Gare de Montauban-de-Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montauban-de-Bretagne
Image illustrative de l’article Gare de Montauban-de-Bretagne
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Montauban-de-Bretagne
Adresse Place de la Gare
35360 Montauban-de-Bretagne
Coordonnées géographiques 48° 11′ 24″ nord, 2° 03′ 10″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Bretagne
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Montparnasse à Brest
Voies 2
Quais 2
Altitude 67 m
Historique
Mise en service
Architecte Compagnie de l'Ouest
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Montauban-de-Bretagne

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Montauban-de-Bretagne

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

(Voir situation sur carte : Ille-et-Vilaine)
Montauban-de-Bretagne

La gare de Montauban-de-Bretagne est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, située sur le territoire de la commune de Montauban-de-Bretagne, dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne.

La station est mise en service en 1863 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains express régionaux TER Bretagne. Elle est à 32 kilomètres de Rennes.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 67 mètres d'altitude, la gare de Montauban-de-Bretagne est située au point kilométrique (PK) 405,542 de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, entre les gares de Montfort-sur-Meu et de La Brohinière[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare vers 1900.

La station de Montauban-de-Bretagne est mise en service le par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Rennes à Guingamp de sa ligne de Rennes à Brest[2].

Elle est la troisième de la section ; elle est établie au bord de l'étang de Chailloux, à un kilomètre au sud de cette ville, chef-lieu de canton[3] de 2 900 habitants[4]. Le bâtiment voyageurs, d'un modèle type de la Compagnie de l'Ouest[2], comprend un étage avec un toit plat ; il comporte sur chaque façade trois portes au rez-de-chaussée, surmontées de trois fenêtres à l'étage. Les matériaux utilisés sont le granit et la brique[5]. Elle dessert les communes de Bécherel, 850 habitants[4] et Saint-Méen 2 500 habitants[6].

En 1882, contre l'avis de la municipalité, le lieu-dit La Brohinière, situé à moins de 5 km est choisi pour devenir une gare de triage, notamment du fait du projet d'un axe transversal entre Questembert et Dinan passant par Ploërmel et La Brohinière. La Compagnie des chemins de fer de l'Ouest construit la gare de La Brohinière, livrée au service en 1884[7].

Le , s'ouvre le chantier de construction d'une passerelle métallique permettant la traversée des voies, en remplacement du passage planchéié pour piétons. Cette réalisation d'un coût prévu de 1,7 million d'euros, comprend la création de deux ascenseurs. Les travaux doivent durer sept mois dans une gare qui reste ouverte[8].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert du lundi au vendredi, fermé les samedi, dimanche et fêtes. Elle est équipée d'un automate pour l'achat des titres de transport TER[9].

Un passage planchéié pour piétons permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

Montauban-de-Bretagne est une gare régionale desservie par des trains TER Bretagne de la relation Rennes – La Brohinière – Saint-Brieuc[9].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc à vélos et un parking pour les véhicules sont aménagés[9] à proximité du bâtiment voyageurs.

Des correspondances sont possibles avec les lignes 2 et 12 du réseau d'autocars interurbains Illenoo[10] et ligne 17 du réseau Tibus[11].

Travaux[modifier | modifier le code]

Outre le chantier de la passerelle ouvert le , la communauté de communes de Saint-Méen Montauban est porteuse d'un projet de « requalification du secteur de la gare de Montauban », avec notamment des stationnements pour les véhicules, un abri pour vélos et tous les travaux nécessaires pour favoriser l'intermodalité, valoriser et sécuriser cet espace. Les travaux devraient commencer à la fin de l'année 2016[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [420/5] Rennes - Guimgamp », p. 154.
  2. a et b François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 2 (1858-1863), Palau, , 221 p. (ISBN 2-950-942-12-1), « 6.21. Rennes-Guingamp : 7 septembre 1863 », p. 208-209.
  3. Pol de Courcy, 1864, p. 24.
  4. a et b Pol de Courcy, 1864, p. 25.
  5. « Gare - Montauban de Bretagne », sur Topic Topos (consulté le 21 juillet 2016).
  6. Pol de Courcy, 1864, p. 28.
  7. Site Topic-topos, Gare de La Brohinière lire (consulté le 01/11/2009).
  8. « Montauban-de-Bretagne. Sept mois de travaux en gare à partir du 6 juin », Ouest France,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2016)
  9. a b et c « Services & Gares / Gare (de) Montauban-de-Bretagne », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 21 juillet 2016).
  10. Site Illenoo, infos pratiques réseau lire en ligne (consulté le 26 juillet 2010).
  11. Site Tibus, page d'accueil lire en ligne (consulté le 26 juillet 2010).
  12. « Aménagement du secteur de la gare et du parc d'activités à Montauban » (consulté le 21 juillet 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pol de Courcy, De Rennes à Brest et à Saint-Malo : Itinéraire descriptif et historique, Paris, Hachette et C(ie), coll. « Guides-Joanne », , 421 p. (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
La Brohinière
ou Saint-Brieuc
La Brohinière
ou Caulnes
ou Lamballe
TER Bretagne Montfort-sur-Meu
ou Rennes
Rennes