Giambologna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giambologna
Goltzius-Bologna.png

Portrait de Giambologna par Goltzius

Naissance
Décès
Nom de naissance
Jehan de Boulogne
Nationalité
Activités
Maîtres
Mouvement
Œuvres réputées

Giambologna (en italien), né Jean de Bologne ou Jehan de Boulogne est un sculpteur maniériste d'origine flamande né à Douai en 1529 et mort à Florence le 14 août 1608[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Giambologna étudie son art à Anvers avec l'architecte et sculpteur Jacques Du Brœucq avant de partir pour Rome de 1555 à 1557.

Il s'installe par la suite à Florence sous la protection de François Ier de Médicis.

L'enlèvement des Sabines
Loggia dei Lanzi

À Florence, il participe au concours pour la fontaine monumentale de la Piazza della Signoria mais on lui préfère Bartolomeo Ammannati pour la fontaine de Neptune qui y est encore érigée.

Il est cependant sur cette même place l'auteur célèbre de la statue équestre de Cosme Ier de Médicis, ainsi que des statues de L'enlèvement des Sabines et de Hercule luttant avec le Centaure situées sous la Loggia dei Lanzi.

Au jardin de Boboli, il est l'auteur de la Venus della Groticella.

À Paris, le , quatre ans après l'assassinat d'Henri IV, la statue équestre du roi, commandée à Jean de Boulogne par la reine Marie de Médicis est inaugurée sur le terre-plein de l'île de la Cité, entre les deux culées du pont Neuf. Cette statue, première du genre en France, sera détruite pendant la Révolution.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Sansone e un Filisteo, Londres, Victoria and Albert Museum (1562-1567)
  • Ercole con il centauro Nesso, Florence, Loggia dei Lanzi (1599)
  • Fontana dell'Oceano, Florence (1575)
  • Ratto delle Sabine, Florence, Loggia dei Lanzi (1574-1580)
  • Fontana del Nettuno, Bologne, Piazza Maggiore (1563-1566)
  • Statua equestre di Cosimo I, Florence, Piazza della Signoria (1587-1594)
  • Statua equestre di Fernando I, Florence Piazza della Sanctissima Annuciata (1608)
  • Giustizia, Gênes, Galleria Nazionale di Palazzo Spinola (1579-1590)
  • Il nano Morgante su un mostro marino, Florence, Bargello (1582)
  • Il ratto della Sabina, Musée Capodimonte de Naples (1579)
  • Marte, New York, Hall e Knight (1565-1570)
  • Mercurio, Rome, Villa Médicis
  • Mercurio, Bologne, Museo Civico (1563)
  • Mercurio, Florence, Bargello (1580)
  • Mercurio, Paris, Collection du duc de Brissac, musée du Louvre
  • Mercurio, Vienne, Kunsthistorisches Museum
  • Nesso ed Deianira, Paris, musée du Louvre (1576)
  • Ninfa dormiente con satiro, Dresda, Staatliche Kunstsammlungen (1575-1580)
  • Psiche, cosiddetta Betsabea, Los Angeles, The J. Paul Getty Museum (1571-1573)
  • San Filippo, Florence, San Marco, Cappella Salviati (1579-1589)
  • San Giovanni Battista, Florence, musée San Marco, Cappella Salviati (1579-1589)
  • San Giovanni Battista, Florence, Santa Maria degli Angiolini (1588)
  • Tacchino, Florence, Bargello
  • Scimmia, Paris, musée du Louvre (1570)
  • Temperanza, Gênes, Galleria Nazionale di Palazzo Spinola (1579-1590)
  • Toro, Amsterdam, Rijksmuseum (1580-1600)
  • Tritone, New York, Metropolitan Museum of Art
  • Crisco, Sainte-Catherine-De-Hatley centre ville (1573)
  • Originaux et copies au musée de la Chartreuse de Douai, legs de Foucques de Wagnonville en 1877.
  • L'apennin, Parc et villa demidoff Pratolino ( 1569-1581)

Quelques œuvres de Jean de Bologne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page 30, Galerie Douaisienne ou Biographie de la Ville de Douai par H. Duthillœul, imprimée par Adam Aubers à Douai en 1884, archivée à la Bibliotheca Bodletana, numérisée par Google Books

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]