Galeshka Moravioff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Galeshka Moravioff
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Activité
Distributeur de cinémaVoir et modifier les données sur Wikidata

Galeshka Moravioff est un distributeur français de films, directeur de la société Films Sans Frontières, ainsi que l'exploitant de plusieurs cinémas à Paris et en province regroupés dans le réseau Ciné Métro Art. Il est une figure controversée du secteur cinématographique en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Zurich, d'une famille originaire de Cureggia (Lugano, Tessin), Galeshka Moravioff est d'abord pianiste-compositeur. Il a notamment composé plusieurs bandes sonores pour des films muets comme Nosferatu et Metropolis[1].

En 1987, il achète la société Bastille Saint-Antoine et devient gérant du cinéma La Bastille à Paris[2].

En 1993 il fait l'acquisition du cinéma Le César à Marseille, puis des Variétés en 1997.

En 1998 il achète à Roger Planchon les trois cinémas CNP de Lyon : Bellecour, Terreaux et Odéon.

En 2000 il achète le cinéma Saint-Lazare Pasquier à Paris.

En août 2009, trois mois après la mort de Roger Planchon, Galeshka Moravioff ferme le CNP Odéon sans en informer les salariés[3]. En octobre, il licencie son programmateur Marc Artigau pour faute grave (estimant qu'il aurait dû programmer des films à succès comme Slumdog Millionnaire)[4], et menace de céder l'un des CNP à un autre investisseur si la mairie ne lui accorde pas une subvention de 200 000 euros pour finir ses travaux de rénovation[5],[6]. La mairie lui propose un rendez-vous auquel il ne se rend pas[5]. La SRF et l'ACID adressent une lettre ouverte au Ministère de la Culture pour soutenir Marc Artigau et dénoncer l'absence de faute grave de sa part[7]. En décembre 2009 l'association Enjeux sur Image se constitue pour sauvegarder les CNP[8].

En 2011 Moravioff achète le cinéma Melville de Rouen.

En 2010 ses deux cinémas de Marseille ferment temporairement leurs portes pour protester contre les retards de versement des salaires[9]. Le label Art et Essai est perdu[10].

Le 30 octobre 2014 le Melville est placé en liquidation judiciaire[11]. À la fin de l'année les deux CNP sont rachetées par l'Institut Lumière et ferment leurs portes pour rénovation[12]. La Bastille perd son label Art et Essai.

En 2015 les distributeurs du Syndicat des Distributeurs Indépendants (SDI) commencent à refuser officieusement de fournir des films aux salles gérées par Galeshka Moravioff, en attendant que ce dernier leur rembourse ses dettes[13].

Le 26 janvier 2016 le Saint-Lazare Pasquier ferme ses portes[14],[15].

En mai 2016, le cinéma Les Variétés est occupé en signe de protestation[2],[16] et en septembre, les Variétés et le César sont placés en cessation de paiement[17],[18],[19]. Ils sont repris fin 2016 par Jean Mizrahi, dirigeant d'Ymagis[20],[21].

Le 7 juillet 2016 La Bastille est fermée sur injonction d'huissiers pour loyers impayés, et la Bastille Saint-Antoine est placée en redressement judiciaire[22],[23]. Galeshka Moravioff explique qu'il comptait sur les aides du CNC « pour financer les travaux de numérisation et de modernisation de mes 25 salles mais les subventions ont été bloquées en 2012 alors que j'avais déjà engagé les travaux »[24]. Il poursuit en justice le CNC via son avocat André Bonnet (membre de l'association Promouvoir, à l'origine de plusieurs recours contre les visas d'exploitation de films sulfureux comme Love, La Vie d’Adèle ou Antichrist), pour obtenir le versement des subventions et une indemnité de 3,5 millions d'euros, sans succès[25]. En 2017 le groupe MK2 rouvre le cinéma après sa remise à neuf[26].

