureur obtenus entre le 27 mars et le 31 décembre 2012 sont annulés, tandis que sa victoire lors de Milan-Turin en 2014 et sa quatrième place sur Liège-Bastogne-Liège de cette même année, ne lui sont pas retirées[10].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

6 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

5 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement ProTour 71e[13] 93e[14]
Calendrier mondial UCI 170e[15]
UCI World Tour 192e[16] 231e[17] 184e[18] 70e[19] nc[20]
UCI Europe Tour 108e[21] 15e[22]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2005 au 24 mai 2006
  2. Du 25 mai 2006 au 21 juin 2006
  3. Du 22 juin 2006 au 3 juillet 2006
  4. Du 4 juillet 2006 au 31 décembre 2006
  5. Du 1er mai 2008 au 31 décembre 2009
  6. Du 1er janvier 2010 au 10 avril 2010
  7. Du 11 avril 2010 au 31 décembre 2015
  8. Carlos Barredo, initialement neuvième du Tour de Lombardie 2010, a été déclassé en juillet 2014 par l'UCI[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Giampaolo Caruso », sur katushateam.com (consulté le 7 mai 2013)
  2. (en) « Popovych pops to World Title », sur cyclingnews.com, (consulté le 30 juin 2011)
  3. « 12.10.2001 : Rankings / Classements - U23 - Men / Hommes », sur uci.ch (consulté le 1er juillet 2011)
  4. (en) « Turtur: Caruso positive in 2003 was not his responsibity to publicise », sur cyclingnews.com,
  5. Voir le communiqué de presse sur le site « Sport 24.com »
  6. « Giro: Rodriguez et Lancaster non partants après la maxi-chute », sur lepoint.fr, Le Point,
  7. (en) Stephen Farrand, « Nibali, Visconti and Aru confirmed for Italian team for World Championships », sur cyclingnews.com,
  8. Déclaration de l’UCI au sujet de Giampaolo Caruso
  9. Déclaration de l’UCI au sujet de Giampaolo Caruso
  10. (en) Giampaolo Caruso handed two-year ban for 2012 EPO positive test
  11. a et b Résultat annulé par l'UCI pour dopage
  12. (en) « Menchov case an example of the UCI's "new way of communicating" on doping violations », sur cyclingnews.com, (consulté le 15 juillet 2014)
  13. « Classement ProTour 2005 », sur uciprotour.com (consulté le 14 juin 2011)
  14. « Classement ProTour 2006 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :