Giambologna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bologne (homonymie).
Giambologna
Goltzius-Bologna.png

Hendrik Goltzius, Portrait de Giovanni da Bologna (1591),
Haarlem, musée Teyler.

Naissance
Décès
Nom de naissance
Jehan de Boulogne
Nationalité
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas du Sud, dits Espagnols, soit la Belgique (Hainaut)
Activité
Maître
Mouvement
Œuvres réputées

Giambologna (en italien), né Jean de Bologne ou Jehan de Boulogne est un sculpteur maniériste d'origine Flamande né à Douai Flandre romane en 1529 et mort à Florence le 14 août 1608[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

L'Enlèvement des Sabines (1574-1580), Florence, Loggia des Lanzi.

Giambologna étudie son art à Mons avec l'architecte et sculpteur Jacques Du Brœucq avant de partir pour Rome de 1555 à 1557.

Il s'installe par la suite à Florence sous la protection de François Ier de Médicis.

À Florence, il participe au concours pour la fontaine monumentale de la Piazza della Signoria, mais on lui préfère Bartolomeo Ammannati pour la fontaine de Neptune qui y est encore érigée. Il est cependant sur cette même place l'auteur célèbre de la statue équestre de Cosme Ier de Médicis, ainsi que des groupes de L'Enlèvement des Sabines et d’Hercule luttant avec le Centaure situées sous la Loggia dei Lanzi.

Au jardin de Boboli, il est l'auteur de la Venus della Grotticella.

À Paris, le , quatre ans après l'assassinat d'Henri IV, la statue équestre du roi, commandée à Jean de Boulogne par la reine Marie de Médicis, est inaugurée sur le terre plein de l'île de la Cité, entre les deux culées du pont Neuf. Cette statue, première du genre en France, sera détruite pendant la Révolution.

Il compte parmi ses élèves Michelangelo Naccherino.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page 30, Galerie Douaisienne ou Biographie de la Ville de Douai par H. Duthillœul, imprimée par Adam Aubers à Douai en 1884, archivée à la Bibliotheca Bodletana, numérisée par Google Books

Sources[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Blanca Truyols, Les présents de Ferdinand Ier de Médicis à Henri IV pour ses jardins de Saint-Germain-en-Laye. Documents inédits sur Tommaso Francini et Jean Bologne, p. 251-286, dans Bulletin monumental, 2016, tome 174-3 (ISBN 978-2-901837-64-0)
  • Alexander Rudigier, Les bronzes envoyés de Florence à Saint-Germain-en-Laye, la Vénus de 1597 et les dernières œuvres de Jean Bologne, p. 287-356, dans Bulletin monumental, 2016, tome 174-3 (ISBN 978-2-901837-64-0)
  • Alexander Rudigier, Le Non finito dans la sculpture florentine et la notion de Disegno , p. 357-373, dans Bulletin monumental, 2016, tome 174-3 (ISBN 978-2-901837-64-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :