Gateway to the Savage Frontier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le jeu vidéo
Cet article est une ébauche concernant le jeu vidéo.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) (voir l’aide à la rédaction).

Gateway to the Savage Frontier
Éditeur Strategic Simulations, Inc.
Développeur Beyond Software[1]

Date de sortie 1991
Genre Rôle
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Commodore 64, Amiga, MS-DOS
Média Disquette 3½" et 5¼"

Moteur Gold Box

Gateway to the Savage Frontier, sorti en 1991, est un jeu vidéo de rôle développé par Beyond Software et publié par Strategic Simulations, Inc. pour Commodore 64, PC et Amiga. Il fut n°1 des ventes en Amérique du nord en août 1991. Basé sur le moteur de jeu Gold Box, situé dans l'univers des Royaumes oubliés et implémentant les règles de Donjons et Dragons, Gateway to the Savage Frontier s'inscrit dans la lignée de Pool of Radiance, Curse of the Azure Bonds et Secret of the Silver Blades.

Trame[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule à la frontière sauvage, une région situé à l’extrême ouest des Royaumes oubliés, un décor de campagne de Donjons et Dragons. Le joueur y contrôle un groupe de personnages et affronte les tyranniques Zhentarim afin de les empêcher de conquérir la région. Au début du jeu, l’armée des Zhentarim se trouve bloqué aux portes du grand désert d’Anauroch, réputé infranchissable, et ces derniers prévoient d’utiliser le pouvoir de quatre anciennes statues pour permettre à leurs troupes de passer sans encombres. L'objectif du joueur est donc de les en empecher[1].

Développement[modifier | modifier le code]

Lorsqu’au début des années 1990, la série Gold Box commence à s’essouffler du fait d’un moteur de jeu daté, Strategic Simulations décide de créer une nouvelle génération de jeux de rôle et se lance donc dans le développement d’un nouveau moteur de jeu, qui sera plus tard utilisé pour les jeux de la série Dark Sun, Shattered Lands et Wake of the Ravager. La plupart des développeurs du studio sont alors affecté à ce nouveau projet et SSI ne peut plus assurer le développement de nouveaux jeux Gold Box. Strategic Simulations se tourne alors vers Beyond Software (qui deviendra Stormfront Studios en 1993), le studio de Don Daglow, à qui ils proposent de créer une nouvelle série de jeux Gold Box dans l’univers des Royaumes Oubliés[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Gateway to the Savage Frontier
Dragon Magazine US 4/5[3]

Suite[modifier | modifier le code]

Le jeu dispose d'une suite sortie en 1992 : Treasures of the Savage Frontier.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Barton 2008, The Golden Age – Part I : The Savage Frontier, p. 156-158.
  2. (en) Morgan Ramsay, Gamers at Work: Stories Behind the Games People Play , Apress, , 356 p. (ISBN 9781430233510), p. 144.
  3. (en) Hartley, Patricia et Kirk Lesser, « The Role of Computer », Dragon Magazine, no 177,‎ , p. 57-66.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Matt Barton, Dungeons and Desktops: The History of Computer Role-Playing Games, CRC Press, , 451 p. (ISBN 9781439865248)