Le 20 septembre 2016, Galeshka Moravioff fait l'objet d'une « interdiction de diriger, gérer, administrer ou contrôler, directement ou indirectement, toute entreprise commerciale ou artisanale » pour une durée de quatre ans par le tribunal de commerce de Paris[27],[28].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Galeshka Moravioff - Pianiste Compositeur - Site officiel de Galeshka Moravioff : sa biographie, ses albums, musiques de films... », sur www.galeshkamoravioff.com (consulté le 23 avril 2018)
  2. a et b « C'est quoi le problème aux Variétés ? », sur La Nuit Magazine, (consulté le 24 avril 2018)
  3. « Avec la fin de l'Odéon, le cinéma art et essai prend un rude coup à Lyon », sur Le Monde.fr (consulté le 23 avril 2018)
  4. « Moravioff licencie Marc Artigau - Lyon Info », sur www.lyon-info.fr (consulté le 15 décembre 2018)
  5. a et b « CNP : Moravioff passe au chantage | », Lyon Capitale,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  6. « Courrier de Galeshka Moravioff à la Mairie de Lyon », sur collectifcinephile.files.wordpress.com (consulté le 15 décembre 2018)
  7. « Lettre ouverte », sur collectifcinephile.files.wordpress.com (consulté le 15 décembre 2018)
  8. Enjeux sur Image, « En 2009 : Fermeture du CNP Odéon, création d’Enjeux sur Image, soirée débat au CIFA St Denis », sur Enjeux sur Image, (consulté le 15 décembre 2018)
  9. « Les cinés art et essai projettent « la grève » », sur www.20minutes.fr (consulté le 23 avril 2018)
  10. « Le label art et essai des Variétés menacé | Marsactu », Marsactu,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mai 2018)
  11. « Cinéma Le Melville à Rouen : l'aventure est définitivement terminée », tendanceouest.com,‎ (lire en ligne)
  12. « Lyon: L'Institut Lumière rachète les deux derniers CNP », sur www.20minutes.fr (consulté le 23 avril 2018)
  13. « L’art délaissé | Cinémarseille », sur cinemarseille.fr (consulté le 24 avril 2018)
  14. « Paris : écran noir au cinéma Saint-Lazare-Pasquier », leparisien.fr,‎ 2016-01-26cet20:16:00+01:00 (lire en ligne, consulté le 24 avril 2018)
  15. « Clap de fin pour le Saint-Lazare Pasquier », Le Film Français,‎ (lire en ligne)
  16. Marie-Laure Thomas, « [#Vidéo] Retour sur l'occupation du cinéma Les Variétés ce mercredi à Marseille », Journal La Marseillaise,‎ (lire en ligne)
  17. « Marseille: Le César et les Variétés en cessation de paiement », sur www.20minutes.fr (consulté le 23 avril 2018)
  18. « Le patron des Variétés obtient le redressement judiciaire », Marsactu,‎ (lire en ligne)
  19. « Galeshka Moravioff – Les ami.e.s et partenaires du cinéma Les Variétés », sur varietesmarseille.wordpress.com
  20. « Marseille: rachat d'un des derniers cinémas Art et essai », leparisien.fr,‎ 2016-12-27cet16:48:30+01:00 (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  21. « Cinéma les Variétés : "Mon investissement va se chiffrer en centaines de milliers d'euros" | Marsactu », Marsactu,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mai 2018)
  22. « Pourquoi le cinéma La Bastille baisse-t-il le rideau ? », Télérama.fr,‎ (lire en ligne)
  23. « Fermeture du cinéma La Bastille : «On va le récupérer» », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mai 2018)
  24. « saint lazare pasquier » Le Blog d'Ecran Noir », sur ecrannoir.fr (consulté le 24 avril 2018)
  25. « Paris : dernière séance au cinéma la Bastille », leparisien.fr,‎ 2016-07-18cest18:53:17+02:00 (lire en ligne, consulté le 24 avril 2018)
  26. « Paris : le cinéma La Bastille renaît sous pavillon MK2 », leparisien.fr,‎ 2017-04-25cest20:03:36+02:00 (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  27. DILA, Direction de l'Information Légale et Administrative, « Bodacc.fr | Annonce n°2219 du Bodacc A n°20160188 publié le 25/09/2016 », sur www.bodacc.fr (consulté le 23 avril 2018)
  28. Jean-Marie Leforestier, « Audience décisive pour les cinémas César et Variétés », Marsactu,