Casino Mauresque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Casino Mauresque d'Arcachon
Casino mauresque arcachon.jpg

Le casino Mauresque au début du XXe siècle

Présentation
Style architectural
Architecte
Date de construction
1863
Destination initiale
Casino
Destination actuelle
Détruit en 1977
Protection
Logo monument historique - rouge sans texte.svg inscrit MH (1975)
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Gironde
voir sur la carte de Gironde
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'ancien casino Mauresque d'Arcachon fut édifié en 1863 par l'architecte Paul Régnauld.

Emblématique du projet immobilier des frères Pereire débuté en 1862, il fut un haut lieu de la bourgeoisie du début du XXe siècle. Le bâtiment fut réquisitionné pour devenir un hôpital de fortune pendant la première guerre mondiale. Ce joyau de la Belle Époque finit par brûler en 1977.

Origine[modifier | modifier le code]

Grâce à la construction des luxueuses villas de la Ville d'Hiver, la Compagnie des chemins de fer du Midi dirigée par les frères Pereire fit converger vers la station balnéaire naissante un flot de riches visiteurs venus du monde entier. Cette clientèle exigeante avait besoin d'animations et de lieux de distractions. C'est dans ce but que la Compagnie du Midi décida d'installer à proximité des villas un lieu de spectacles et de jeux, où les résidents fortunés de la Ville d'Hiver auraient tout le loisir de se distraire et de dépenser leur argent. La construction du bâtiment fut assurée par le Bordelais Salesses, et son fils imagina les décorations intérieures. Le casino fut inauguré en août 1863.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Casino Mauresque idéalement situé au sommet des dunes de la Ville d'Hiver, offrait une vue imprenable sur la ville d'été et sur le Bassin d'Arcachon. Manifestement influencé par l'architecture arabe, on écrivit plus tard qu'il était inspiré de l'Alhambra de Grenade et de la Mosquée de Cordoue.

Le rez-de-chaussée du casino était occupé par des salles de café et des cercles de jeux. Le premier étage abritait une somptueuse salle de spectacle ainsi qu'un salon de musique, des salles de lecture et une bibliothèque. La nuit tombée, ses quatre-vingts lustres de cristal alimentés au gaz projetaient leur lumière au travers des deux larges coupoles dressées sur son toit.

Le parc Mauresque entourant le casino est l'œuvre des architectes-paysagistes Frusique et Claverie. On pouvait découvrir un kiosque à musique, ainsi que le théâtre de verdure San Carlino, où se jouaient des spectacles et des représentations enfantines. Le parc était également un lieu d'animations, ainsi la troupe d'échassiers landais de Sylvain Dornon y donnait des représentations.

En 1913, un funiculaire fut construit à l'extrémité du parc et permettait de passer de la ville d'Hiver à la ville d'Eté. Il fut remplacé en 1948 par un ascenseur, qui subsiste encore aujourd'hui.

Le Casino Mauresque a disparu dans un incendie le 18 janvier 1977. Il demeure aujourd'hui le parc, transformé en arboretum en 1992, et au milieu duquel trône dorénavant une pinasse marquant l'emplacement du bâtiment.

Sources[modifier | modifier le code]

  • François et Françoise Cottin, Le bassin d'Arcachon, à l'âge d'or des villas et des voiliers, L'Horizon chimérique, Bordeaux, 2003

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :