Gavdos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gavdos
Γαύδος (el)
Plage sur l'île de Gavdos. En arrière plan, la Crète.
Plage sur l'île de Gavdos. En arrière plan, la Crète.
Géographie
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Coordonnées 34° 50′ 00″ N 24° 05′ 00″ E / 34.833333, 24.08333334° 50′ 00″ N 24° 05′ 00″ E / 34.833333, 24.083333
Superficie 27 km2
Administration
Périphérie Crète
District régional La Canée
Dème Gavdos
Démographie
Population 98 hab. (2001)
Densité 3,63 hab./km2
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Crète

(Voir situation sur carte : Crète)
Gavdos
Gavdos

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Gavdos
Gavdos

Gavdos ou Gávdhos (grec moderne : Γαύδος) est une île grecque située à 40 km au large de la Crète. Elle constitue une communauté avec les petites îles environnantes et fait partie de l'ancienne province de Selino. Elle fait face à la ville de Paleochora, à laquelle elle est reliée par une correspondance par bateau 2 fois par semaine. Sa superficie est de 27 km2 et sa population compte environ 100 habitants. Le cap Tripiti constitue le point le plus méridional de l'Europe géographique[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'île fut connue sous des noms différents. Elle apparaît dans les récits bibliques en tant que « Cauda » ou « Clauda ». L'île était nommée « Cauda » (la « fin ») par le géographe Roman Pomponius Mela et « Gaudos » par Pline. Ptolémée appelait Gávdhos « Claudos ». Elle fut connue aussi sous le nom de « Gozo[2] ». Les Vénitiens l'appelèrent « Gotzo », peut-être en imitant l'île maltaise de « Gozo[3] ». Du XVIIe siècle au XIXe siècle, l'île fut connue sous le nom de « Gondzo ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces d'occupation humaine remontent à 3000 av. J.-C. et on relève quelques traces datant du minoen. Globalement, son histoire est celle de la Crète.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'île est située à 48 km au sud de Hora Sfakion. La petite île de Gavdopoúla (« fille de Gavdos »), rattachée à Gavdos, est située au nord-ouest de celle-ci. Déforestées dès l'Antiquité, notamment par les chèvres, Gavdos et Gavdopoúla sont couvertes surtout de garrigues et d'arbustes, mais il reste néanmoins du maquis et des forêts de pins et genévriers. Ces deux îles sont d'importantes haltes durant la migration des oiseaux[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chypre est plus au sud mais son rattachement à l'Europe répond à des considérations politiques plus que géographiques. Quant au point le plus au sud de l'Europe continentale, il est à Tarifa, en Espagne.
  2. Acts 27:16, Biblos.com parallel bible
  3. The island of Gavdos, Crete Travel Guide
  4. European populations of migratory birds, Natural History Museum of Crete of the Université de Crète, Flora and Fauna on Gavdos, Gavdos Online Service, March 1, 2008 et GR181 Gavdos and Gavdopoula islands, Important Areas for the Birds of Greece, Hellenic Ornithological Society, 2007