Gare de Hochfelden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hochfelden
Image illustrative de l’article Gare de Hochfelden
Le bâtiment voyageurs,
vu depuis la place de la Gare.
Localisation
Pays France
Commune Hochfelden
Adresse Place de la Gare
67270 Hochfelden
Coordonnées géographiques 48° 45′ 19″ nord, 7° 34′ 20″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Code UIC 87212167
Services TER
Caractéristiques
Ligne(s) Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville
Voies 2 + voies de service
Quais 2 (latéraux)
Transit annuel 218 004 voyageurs (2017)
Altitude 156 m

La gare de Hochfelden est une gare ferroviaire française de la ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville, située sur le territoire de la commune de Hochfelden, dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), du réseau TER Grand Est, desservie par des trains express régionaux.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Vue sur les deux passages à niveau.

Établie à 156 mètres d'altitude, la gare de Hochfelden est située au point kilométrique (PK) 474,548[1] de la ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville (dite ligne Paris – Strasbourg), entre les gares de Wilwisheim et de Schwindratzheim.

L'un de ses deux quais latéraux, en l'occurrence celui desservant la voie en direction de Saverne, présente la particularité d'être traversé par deux passages à niveau successifs[2]. Dans le sens Paris – Strasbourg, le premier est celui de la rue des Maîtres, tandis que le second permet d'accéder aux Ets Voelckel Frères.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Hochfelden est mise en service le 29 mai 1851 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg lorsqu'elle ouvre la section de Strasbourg à Sarrebourg de la future ligne de Paris à Strasbourg.

Le 21 janvier 1854, la Compagnie des chemins de fer de l'Est succède à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg.

En 1871, la gare entre dans le réseau de la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL) à la suite de la défaite française lors de la guerre franco-allemande de 1870 (et le traité de Francfort qui s'ensuivit).

Sous la période allemande, le bâtiment voyageurs (une ancienne gare « Est » de type 5 construite en 1851) est agrandi avec le surhaussement d'une des ailes, la modification de la toiture de l'aile basse (qui devient une toiture à croupe) et le remplacement de la toiture de la partie à deux étages par une toiture sous bâtière d'angle important, plus haute. Ce bâtiment est toujours utilisé par la SNCF.

Le , la gare entre dans le réseau de l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL), à la suite de la victoire française lors de la Première Guerre mondiale. Puis, le , cette administration d'État forme avec les autres grandes compagnies la SNCF, qui devient concessionnaire des installations ferroviaires de Hochfelden. Cependant, après l'annexion allemande de l'Alsace-Lorraine, c'est la Deutsche Reichsbahn qui gère la gare pendant la Seconde Guerre mondiale, du jusqu'à la Libération (en 1944 – 1945).

En 1962, la gare dispose de plusieurs voies de service et d'un quai militaire[3].

En 2017, la SNCF estime la fréquentation annuelle de cette gare à 218 004 voyageurs, contre 208 764 en 2016[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Le bâtiment voyageurs, côté quais.

Accueil[modifier | modifier le code]

La gare ne dispose pas de guichet ouvert à la clientèle mais est équipée d'un distributeur de titres de transport TER. Son bâtiment voyageurs est ouvert au public et comporte une salle d'attente. Un passage souterrain permet la traversée des voies.

Desserte[modifier | modifier le code]

Hochfelden est desservie par des trains régionaux TER Grand Est, assurant la relation Strasbourg-Ville – Saverne – Sarrebourg.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parking et un abri à vélos sont présents aux abords de la gare.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

En 2011, la gare dispose d'un locotracteur et dessert l'embranchement particulier d'un silo agricole[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [070] Paris-Est - Strasbourg », p. 48-53.
  2. Google, « Hochfelden, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine », sur google.com/maps, (consulté le 24 octobre 2016).
  3. S.N.C.F. RÉGION DE L’EST, « CARNET DE PROFILS ET SCHÉMAS : PL. 14 » [PDF], sur Index of /~bersano, (consulté le 20 avril 2019), p. 15.
  4. « Fréquentation en gares : Hochfelden », sur SNCF Open Data, traitement du [cf. l'onglet des informations] (consulté le 7 avril 2019).
  5. Document vidéo : (en) / (fr) « Strasbourg to Paris Driver's eye view », parcours en cabine de conduite de la rame TGV Réseau 511, assurant le train 2424 ; publié par Video 125 en 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Sarrebourg Dettwiller TER Grand Est Schwindratzheim Strasbourg-Ville
Sarrebourg
ou Saverne
Wilwisheim TER Grand Est Schwindratzheim Strasbourg-Ville
Saverne Dettwiller TER Grand Est Schwindratzheim
ou Mommenheim
Strasbourg-Ville