Gare de Tournan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tournan
Image illustrative de l'article Gare de Tournan
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Tournan-en-Brie
Adresse 1, rue du Général Clemenceau
77220 Tournan-en-brie
Coordonnées géographiques 48° 44′ 22″ N 2° 45′ 33″ E / 48.739345, 2.759172 ()48° 44′ 22″ Nord 2° 45′ 33″ Est / 48.739345, 2.759172 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services RER ligne E : (RER)(E)
Transilien ligne P : TransilienLigne P du Transilien
Caractéristiques
Ligne(s) Gretz-Armainvilliers - Sézanne
Voies 3
Quais 1 latéral + 1 central
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Altitude 102 m
Historique
Mise en service 2 février 1861
Ouverture 14 décembre 2003 (Service RER)
Correspondances
Bus et Noctilien Voir Intermodalité

La gare de Tournan est une gare ferroviaire française de la ligne de Gretz-Armainvilliers à Sézanne, située dans la commune de Tournan-en-Brie, dans le département de la Seine-et-Marne en région Île-de-France.

La station est mise en service le 2 février 1861 par la compagnie des chemins de fer de l'Est avec l'ouverture de la section de ligne allant de la gare de Gretz à Mortcerf. Aujourd'hui, c'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains du réseau Transilien Paris-Est (ligne P) ainsi que par ceux de la ligne E du RER. Paris est à environ 35 kilomètres.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Quais et voies vus du haut de la passerelle.
Quais et voies vus du haut de la passerelle.

La gare de Tournan, établie à 102 m d'altitude, est située au point kilométrique (PK) 40,764 de la ligne de Gretz-Armainvilliers à Sézanne, entre les gares ouvertes de Gretz-Armainvilliers et de Marles-en-Brie. À l'intérieur de la gare, se trouvent un poste d'aiguillage tout relais à transit souple (PRS) pour la zone de la gare (trois voies) et un poste d'aiguillage à relais à commande informatique (PRCI) qui commande les évitements de Marles-en-Brie et de Mortcerf[réf. souhaitée].

Histoire[modifier | modifier le code]

En juillet 1859[1], la compagnie des chemins de fer de l'Est, qui vient de disposer des terrains de l'emprise de la voie ferrée, peut commencer les travaux du tronçon de Gretz à Mortcerf de la future ligne de Gretz à Sézanne. Elle procède à la mise en service commercial de ce tronçon le 2 février 1861[1].

En 2000[2], le contrat de Plan État-Région Île-de-France inscrit le prolongement de la ligne E du RER de Villiers-sur-Marne à Tournan. Le 14 février 2002[2], le conseil d'administration du Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF) approuve l'avant-projet. Le 14 décembre 2003[2], la ligne est débranchée, de son réseau historique la raccordant avec la gare de Paris-Est, pour se retrouver raccordée à la ligne E du RER qui aboutit à la gare souterraine d'Haussmann - Saint-Lazare. Outre les modifications concernant le trajet et les horaires, cette intégration dans le réseau RER est l'occasion d'une amélioration des services en gare. L'accès aux rames est facilité par un rehaussement des quais, qui passent de 0,55 m à 0,92 m. Des aménagements et équipements permettent l'amélioration de l'accessibilité des personnes à la mobilité réduite (PMR). Des écrans installés sur les quais permettent une information en temps réel.

Le 13 décembre 2009, la ligne P du Transilien est mise en horaires cadencés y compris pour les trains qui desservent la ligne de Gretz à Coulommiers. La navette s'arrêtant à Tournan est supprimée et remplacée par un train jusqu'à la gare de Paris-Est.

Services voyageurs[modifier | modifier le code]

Rames RER et Transilien de chaque côté du quais central
Rames RER et Transilien de chaque côté du quai central.

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF du réseau Transilien, elle offre divers services[3] avec, notamment, son ancien bâtiment voyageurs toujours en service, une présence commerciale quotidienne du lundi au dimanche et des aménagements et services pour les personnes à mobilité réduite, notamment des ascenseurs et un guichet adapté. Elle est équipée d'automates pour la vente des titres de transport (Transilien et Navigo) ainsi que d'un « système d'information sur les circulations des trains en temps réel ». Le passage d'un quai à l'autre se fait soit par un souterrain à proximité de l'entrée ou par une passerelle en bout de quais en direction de Paris.

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est à la fois le terminus de la branche E4 du RER E depuis le 14 décembre 2003 et le premier arrêt des trains de la ligne P du Transilien (réseau Paris-Est) depuis la gare de Paris-Est sur le tronçon Paris - Coulommiers. Elle est desservie à raison (par sens) : sur la ligne E du RER, d'un train toutes les 30 minutes aux heures creuses et en soirée, et de 2 à 4 trains par heure aux heures de pointe, au départ comme à l'arrivée. Plus de 44 trains par jour et par sens desservent la gare. sur la ligne P du Transilien, d'un train par heure pour chaque direction aux heures creuses et en soirée, et de 1 ou 2 trains par heure aux heures de pointe en fonction de la direction.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Des parkings sont aménagés au nord et au sud de la voie ferrée. Des parking sont réservés à proximité du bâtiment voyageurs pour faciliter les correspondances avec les transports[4] en commun : lignes 11, 23 du réseau de bus N'4 mobilités, lignes 03, 07, 21, 121, 209, 309 et 409 du réseau de bus Sol'R, ligne 32 du réseau de bus PEP'S, ligne 30 du réseau de bus Darche-Gros, ligne 14 du réseau de bus Procars et ligne N142 du service Noctilien.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b René-Charles Plancke, Histoire du chemin de fer de Seine-et-Marne : tome I de la vapeur au TGV, édition Amatteis, Le Mée-sur-Seine, 1991, p. 278.
  2. a, b et c Site MétroPole, Evolution des réseaux : Eole souffle vers l’Est - Dans 6 mois, Tournan fera à son tour partie du réseau RER, article du 17 juin 2003 lire en ligne (consulté le 11 mars 2011).
  3. Site Transilien SNCF, Les gares Transilien : Tournan lire en ligne (consulté le 6 mars 2011).
  4. Site ville de Tournan-en-Brie, vie quotidienne : Transports lire en ligne (consulté le 12 mars 2011).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René-Charles Plancke, « La ligne de Gretz à Sézanne », dans Histoire du chemin de fer de Seine-et-Marne : tome I de la vapeur au TGV, édition Amatteis, Le Mée-sur-Seine, 1991 (ISBN 2-86849-105-7) pp. 277-297

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Haussmann - Saint-Lazare Gretz-Armainvilliers (RER) (E) Terminus Terminus E4
Paris-Est Paris-Est Transilien Ligne P du Transilien Marles-en-Brie Coulommiers