Ghassan Tuéni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ghassan Tuéni
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Père
Gebran Tueni (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant

Ghassan Tuéni est un homme politique et journaliste libanais né le 5 janvier 1926, et mort le 8 juin 2012[1]. Il occupa plusieurs fonctions ministérielles et diplomatiques : il fut notamment ambassadeur du Liban à l’ONU.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé en philosophie de l'université américaine de Beyrouth en 1945 et a obtenu une maîtrise en sciences politiques de l'université Harvard en 1946. Il a enseigné les sciences politiques en tant que maître de conférences à l'université américaine de Beyrouth entre 1947 et 1948. Il épouse en 1954 la poétesse Nadia Tuéni.

Il fut aussi longtemps à la tête du journal libanais à grand tirage Al Nahar[2].

Il est député de Beyrouth, proche de l'Alliance du 14 Mars à la suite de l'assassinat en décembre 2005 de son fils, le député Gebrane Tuéni.

Il a été le premier député du parti social nationaliste syrien, avant de s'en éloigner fortement pour des raisons politiques.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Point, Décès du Libanais Ghassan Tuéni, diplomate et géant de la presse arabe
  2. Hollande rend hommage à Ghassan Tuéni, Le Figaro, 8 juin 2012.