Gare d'Arcachon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arcachon
Image illustrative de l'article Gare d'Arcachon
Localisation
Pays France
Commune Arcachon
Adresse Boulevard du Général-Leclerc 33120 Arcachon
Coordonnées géographiques 44° 39′ 32″ nord, 1° 09′ 56″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV, TER Aquitaine
Caractéristiques
Ligne(s) Lamothe à Arcachon
Voies 3 + voies de service
Quais 2
Transit annuel 780 092 voyageurs (2016)
Altitude 8 m
Historique
Mise en service 25 juillet 1857
Correspondances
Baïa   1     3     7  

  A     B     C  

XL'R  46  (Juillet et août)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Arcachon

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Arcachon

Géolocalisation sur la carte : Gironde

(Voir situation sur carte : Gironde)
Arcachon

La gare d'Arcachon est une gare ferroviaire française de la ligne de Lamothe à Arcachon, située sur le territoire de la commune d'Arcachon, dans le département de la Gironde en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est mise en service en 1857 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne. Le bâtiment voyageurs définitif est ouvert en 1864.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains TER Aquitaine ainsi que des TGV.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à huit mètres d'altitude, la gare en impasse d'Arcachon est située au point kilométrique (PK) 57,972[1] de la ligne de Lamothe à Arcachon, après la gare de La Teste.

Elle dispose de deux quais, le no 1 est long de 352 m et le no 2 à une longueur de 395 m[2].

Voies et quais de la gare en 2010.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare d'Arcachon est mise en service le 25 juillet 1857 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne qui a demandé et obtenu ce prolongement destiné à desservir un village en pleine expansion, ce qui ne pouvait que renforcer le trafic de la ligne. En 1841, Arcachon comportait seulement quatre maisons alors qu'il en compte plus de 280 avec 400 habitants à l'année, sans compter les estivants qui viennent en nombre à la belle saison; Le village est d'ailleurs devenu une commune indépendante le 2 mai 1857, par détachement de la commune de La Teste[3].

Les installations sont provisoires car le choix n'est pas encore fait entre une situation au centre du village et une autre plus à l'ouest sur des terrains à aménager. La décision, permettant la construction du bâtiment définitif, est prise en février 1859[3].

Intérieur de la gare vers 1900.

La nouvelle gare est intégrée à un plan de développement urbain et touristique conçu par les frères Pereire qui obtiennent en 1861 la concession de quarante hectares pour y établir sur la moitié un complexe touristique, médical et ludique avec notamment un casino et sur l'autre moitié un lotissement dénommé « Ville d'Hiver », comprenant deux cent cinq lots propriétés de la Compagnie et cent quarante appartenant en propre à Émile Pereire. Les travaux commencés en 1862 sont terminés en 1866, la gare avec son buffet de style chinois est livrée en 1864. L'ensemble est conçu pour être un lieu de villégiature pour les baigneurs pendant l'été et pour les malades pendant l'hiver, les premiers chiffres des voyageurs passant par la gare confirment la justesse de ce point de vue, avec 136 000 voyageurs en 1862 et 208 000 voyageurs en 1864, ce qui propulse la récente commune d'Arcachon à la troisième place du département pour son trafic voyageurs[4].

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare était de 776 930 voyageurs[5].

Et en 2016 780 092 voyageurs (2016)[6].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

TER Aquitaine à quai.
Annonce sonore dans un TER Bordeaux-Arcachon

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. C'est une gare « Accès plus » qui dispose d'aménagements, d'équipements et de services pour les personnes à la mobilité réduite[7].

Desserte[modifier | modifier le code]

TGV

Relation : Paris-Montparnasse - Bordeaux-Saint-Jean - Arcachon.

TER AQUITAINE

Relation : Bordeaux-Saint-Jean - Arcachon

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[7].

Elle est desservie par des bus du réseau des Transports en commun d'Arcachon, lignes Baïa 1, 2 et 3, et ligne Ého! A, B et C.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, volume 2, éditions La Vie du Rail, 2011 (ISBN 978-2-918758-44-0), p. 61.
  2. Site rff.fr, Document de référence du réseau : voir l'horaire de service de l'année en cours ou la suivante, Chapitre 3, Annexe 7.1 - Liste des quais
  3. a et b François et Maguy Palau, op.ct., p. 195
  4. Site documents.irevues.inist.fr : Christophe Bouneau, « Une plate-forme d'action économique régionale », dans La Compagnie des chemins de fer du Midi, acteur du développement régional du grand Sud-Ouest 1852-1936, p. 168 (consulté le 19 mai 2014)
  5. « Fréquentation en gares en 2014 – Arcachon », sur SNCF Open Data, traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 3 novembre 2016).
  6. SNCF Open Data
  7. a et b Site SNCF TER Aquitaine : Gare d'Arcachon (consulté le 17 mai 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François et Maguy Palau, « 2.38 La Teste-Arcachon : 25 juillet 1857 », dans Le rail en France : le Second Empire, tome 1, 1852 - 1857, Paulau, Paris, 1998 (ISBN 2-950-94211-3),p. 195

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Terminus Terminus TGV La Teste
ou Facture-Biganos
Paris-Montparnasse
Terminus Terminus TER Aquitaine La Teste Bordeaux-Saint-Jean